Opérateur fixe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Merci de l'améliorer ou d'en discuter sur sa page de discussion ! Vous pouvez préciser les sections à internationaliser en utilisant {{section à internationaliser}}.

Les opérateurs de télécommunication fixes, nom donné par opposition aux opérateurs de télécommunication mobiles, peuvent utiliser plusieurs techniques de télécommunication différentes. La liste des opérateurs pouvant proposer des numéros de téléphone en France est disponible sur le site web de l'Arcep.

Les opérateurs terrestres[modifier | modifier le code]

Les opérateurs téléphoniques RTC[modifier | modifier le code]

Ces opérateurs sont identifiés par le premier chiffre du numéro de téléphone. La technique de présélection automatique évite d'oublier de saisir les premiers chiffres correspondant au choix de l'opérateur téléphonique.

  • Orange (anciennement France Télécom) est l'opérateur historique en France. Il s'occupe de l'installation et l'entretien de la boucle locale. À chaque extrémité de ces fibres peuvent se trouver un ou plusieurs modulateur/démodulateur de type RTC, RNIS, ADSL. Le marché de la téléphonie fixe/mobile, de l'Internet, de la télévision et de la publicité étant ouvert, l'opérateur France Télécom a réuni ses multiples activités sous le nom d'Orange.
    • les fréquences basses (téléphonie fixe) sont gérées par des URA (Unité de Raccordement d'Abonné)
    • les fréquences hautes (ADSL) sont gérées par des DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexeur)

Seul France Télécom possède et héberge des serveurs téléphoniques.

Les opérateurs de service RTC[modifier | modifier le code]

Il offre la possibilité d'utiliser des services sur le RTC

Les opérateurs ADSL[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Puisque L'ADSL nécessite l’installation d’équipements spécifiques (appelés DSLAM) dans les centraux téléphoniques. La connexion entre les centraux téléphoniques de l'opérateur historique et les DSLAM sont appelés des "Nœuds de Raccordement d'Abonné" (NRA). Depuis l'ouverture du marché de la téléphonie des prestataires peuvent proposer l'accès à l'ADSL en utilisant les DSLAM des opérateurs de téléphonie RTC (dégroupage partiel) ou en installant leurs propres DSLAM (dégroupage total). La possibilité de téléphoner en RTC est possible parce que ces opérateurs louent l'utilisation de commutateurs à France Télecom car excessivement chers. Ces opérateurs ADSL sont donc des "Opérateurs RTC virtuels". Free installe des DSLAM norme v2. Les fournisseurs internet qui installent leur DSLAM pour l'accès aux réseaux internet deviennent des FAI ; ils sont:

Les opérateurs ADSL virtuels[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section est à actualiser (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}.

Ces opérateurs s'appuient sur le réseau des opérateurs ADSL pour fournir un accès ADSL. Le réseau d'accès ADSL est souvent la propriété de deux investisseurs : le groupe Iliad et Vivendi-Groupe Louis Dreyfus. Les opérateurs d'accès ADSL qui n'installent pas de DSLAM sont les FAI, ces FAI font appel à des filiales mères ou des sociétés spécialisés pour l'installation et la maintenance des DSLAM. Ces FAI sont :

Les opérateurs de services ADSL[modifier | modifier le code]

On retrouve ici les sociétés proposant des services sur l'ADSL ou mobile.

Les opérateurs câble[modifier | modifier le code]

Le groupe Ypso détient les câblo-opérateurs :

Les opérateurs télécom aériens[modifier | modifier le code]

Les opérateurs mobiles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Opérateur de réseau mobile.

Les opérateurs mobiles propriétaires d'un réseau en France[modifier | modifier le code]

Les opérateurs mobiles virtuels[modifier | modifier le code]

Ils ne gèrent pas l'infrastructure matériel du réseau mais proposent des abonnements et des services spécifiques en s'appuyant sur un ou plusieurs réseaux des opérateurs mobiles possédant un réseau.

Les opérateurs radio (AM/FM) et TV/TNT[modifier | modifier le code]

Les opérateurs hertziens[modifier | modifier le code]

  • TDF opérateur historique en radio et télévision (analogique et numérique). TDF en entrant dans le capital de la société américaine CTI (Castel Transmission International) qui est chargée de la TNT en Grande-Bretagne a acquis dès le lancement de la TNT en Europe une grande expérience dans ce domaine.
  • Towercast filiale de NRJ Group a mis fin en 2003 au monopole FM de TDF
  • Antalis TV a été racheté par TDF en 2006
  • Onecast filiale de TF1 créée fin 2006, diffuse le multiplex 6 (contenant TF1) de la TNT depuis certains émetteurs situés dans l'Est de la France.
  • En analogique, une chaîne de télévision est diffusée sur une fréquence ou canal de télévision analogique terrestre (TAT).
  • En numérique, une chaîne de télévision est diffusée sur un canal pouvant comporter 6 chaînes ("multiplex") TNT

Les opérateurs de services hertzien[modifier | modifier le code]

Les opérateurs de télécom spatiaux[modifier | modifier le code]

Les opérateurs satellites[modifier | modifier le code]

Ces opérateurs commandent la fabrication des satellites Alcatel, Space Systems/Loral, Lockheed Martin Commercial Space Systems, EADS Astrium qui seront mis en orbite par les lanceurs Ariane, soyouz ou vega ou delta 2 depuis la plate-forme de lancement à Sinnamary ou à Kourou en Guyane française (voir Centre spatial guyanais), Baïkonour (Kazakhstan), Cap Canaveral ou Vandenberg (Californie).

  • Astra: opérateur satellite luxembourgeois.
  • Eutelsat: société française, leader européen avec 23 satellites en exploitation.

Les opérateurs satellites virtuels[modifier | modifier le code]

  • DSD
  • SATLynx SA coentreprise entre les plus grands fabricants de satellite : SES S.A, Gilat Satellite Networks Ltd et Alcatel Space.
  • i-sat
  • aramiska
  • Netsystem Sat
  • SkyDSL

Les opérateurs de contenu[modifier | modifier le code]

Ces opérateurs appartiennent au monde de la communication grand public et utilisent toutes les voies de diffusion (satellite, terrestre, aérien).

  • Radio: voit la concurrence des podcasts
  • TV : soutient la culture alors que la TV par ADSL n'y est pas obligatoire
  • Presse : voit la concurrence des blogs, wikis et de la presse gratuite
  • Portail : vit des recettes publicitaires
  • Téléphone : voit l'émergence de technologie moins coûteuse que la 4G (wifi)
  • Infos trafic/météo en relation avec les sociétés de péages, la police, les infrastructures de contrôle routier.