Huile de palmiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 L'huile de palmiste ne doit pas être confondue avec l'huile de palme
Huile de palmiste
Deux produits différents extraits de Elaeis guineensis. À droite, l'huile extraite des noyaux.
Deux produits différents extraits de Elaeis guineensis. À droite, l'huile extraite des noyaux.
Identification
No CAS 8023-79-8
No EINECS 232-425-4
Propriétés chimiques
Indice d’iode 16 – 19[1];
Hydrogénée : 1[1]
Indice d’acide 0,3–0,6 [2]
Indice de saponification 242 – 254[1]
Matières non saponifiables 0.2 – 0.8 %
Acides gras libres Brute : >15 %[1];
Raffinée : <5 %
Propriétés physiques
fusion 23 à 30 °C[1];
Hydrogénée : 39 °C[1]
Masse volumique 0,9180,925 g·cm-3 [2]
Propriétés optiques
Indice de réfraction 1.449 – 1.452[1]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'huile de palmiste est extraite des graines - les noyaux - du fruit du palmier à huile (Elaeis guineensis).

Elle ne doit pas être confondue avec l'huile de palme, extraite du mésocarpe du fruit de la même plante.

Les graines sont séchées puis pressées. L'huile résiduelle est fréquemment extraite à l'aide d'hexane.

Il existe des controverses au sujet de l'impact de sa production sur l'environnement. Les ONG dénoncent le développement des plantations de palmiers à huile, synonyme de déforestation en Malaisie, Indonésie et Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Composition et propriétés[modifier | modifier le code]

Les propriétés de l'huile de palmiste sont très similaires à celles de l'huile de palme. Sa stabilité est proche de celle de l'huile de coprah.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Alfred Thomas, Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, Release 2002, 6th Edition, Fats and Fatty Oils, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co
  2. a et b (en) J. G. Speight, Norbert Adolph Lange, Lange's handbook of chemistry, New York, McGraw-Hill, , 16e éd., 1623 p. (ISBN 978-0-07-143220-7), p. 2.808