Maisons de Poudlard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Salazar Serpentard)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Poudlard.

À l'école de sorcellerie Poudlard, décrite dans l'univers de la série littéraire Harry Potter, il existe quatre maisons distinctes : « Gryffondor », « Poufsouffle », « Serdaigle » et « Serpentard »[1]. Les élèves y sont répartis en fonction de leur personnalité, dès leur arrivée en première année et jusqu'à la fin de leur scolarité.

Maisons et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les noms des quatre maisons et les qualités requises pour y entrer se réfèrent à ceux que possédaient et appréciaient les quatre fondateurs de l'école. Chaque maison est dirigée par un professeur émérite et possède un fantôme attitré — une sorte de mascotte — généralement apprécié des élèves.

Héraldique[Note 1] Maisons Directeur(s) connu(e)s Qualités requises[1] Fantôme attitré
Blason de Gryffondor
Gryffondor
  • Courage
  • Hardiesse
  • Force d'esprit

Nick Quasi-Sans-Tête[1]

Blason de Poufsouffle
Poufsouffle
  • Équilibre
  • Loyauté
  • Constance
  • Patience

Le Moine Gras[1]

Blason de Serdaigle
Serdaigle
  • Sagesse
  • Discernement
  • Érudition
  • Curiosité

La Dame Grise[6]

Blason de Serpentard
Serpentard
  • Malice
  • Adresse
  • Détermination

Le Baron Sanglant[1]

Fondateurs[modifier | modifier le code]

Godric Gryffondor[modifier | modifier le code]

Blason de Gryffondor.

Gryffondor (Gryffindor en anglais) vivait dans le village de Godric's Hollow, dans les plaines[10], et était le plus grand duelliste de son temps[3]. L'emblème des Gryffondor est le lion, considéré comme la plus courageuse de toutes les créatures[11].

Gryffondor reçut pour sa bravoure une épée en argent sertie d'un rubis étincelant de la taille d'un œuf, créée par Ragnuk Premier, le plus renommé des gobelins orfèvres du Moyen Âge[12]. L'épée était si belle que Ragnuk tenta de la reprendre, accusant le duelliste de l'avoir volée[12].

Des quatre fondateurs, Gryffondor était le plus favorable à ce que les sorciers nés de parents moldus puissent étudier à Poudlard. Il choisissait les élèves courageux avant tout[13] et devint un symbole pour son positionnement à l'encontre de la discrimination moldue[12]. Sa conviction l'aurait éloigné de son collègue Salazar Serpentard, dont il était auparavant plutôt proche.

Il fit cadeau à Poudlard de son Choixpeau magique, une sorte de couvre-chef sensible qui devint rapidement un objet très utile pour répartir équitablement les élèves dans les différentes maisons de l'école. Le Choixpeau magique et l'épée forgée par les gobelins sont les seules possessions de Gryffondor qui existent encore au temps de Harry Potter. Les deux artefacts sont connectés l'un à l'autre, permettant à l'épée d'apparaître à l'intérieur du Choixpeau lorsqu'un élève de Gryffondor en détresse se trouve à sa proximité.

Sur son portrait officiel figurant sur le site Pottermore, Gryffondor a le visage sérieux. Il possède une carrure solide ainsi qu'une barbe et une chevelure longues et épaisses de couleur châtain clair[14].

Helga Poufsouffle[modifier | modifier le code]

Blason de Poufsouffle.

Poufsouffle (Hufflepuff) était une sorcière loyale, honnête et travailleuse, originaire des vallées galloises[4],[Note 2]. Elle appréciait ces mêmes qualités chez les élèves[4] et s'intéressait particulièrement à ceux et celles qui avaient le goût du travail acharné[15]. Sa maison, ayant le blaireau pour emblème[Note 3], valorisait les élèves les plus « justes et loyaux ». Selon le Choixpeau magique, Poufsouffle aurait juré « d'enseigner l'équité »[12],[Note 4], refusant de juger certains élèves comme « meilleurs » ou « plus mauvais » que d'autres, et accueillant avec joie ceux qui n'étaient choisis par aucune des trois autres maisons[16]. À l'image du blaireau qui sait « faire profil bas et se défendre comme il le faut, quand il le faut », les élèves de Poufsouffle sont considérés comme humbles et dignes de confiance[11].

Poufsouffle était réputée pour ses talents en sortilèges. Elle utilisait ses aptitudes en cuisine - une de ses passions - et créait de splendides fêtes très appréciées de tous[12]. Les recettes d'Helga Poufsouffle sont toujours utilisées dans les cuisines de Poudlard du temps de Harry Potter[4] et son portrait est visible dans la salle commune de Poufsouffle, portant un toast à ses élèves avec sa coupe en or gravée du blaireau[12]. C'est à Poufsouffle que Poudlard doit la générosité et la convivialité de ses traditionnels banquets[12].

Enfin, elle était une sorcière très riche qui possédait de nombreux objets de valeur, parmi lesquels sa petite coupe en or, qui traversa les générations jusqu'à sa dernière descendante, Hepzibah Smith[12]. Tom Jedusor vola ensuite l'objet à Smith pour en faire l'un de ses horcruxes. La coupe fut cachée à Gringotts, puis détruite par Hermione Granger en 1998[6].

Sur son portrait officiel figurant sur le site Pottermore, Poufsouffle sourit dans une attitude décontractée. Elle apparaît plus jeune que les autres fondateurs, avec une silhouette solide et une chevelure brune rassemblée en deux longues tresses[17].

Rowena Serdaigle[modifier | modifier le code]

Blason de Serdaigle.

Originaire des montagnes d'Écosse[10],[Note 5], Serdaigle (Ravenclaw) était connue pour sa créativité et sa grande intelligence[5], mais également pour être la sorcière la plus brillante de son temps[12]. Serdaigle aurait inventé notamment les pièces changeantes de Poudlard[5] ainsi que les escaliers mouvants[Note 6], et aurait été à l'origine du nom de l'école. Elle était très proche d'Helga Poufsouffle et resta amie avec cette dernière jusqu'à sa mort[18], pour souligner en parallèle l'amitié brisée de Godric Gryffondor et Salazar Serpentard. L'emblème des Serdaigle est l'aigle, considéré comme l'oiseau « volant le plus haut »[11].

Désireuse de faire partager son savoir aux jeunes qui montraient des dons pour la magie, elle réservait son enseignement aux élèves les plus intelligents[18]. Serdaigle aimait solliciter les aptitudes de ses élèves en toute circonstance : contrairement aux salles communes comme celles de Gryffondor et de Serpentard dans lesquelles on entre avec un simple mot de passe, il faut répondre correctement à une énigme pour entrer dans la salle de Serdaigle. Sa devise était : « Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit[19]. ». D'un naturel curieux, les élèves de Serdaigle sont considérés comme marginaux, voire excentriques[11].

Rowena Serdaigle possédait un diadème, qui fut longtemps considéré comme perdu, et dont on disait qu'il augmentait la sagesse de celui qui le portait. Il fut retrouvé par Voldemort — qui en fit l'un de ses horcruxes —, puis fut finalement détruit lors de la bataille de Poudlard en 1998 par un sortilège de Feudeymon[6].

Sur son portrait officiel figurant sur le site Pottermore, Serdaigle se tient droite et neutre. Elle a une silhouette élancée et une très longue chevelure brune en cascade, partiellement grisonnante[20].

Salazar Serpentard[modifier | modifier le code]

Blason de Serpentard.

Serpentard (Slytherin) venait des marécages de l'est de l'Angleterre, en Est-Anglie, dans le Norfolk[7]. Ancêtre de Voldemort[21], c'était un puissant sorcier, malin et roublard, qui ne faisait bénéficier de son enseignement que les descendants des plus nobles lignées[22]. Après le départ du sorcier à la suite d'un conflit avec Gryffondor, le Choixpeau magique chargé de la répartition conserva une trace de sa personnalité en n'envoyant dans sa maison que les élèves ambitieux et rusés. Salazar Serpentard fut un legilimens reconnu (doué pour lire dans les pensées d'autrui) et un Fourchelang[7], d'ailleurs surnommé « Langue-de-Serpent » pour cette capacité à parler leur langage. Le serpent est aussi l'emblème des Serpentard, considéré comme la plus sage de toutes les créatures[11].

Considérant les sorciers nés de parents moldus indignes d'étudier la magie, Serpentard a conçu la Chambre des secrets, située dans les souterrains de l'école, pour y élever à l'insu des autres fondateurs un serpent géant, le basilic, destiné à débarrasser l'école des élèves indésirables après son départ, dès lors que son authentique héritier (également Fourchelang) arriverait à trouver la Chambre et à commander la créature. C'est ce que fera Voldemort.

Serpentard a également laissé derrière lui un médaillon en or regorgeant de magie noire. Le pendentif est devenu un héritage de famille, puis un autre horcruxe de Voldemort. Il fut retrouvé par le frère de Sirius Black puis passa de main en main jusqu'à être récupéré par Harry Potter et finalement détruit par son ami Ron Weasley. L'enterrement de la baguette magique de Serpentard par une très lointaine descendante irlandaise au XVIIe siècle aurait donné naissance à un arbre-serpent dont les feuilles seraient dotées de puissantes propriétés médicinales[23].

Sur son portrait officiel figurant sur le site Pottermore, Serpentard se tient droit et méfiant. Il apparaît plus âgé que les autres fondateurs. Sa silhouette est élancée et son crâne est partiellement chauve. Il porte une longue et mince barbe grise[24].

Cérémonie de la répartition[modifier | modifier le code]

chapeau pointu marron posé sur un tabouret en bois
Le « Choixpeau » magique, exposé à la Cité du cinéma de Saint-Denis.

Le système de répartition d'élèves dans des « maisons » à l'intérieur d'un établissement scolaire n'est pas spécifique à Poudlard puisque de nombreuses écoles du Royaume-Uni et d'Amérique l'utilisent[25]. Ce système était d'ailleurs utilisé dans d'autres universités européennes durant le moyen-âge, par exemple l'université de Louvain avait jusqu'en 1797, quatre pédagogies : les pédagogies du Lys, du Porc, du Château et du Faucon[26].

La cérémonie de la répartition est une cérémonie très importante au cours de laquelle chaque nouvel élève inscrit est associé à l'une des quatre maisons de l'école pour toute sa scolarité. La cérémonie à Poudlard a lieu dans la Grande Salle lors du banquet de chaque début d'année, et tous les élèves ainsi que les professeurs y sont conviés. Le Choixpeau magique, à l'apparence d'un vieux chapeau rapiécé, chante d'abord une chanson[1] qui précise son rôle et décrit les qualités des différentes maisons, puis il rassure les nouveaux élèves plutôt anxieux à l'idée de passer ce qu'ils imaginent comme étant une sorte de test de connaissances devant les professeurs et les autres élèves[1]. La chanson du Choixpeau n'est jamais la même d'une année à l'autre et change en fonction des événements de l'actualité[Note 7]. Ensuite, chaque élève de première année s'avance par ordre alphabétique et s'assoit sur un tabouret. Il est coiffé du Choixpeau par le professeur McGonagall, la directrice adjointe. Le Choixpeau prend quelques secondes ou minutes pour procéder à une brève analyse de l'esprit de chaque élève et déterminer ses aptitudes, puis annonce à haute voix la maison à laquelle l'élève appartiendra jusqu'à la fin de ses études.

Il arrive qu'il y ait un doute sur la maison convenant le mieux à l'élève. Ce fut le cas en particulier pour Hermione Granger (que le Choixpeau a sérieusement envisagé d'envoyer à Serdaigle[27]), ainsi que pour Harry Potter et Neville Londubat. En général, le Choixpeau parvient à décider seul, mais lorsqu'il éprouve vraiment des difficultés à choisir la maison, il est possible qu'il en discute avec l'élève en question afin de connaître son opinion. Il en a été ainsi pour déterminer la maison à laquelle Harry allait appartenir[1] : le Choixpeau avait décelé en lui des qualités le destinant à Serpentard aussi bien qu'à Gryffondor, mais devant la réticence explicite de Harry à l'égard de la première, il a décidé de l'envoyer à Gryffondor pour respecter son choix[1]. De son côté, Neville, intimidé par la réputation de bravoure qui a toujours été rattachée à la maison Gryffondor — où il s'apprête à être envoyé, suggère au Choixpeau de l'envoyer plutôt à Poufsouffle[28], une maison réputée plus conciliante que les trois autres. Pour ce cas, après un long débat, le Choixpeau refuse le choix de l'élève, qu'il devine mal influencé et souffrant d'un manque de confiance en soi.

Comme le Choixpeau répartit les élèves selon leur personnalité, les enfants d'une même famille ne sont donc pas systématiquement envoyés dans la même maison, comme le montre le cas de Sirius Black envoyé à Gryffondor alors même que toute sa famille est passée par Serpentard ou celui de Parvati et de sa sœur jumelle Padma Patil, envoyées respectivement à Gryffondor et Serdaigle[29].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le blasonnement et le dessin sont en désaccord pour Gryffondor et Serpentard : lion et serpent étant dessinés contournés ce qui n'est pas dit. Si la référence est le blason écartelé de Poudlard, alors c'est le blasonnement qui est fautif pour Gryffondor, et le dessin pour Serpentard. Le blasonnement de Poufsouffle est lui incomplet, ne précisant pas que le blaireau a la tête contournée; l'aigle de Serdaigle est d'or, non de bronze, couleur qui n'existe pas en héraldique. Cela tient sans doute au caractère romanesque de l'ensemble, mais il convient de signaler les licences prises avec l'héraldique véritable.
  2. Citation de Steve Vander Ark (auteur de l'encyclopédie citée en bibliographie) : « La chanson du Choixpeau magique pourrait suggérer que Poufsouffle était galloise, le terme « The Valleys » (« des chênes » en français pour conserver les rimes) désignant la plupart du temps la région peuplée du sud du pays de Galles. », p. 275
  3. L'ours aurait été l’emblème initial choisi par J. K. Rowling pour représenter la maison Poufsouffle [1].
  4. La chanson du Choixpeau en cinquième année dit en anglais I'll teach the lot And treat them just the same, ce que Jean-François Ménard a traduit dans la version française par « Je veux l'équité, Tous mes élèv's sont à égalité ».
  5. Au Wizarding World of Harry Potter, le portrait de Serdaigle s'exprime avec un accent écossais très prononcé.
  6. D'après la carte de sorciers célèbres de Rowena Serdaigle : [i]t's thought that she came up with the ever-changing floor plan.
  7. Les chansons du Choixpeau magique

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Harry Potter, t. I, 1998, chap. 7.
  2. « Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore », sur Encyclopédie Harry Potter (consulté le 13 mai 2018).
  3. a et b Vander Ark, 2009, p. 166.
  4. a, b, c et d Vander Ark, 2009, p. 275.
  5. a, b et c Vander Ark, 2009, p. 312.
  6. a, b et c Harry Potter, t. VII, 2007, chap. 31.
  7. a, b, c et d Vander Ark, 2009, p. 313.
  8. « Horace E. F. Slughorn », sur Encyclopédie Harry Potter (consulté le 13 mai 2018).
  9. « Severus Rogue », sur Encyclopédie Harry Potter (consulté le 13 mai 2018).
  10. a et b « Chanson du Choixpeau magique (4ème année) » (consulté le 4 décembre 2009)
  11. a, b, c, d et e « Hogwarts Welcome Messages » (consulté le 15 mai 2018)
  12. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « The stories of the Hogwarts founders », sur Pottermore (consulté le 28 avril 2018).
  13. Chica, 2005, p. 67.
  14. (en) « Godric Gryffindor », sur Pottermore (consulté le 28 avril 2018).
  15. Chica, 2005, p. 112.
  16. « Chanson du Choixpeau magique (5ème année) » (consulté le 4 décembre 2009)
  17. (en) « Helga Hufflepuff », sur Pottermore (consulté le 28 avril 2018).
  18. a et b Chica, 2005, p. 120.
  19. Harry Potter, t. VII, 2007, chap. 29.
  20. (en) « Rowena Ravenclaw », sur Pottermore (consulté le 28 avril 2018).
  21. Harry Potter, t. II, 1999, chap. 17.
  22. Chica, 2005, p. 122.
  23. (en) J. K. Rowling, « Ilvermorny », sur Pottermore (consulté le 29 avril 2018).
  24. (en) « Salazar Slytherin », sur Pottermore (consulté le 28 avril 2018).
  25. « Les sociologues de l'éducation américains et britanniques - "... une répartition des élèves en un certain nombre de "maisons" (houses)". » (consulté le 11 décembre 2009)
  26. (nl) « College De Valk: geschiedenis :De laatste pedagogie »
  27. Harry Potter, t. V, 2003, chap. 19.
  28. « Texte inédit de J. K. Rowling sur Pottermore - Rubrique « Chapeauflou » à propos des élèves concernés par un choix de maison difficile (contenu accessible sur connexion) » (consulté le 27 août 2015)
  29. Vander Ark, 2009, p. 254.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

J. K. Rowling, Harry Potter à l'école des sorciers, Gallimard, (ISBN 2070518426). 

J. K. Rowling, Harry Potter et la Chambre des secrets, Gallimard, (ISBN 2070524558). 

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, Gallimard, (ISBN 2070528189)

J. K. Rowling, Harry Potter et la Coupe de Feu, Gallimard, (ISBN 207054351X)

J. K. Rowling, Harry Potter et l'Ordre du Phénix, Gallimard, (ISBN 2070556859). 

J. K. Rowling, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, Gallimard, (ISBN 2070572676)

J. K. Rowling, Harry Potter et les Reliques de la Mort, Gallimard, (ISBN 9782070615377). 

Stéphanie Chica, Tout l'Univers Magique de Harry Potter, City Editions, (ISBN 2915320578). 

Steve Vander Ark, L'Encyclopédie, Le guide complet non officiel de l'univers magique de Harry Potter, AlTerre inc., (ISBN 9782923640068).