Edward Johnson (militaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edward Johnson (homonymie), Général Johnson et Johnson.
Edward Johnson
Johnson, Edward, 1816-1873.jpg
Edward Johnson.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grades militaires
Conflits

Edward « Allegheny » Johnson, né le à Midlothian et mort le (à 56 ans) à Richmond, est un officier de carrière de l'armée des États-Unis et officier de l'armée des États confédérés pendant la guerre de Sécession.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Edward Johnson sort diplômé de West Point en 1854[note 1]

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Bien considéré par Robert Lee, il est nommé commandant de division sous Richard Stoddert Ewell. Le premier soir de la bataille de Gettysburg (1er juillet 1863), Ewell rate l'occasion d'attaquer « Cemetery Hill » et Johnson choisi également de ne pas attaquer la « Culp's Hill (en) » pour laquelle il a une ordonnance discrétionnaire. Johnson attaque les deuxième et troisième jours de la bataille, trop tardivement. Ewell et Johnson sont alors accusés d'avoir manquer l'occasion et donc d'avoir participé à la perte de cette bataille décisive.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Il est enterré au Hollywood Cemetery.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux William Farquhar Barry, Robert Seaman Granger, Irvin McDowell, Justus McKinstry, Andrew Jackson Smith et Pierre Gustave Toutant de Beauregard, William Joseph Hardee, , Alexander Welch Reynolds, Henry Hopkins Sibley, Carter Littlepage Stevenson, James Heyward Trapier, Henry Constantine Wayne. Les cinq premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et les sept derniers dans ceux de la Confédération.

Références[modifier | modifier le code]