Suif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suif de bœuf
Suif
Identification
No CAS 61789-97-7
No EINECS 263-099-1
Propriétés chimiques
Indice d’iode 32 – 47[1]
Indice d’acide 0,25[2]
Indice de saponification 193 – 200[1]
Matières non saponifiables 0.3 – 0.8[1]
Propriétés physiques
fusion 40 à 50 °C[1]
Masse volumique 0,898 à 0,908 g·cm-3 (40 °C)[1]
Propriétés optiques
Indice de réfraction n_{D}^{60} 1.451 – 1.454[1]
Précautions
NFPA 704

Symbole NFPA 704

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le suif est un produit résiduel obtenu par la fonte de la graisse d'espèces animales comme le mouton et le bœuf.

Cette matière première est utilisée en savonnerie pour la fabrication du savon par une réaction de saponification. Le suif peut être aussi utilisé pour l'assouplissement et l'imperméabilisation des cuirs. Enfin, source de lipides énergétiques il peut aussi entrer dans la composition d'aliments pour les animaux. Il est, en particulier, utilisé pour remplacer la fraction lipidique dans les laits de substitution pour les veaux d'élevage. Les risques liés à l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) peuvent faire douter de l'innocuité d'une telle pratique. Cependant, aucune preuve de transmission de l'ESB par cette voie n'a pu être apportée.

Au Moyen Âge, le suif a été utilisé pour l'éclairage ; il était le combustible de la chandelle, équivalent de la bougie trop chère pour les pauvres.

Le suif est encore utilisé dans l'industrie principalement comme lubrifiant (graisse), et il existe des projets d'utilisation comme biodiesel [3]. Le suif est également traditionnellement utilisé comme lubrifiant sur le bois (sur une cale de lancement, les rails sont suifés pour faire glisser la semelle de quille) mais aussi sur des mécanismes hydromécaniques, comme les ascenseurs de la tour Eiffel [4].

En alimentation, le suif extrait de la graisse de bœuf située autour des reins (le plus fin) (suet) est utilisé, en Angleterre, comme matière grasse dans le Christmas pudding. Principalement en Belgique (surtout sous la marque Blanc de bœuf) et dans le nord de la France, il est utilisé pour la cuisson des frites. Le suif est également utilisé dans la préparation de nourriture hivernale pour oiseaux ou encore dans les caves à vins pour l'étanchéisation des futs ou pour des jointures diverses.

Composition du suif : pour 100 g : 736 kcal, 84,8 g de matière sèche, 5,2 g de protéines brutes, 78,8 g de graisses (calcium 0 g et phosphore 0 g).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Alfred Thomas, Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, Release 2002, 6th Edition, Fats and Fatty Oils, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co.
  2. (en) J. G. Speight, Norbert Adolph Lange, Lange's handbook of chemistry, McGraw-Hill,‎ 2005, 16e éd., 1623 p. (ISBN 0071432205), p. 2.808.
  3. Un biodiesel à base de suif qui reste liquide à basse température, article sur le site de l'ambassade de France en Australie
  4. La tour Eiffel - Emission "C'est pas sorcier"