Gujarati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Example.of.complex.text.rendering.svg Cette page contient des caractères d'alphasyllabaires indiens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gujarati (homonymie).

Gujarati
ગુજરાતી (gudjarātī)
Pays Inde, Tanzanie, Ouganda, Pakistan, Kenya, Madagascar, La Réunion
Originaire de Gujarat, Daman et Diu, Maharashtra et Rajasthan
Nombre de locuteurs ~56 millions
Typologie Langue SOV
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau de l'Inde Inde (Gujarat)
Codes de langue
ISO 639-1 gu
ISO 639-2 guj
ISO 639-3 guj
IETF gu
WALS guj
Glottolog guja1252
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

અનુચ્છેદ ૧:

પ્રતિષ્ઠા અને અધિકારોની દૃષ્ટિએ સર્વ માનવો જન્મથી સ્વતંત્ર અને સમાન હોય છે. તેમનામાં વિચારશક્તિ અને અંતઃકરણ હોય છે અને તેમણે પરસ્પર બંધુત્વની ભાવનાથી વર્તવું જોઇએ.
Carte

Le gujarati ou goudjerati (ગુજરાતી (gudjarātī) ; prononcé [ɡudʒ(ə)ˈɾɑːi] en gujarati et [ɡuʒʁati] en français) est une langue indienne appartenant au groupe indo-iranien de la famille des langues indo-européennes. Il est parlé principalement dans l'État de Gujarat (Goudjerat), dans l'ouest de l'Inde. C'est une langue officielle reconnue par la Constitution fédérale, dérivée de prâkrits, et très proche du rajasthani dont il dérive ; les locuteurs musulmans et parsis ont, de fait, apporté un grand nombre de termes arabo-persans à son lexique. Le gujarātī est noté au moyen d'un alphasyllabaire très similaire à la devanagari mais sans la ligne continue caractéristique qui relie le sommet des caractères. Il compte environ 56 millions de locuteurs.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le gujarati est parlé par environ 56 millions de personnes dans le monde. Selon le recensement indien de 2011, 55 492 554 habitants de l'Inde ont le gujarati comme langue maternelle, dont 51 958 730 au Gujarat, 2 371 743 au Maharashtra et 1 162 081 dans les autres états[1]. Les locuteurs étrangers sont environ 250 000 en Tanzanie, 150 000 en Ouganda, 100 000 au Pakistan, 50 000 au Kenya et 19 000 au Zimbabwe. La langue compte également des locuteurs en Afrique du Sud qui, selon l'article 6 de sa constitution, en fait la promotion[2].

En Inde, le gujarati est la langue principale de l'État du Gujarat et des territoires Daman et Diu et Dadra et Nagar Haveli.

Un nombre important de locuteurs vivent aux États-Unis (dans les États du New Jersey, de New York, du Texas et de Californie) et au Royaume-Uni (Leicester et Wembley), mais aussi dans les îles de l'Océan indien, Maurice, Madagascar, Réunion et l'archipel des Comores.

Statut officiel[modifier | modifier le code]

Le gujarati est langue officielle de l'État du Gujarat, en Inde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Classification[modifier | modifier le code]

Le gujarati est une langue appartenant au groupe indo-iranien des langues indo-européennes. C'est une des langues les plus proches du sanskrit.

Dialectes[modifier | modifier le code]

  • Gujarati standard
    • Gujarati de Mumbai
    • Nagari
    • Patnuli
    • Saurashtra standard
  • Gamadia
    • Anawla
    • Brathela
    • Broach gujarātī oriental
    • Charotari
    • Gamadia de l'Ahmedabad
    • Gramya
    • Patani
    • Patidari
    • Surati
    • Vadodari
  • Kathiyawadi
    • Bhavnagari
    • Gohilwadi
    • Holadi
    • Jhalawadi
    • Sorathi
  • Tarimuki
    • Ghisadi
    • Desi gujarati
  • Parsi
  • Kharwa
  • Kakari

Langues dérivées[modifier | modifier le code]

  • Kutchhy

Écriture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alphasyllabaire gujarati.

Le gujarati est noté au moyen d'un alphasyllabaire, l’alphasyllabaire gujarati, très similaire à la devanagari mais sans la ligne continue caractéristique qui relie le sommet des caractères.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées [i] ઇ/ઈ i/ī [u] ઉ/ઊ u/ū
Mi-fermées [e] e [ə] a [o] o
Mi-ouvertes [ɛ] [ɔ]
Ouvertes [æ]¹ â [ä~ɑ] ā
  • Note ¹ : la voyelle [æ] n'existe que dans des mots empruntés à l'anglais.
  • Il existe une distinction entre les voyelles orales et nasales, ainsi qu'entre les voyelles murmurées et non-murmurées (sauf pour [e] et [o])
  • Le Gujarati ne différencie plus les voyelles courtes et longues. Il reste cependant des vestiges de cette distinction : les voyelles [i] et [u] ont deux graphies chacune, la première (ઇ ; ઉ) correspondant à une voyelle qui était autrefois courte, et la seconde (ઈ ; ઊ) à une voyelle qui était longue. Toutefois, toutes les voyelles sont généralement longues quand elles sont nasalisées ou dans une syllabe finale.
  • La nasalisation (anusvāra) est indiquée par un bindu (ં).


Consonnes[modifier | modifier le code]

Labiales Alvéolaires Rétroflexes Palatales Vélaires Glottales
Nasales [m] m [n] n [ɳ] ṇ/hn
Occlusives sourdes [p] p [t] t [ʈ ] [ t͡ʃ ] ch [k] k
aspirées [pʰ]¹ ph [tʰ] th [ʈʰ] ṭh [ t͡ʃʰ] chh [kʰ] kh
voisées [b] b [d] d [ɖ ] [ d͡ʒ] j [g] g
murmurées [bʱ] bh [dʱ] dh [ɖʱ] ḍh [ d͡ʒʱ] jh [gʱ] gh
Frictatives sourdes [f] ph [s~ʃ ] સ/ષ/શ s/ṣ/ś [ɦ] h
voisées [z]²
Spirantes [ʋ] v [l] l [ j] y
Battue [ɾ] r [ɺ̢]³
  • Note ¹ : la consonne [pʰ] n'existe que dans des mots d'origine sanskrit, ou dans certains dialectes minoritaires. Sinon, le caractère ફ représente la consonne [f].
  • Note ² : certains locuteurs utilisent [z] dans les mots empruntés au persan et à l'anglais. Cependant, dans les emprunts provenant du persan, les consonnes [ d͡ʒ] et [ d͡ʒʱ] remplacent généralement [z].
  • Note ³ : le symbole le plus adapté serait «  », mais celui-ci n'apparaît pas correctement sur la plupart des navigateurs.
  • Les consonnes [ɡʱ], [dʱ] et [bʱ] ont pour allophones respectifs [ɣ], [ð] et [β].
  • Les consonnes [ɖʱ], [ɖ ] et [ɳ] ont pour allophones respectifs [ɽʱ], [ɽ] et [ɽ̃].
  • La consonne [ʋ] a pour allophones [v] et [w].

Grammaire[modifier | modifier le code]

Le gujarati possède trios genres grammaticaux (masculin, féminin et neutre), deux nombres (singulier et pluriel) ainsi que trois cas (nominatif, oblique/vocatif et locatif). Les noms peuvent être divisés en deux catégories selon leurs déclinaisons : les noms marqués dont la terminaison change et les non-marqués dont la terminaison ne change pas.[3],[4]

Voici le paradigme des déclinaisons :

Nominatif Oblique/Vocatif Locatif
Sing. Plur. Sing. Plur.
Masculin -ઓ ; o -આ ; ā -એ ; e
Féminin -ઈ ; ī
Neutre -ઉં ; ũ -આં ; ā̃ -આ ; ā -આં ; ā̃ -એ ; e

En gujarati, il existe aussi une marque du pluriel - (o). Cependant, ce suffixe n'est pas obligatoire : il n'est généralement pas présent quand la pluralité est indiquée par un autre élément (ex: un accord ou une quantité explicitement exprimée). Toutefois, dans le système de déclinaison, il est souvent marqué. Cette redondance est appelée double pluriel.

Voici toutes les terminaisons possibles pour les noms gujaratis :

Nominatif Oblique/Vocatif Locatif
Sing. Plur. Sing. Plur.
Marqué Masculin -ઓ ; o -આ(ઓ) ; ā(o) -આ ; ā -આઓ ; āo -એ ; e
Féminin -ઈ ; ī -ઈઓ ; īo -ઈ ; ī -ઈઓ ; īo
Neutre -ઉં ; ũ -આં(ઓ) ; ā̃(o) -આં(ઓ) ; ā̃(o) -એ ; e
Non-marqué -ઓ ; o -ઓ ; o

Exemples[modifier | modifier le code]

Lexique[modifier | modifier le code]

  • હા — Oui
  • ના — Non
  • આવજો — Au revoir.

Phrases[modifier | modifier le code]

  • મારું નામ સીમા છે — Je m’appelle Sima.
  • તમારું નામ શું છે? — Comment vous appelez-vous ?
  • તારું નામ શું છે? — Comment t’appelles-tu ?
  • કેમ છો — Ça va / bonjour / salut.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Census of India Website : Office of the Registrar General & Census Commissioner, India », sur www.censusindia.gov.in (consulté le 10 décembre 2019)
  2. « Langues en Afrique du Sud », Université Laval,
  3. (Dwyer et al. 1995, p. 65-66)
  4. (Dwyer et al. 1995, p. 282)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Consulter le Wiktionnaire rédigé en gujarātī.

Sur les autres projets Wikimedia :