John Tiffany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Tiffany
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

John Tiffany, né le , est un metteur en scène britannique.

Il a notamment réalisé les pièces à succès Black Watch et Once. Le , il est annoncé qu'il est chargé de la mise en scène de la pièce Harry Potter et l'Enfant maudit, suite de la série littéraire Harry Potter[1].

Il remporte un Tony Award en 2014, un Olivier Award, un Drama Desk Award et un Obie Award.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tiffany a grandi à Marsden, près de Huddersfield, en Angleterre. Sa mère était infirmière, également choriste ; son père était ingénieur et musicien dans une fanfare[2]. Dans sa jeunesse, il a participé au Huddersfield Choral Society (en) Youth Choir et a occupé des emplois chez Boots UK (en) et dans un restaurant[3]. Il a d'abord étudié la biologie à l'université de Glasgow, puis est passé aux études classiques et au théâtre[2].

La formation théâtrale de Tiffany consiste à « développer et diriger de nouvelles pièces dans des théâtres écossais »[4]. Il a été directeur littéraire au Traverse Theatre d'Édimbourg entre 1997 et 2001[5]. Il s'est ensuite associé avec Vicky Featherstone (en), devenant co-directeur de la compagnie de théâtre britannique Paines Plough (en), de 2001 à 2005[6].

En 2018, John Tiffany révèle au New York Times avoir déclaré à Kate Bush que c'est en écoutant sa musique pendant sa jeunesse qu'il a appris des choses sur la narration et la forme et que c'est probablement l'une des raisons pour lesquelles il est devenu directeur de théâtre[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Harry Potter and the Cursed Child play to open in West End in 2016 », sur The Guardian, (consulté le ).
  2. a et b (en) Charlotte Higgins, « John Tiffany: from Black Watch to Peter Pan », sur The Guardian, (consulté le ).
  3. (en) Rhiannon Harries, « How We Met: John Tiffany & Steven Hoggett », sur The Independent, (consulté le ).
  4. (en) Patrick Healy, « For This Duo, the Mantra Is ‘Action!’ », sur The New York Times, (consulté le ).
  5. (en) « The joy of worrying over this crucible of creativity », sur Scotsman.com, (consulté le ).
  6. (en) Matt Trueman, « John Tiffany steps down from National Theatre of Scotland », sur The Guardian, (consulté le ).
  7. (en) Alexis Soloski, « Harry Potter Director's 5 Influences: Kate Bush, Tennessee Williams and More », sur The New York Times, (consulté le ) : « I had the absolute good fortune of meeting her when we were at the Evening Standard Theater Awards. I said, “I promise you I'm not a freak, I promise you I'm not a weirdo. I just have to say something: As I was growing up and listening to your music, it taught me something about storytelling and challenging form and really really pushing boundaries, and that's probably one of the massive, massive reasons I'm a theater director.” ».