Halloween 2 (film, 2009)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halloween 2 et Halloween (homonymie).
Halloween 2
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film Halloween 2.

Titre original Halloween 2
Réalisation Rob Zombie
Scénario Rob Zombie
Acteurs principaux
Sociétés de production Dimension Films
Trancas International Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Slasher
Durée 105 minutes
119 minutes (Director's cut)
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Halloween 2 est un film d'horreur américain sorti en 2009, écrit, réalisé et produit par Rob Zombie. Il s'agit de la suite de Halloween, remake d’Halloween : La Nuit des masques de John Carpenter. Ce long-métrage fait partie de la série de films Halloween.

Il met en vedette Scout Taylor-Compton dans le rôle de Laurie Strode, Tyler Mane dans celui de Michael Myers, tandis que Malcolm McDowell incarne le Dr Samuel Loomis, Danielle Harris joue le rôle d'Annie Brackett, Sheri Moon Zombie incarne Deborah Myers et Brad Dourif le shérif Brackett. Brea Grant et Angela Trimbur incarnent, quant à elles, les nouvelles amies de Laurie.

Même si le premier Halloween reprend la trame du film de Carpenter, ce Halloween 2 n'est pas un remake de sa suite, réalisé par Rick Rosenthal en 1981, il s'agit d'un film avec un scénario original. Rob Zombie s'emploie d'ailleurs à faire son propre film en développant la psychologie de Laurie Strode. Beaucoup d'éléments sont différents de ceux racontés dans la série originale, notamment le comportement des trois personnages principaux.

L'intrigue du film se concentre sur la reconstruction du personnage de Laurie Strode, après le massacre d'Halloween, qui tente d'oublier cette terrible épreuve. Mais son frère, Michael Myers, n'est pas décidé à la laisser en paix.

L'avant-première d'Halloween 2 se déroule le au Grauman's Chinese Theatre, à Hollywood, en présence de toute l'équipe.

Le film, qui coûte 15 000 000 $, nonobstant comme son prédécesseur quelques critiques négatives, rapporte 39 421 467 $ dans le monde entier. Il ne réussit donc pas à égaler le succès du premier film, qui avait rapporté plus de 80 millions de dollars.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Accroche[modifier | modifier le code]

Un an après le massacre d'Halloween[Note 1], alors que Laurie Strode est toujours traumatisée par sa rencontre avec son grand frère, la ville se prépare à de nouveau fêter Halloween. Michael Myers, plus sauvage que jamais après avoir survécu au cœur de la nature, est de retour chez lui, à Haddonfield, avec la ferme intention de régler une bonne fois pour toutes les affaires familiales qui avaient été laissées en suspens. Le Docteur Loomis, quant à lui, refuse de croire que son ancien patient ait réussi à survivre. Michael Myers est ainsi prêt à tout pour que les secrets de son passé malsain soient définitivement enterrés, et le massacre peut reprendre de plus belle.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Photo d'un livre avec, sur la couverture, un homme au masque orange.
Photo d'une réplique du livre du docteur Loomis The Devil Walks Among Us (Le Diable est parmi nous).

Dans un flashback, Deborah Myers rend visite à son fils, le jeune Michael Myers au sanatorium de Smith's Grove. Deborah donne la statuette d'un cheval blanc à Michael comme cadeau. Michael dit que le cheval lui rappelle un rêve qu'il a eu d'un fantôme de Deborah, eux tous habillés en blanc et conduisant un cheval dans les couloirs, et sa mère lui disant qu'elle allait le ramener chez lui. Quinze ans plus tard, après avoir tiré sur Michael adulte, Laurie Strode est retrouvée dans un état de choc, couverte de sang, par le shérif Brackett. Il emmène Laurie à la salle d'urgence. Pendant ce temps, les ambulanciers ramassent la fille du shérif, Annie, le docteur Samuel Loomis et le psychiatre de Michael, qui sont encore en vie après avoir été attaqués par Michael, et les emmènent à l'hôpital. Présumé mort, Michael est chargé dans une ambulance séparée. Lorsque le conducteur a un accident de la circulation, Michael se réveille et s'échappe, non sans avoir arraché la tête de l'ambulancier. Il marche vers une vision de Deborah vêtue de blanc et accompagnée d'un cheval blanc.

Michael apparaît à l'hôpital, et commence une traversée meurtrière où il finit par rencontrer Laurie. Piégée dans un avant-poste de sécurité à l'entrée, Laurie échappe temporairement à Michael, mais au moment où elle se croyait en sécurité, Michael défonce les murs et s'apprête à la tuer. Elle se réveille de son cauchemar. Il est en fait un an plus tard[Note 1] et Laurie vit maintenant avec les Brackett. Le corps de Michael est porté disparu depuis le dernier Halloween. Il est présumé mort et Laurie a des cauchemars récurrents sur l'événement. Alors que Laurie traite son traumatisme grâce à la thérapie, Loomis a choisi de faire de cet événement une occasion d'écrire un autre livre. Pendant ce temps, Michael a eu des visions du fantôme de Deborah avec lui-même enfant, qui lui annoncent qu'Halloween approche, et qu'il est temps de ramener Laurie à la maison. Il se met en route pour Haddonfield.

Comme Michael se rend à Haddonfield, Laurie commence à avoir des hallucinations concernant Michael, avec une image fantomatique de Deborah et Michael jeune dans un costume de clown. En outre, ses hallucinations commencent aussi à inclure les actes meurtriers de Michael. Alors que Laurie se bat contre ses rêves, Loomis est parti en tournée pour promouvoir son nouveau livre, pour être accueillis par la critique de ceux qui lui reprochent les agissements de Michael et d'exploiter la mort de ses victimes. Quand son livre sort enfin, Laurie découvre la vérité : elle est Angel Myers, la sœur que Michael a perdue depuis longtemps. Effondrée, elle décide d'aller faire la fête avec Mya et Harley pour échapper à ses émotions négatives. Mais Michael apparaît à la fête et tue Harley, puis se dirige vers la maison Brackett et poignarde à plusieurs reprises Annie. 

Quand Laurie et Mya arrivent, ils trouvent Annie ensanglantée et mourante. Michael tue Mya, puis suit Laurie, qui parvient à s'échapper de la maison. Alors que Laurie parvient à héler un automobiliste de passage, le shérif Brackett arrive à la maison et trouve sa fille morte. Laurie monte dans la voiture de l'automobiliste, mais avant qu'ils ne puissent s'échapper Michael tue le conducteur et renverse la voiture avec Laurie. Michael la récupère inconsciente. Dans une cabane abandonnée, il se place devant Laurie qui voit Deborah, et le jeune Michael, lui ordonnant de dire « Je t'aime, maman. »

Les policiers retrouvent Michael et entourent la cabane. Loomis arrive et traverse la foule pour essayer de raisonner Michael en laissant partir Laurie. À l'intérieur, il dit à Laurie, que personne ne la retient et qu'elle doit maintenir sa santé mentale. Juste à ce moment, Deborah dit au Michael adulte qu'il est temps de rentrer à la maison, et Michael surprend Loomis en défonçant son visage et le poignardant à la poitrine. Michael est abattu de deux balles par le shérif Brackett et tombe dans les herses des équipements agricoles. Apparemment libérée des visions, Laurie s'approche et dit à Michael qu'elle l'aime, puis elle le poignarde à plusieurs reprises dans la poitrine et enfin au visage. La porte du hangar s'ouvre et Laurie sort, portant le masque de Michael[Note 2]. Dans la scène finale, Laurie, alors internée en hôpital psychiatrique, aperçoit Deborah Myers avec un cheval blanc déambulant dans les couloirs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française réalisée par Alter Ego ; direction artistique : Anneliese Fromont ; adaptation des dialogues : Ghislaine Gozès ; enregistrement et mixage : Marim Hoxha
Version québécoise réalisée par Cinélume ; direction artistique : Sébastien Dhavernas ; adaptation des dialogues : Bérengère Rouard et Thibaud de Courrèges
Source et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[2] ; Version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca [3]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Photo d'un homme avec une casquette.
Rob Zombie, scénariste et réalisateur du film, en 2009.

Comme Halloween est un énorme succès au box office américain[4], c'est sans surprise que les producteurs de la franchise lancent le projet d'une suite, annoncée officiellement durant la convention du 30e anniversaire de la saga par le producteur Malek Akkad[5]. Déjà avant l'annonce du film, plusieurs rumeurs se propageaient sur internet quant à l'identité du futur réalisateur et du retour de certains acteurs du premier film[6].

Après plusieurs essais avec divers scénaristes, Akkad et les Weinstein se tournent vers le duo français Julien Maury et Alexandre Bustillo, dont le film À l'intérieur venait d'être acheté par Dimension Films pour la distribution américaine[7]. Les deux réalisateurs sont alors en négociations pour diriger la séquelle en [7]. Le scénario sur lequel ils travaillent doit alors revenir sur les quinze années d'internement de Michael Myers à Smith's Grove en développant l'adolescence du tueur et en mettant en parallèle la vie tumultueuse du docteur Samuel Loomis. Puis, dans un second temps, il s'agit de ramener l'action juste après les événements du premier film avec Laurie Strode à l'hôpital et une nouvelle traque entre Myers et sa sœur[8].

Mais le , le studio Dimension Films annonce que, même si Rob Zombie a juré qu'il ne reviendrait pas pour un second film, il s'est finalement ravisé et s'est engagé auprès des studios pour réaliser la suite de son remake[9]. Pour diriger le premier Halloween, Rob Zombie avait signé un contrat avec les studios l'engageant à réaliser deux films. Au départ, le plan de Zombie consiste à proposer son projet Tyrannosaurus Rex en tant que deuxième film, mais les Weinstein refusent le scénario, le poussant d'une certaine manière à revenir sur Halloween[8]. Dans une interview, Zombie déclare :

« Après le premier Halloween, j'étais sincère quand je disais que je ne comptais pas en faire un autre. Je ne voulais plus entendre parler de Michael Myers tellement le tournage m'avait consumé... Mais le temps passe et les choses reviennent à la normale. Après chaque tournée de concerts, c'est pareil, on jure qu'on ne recommencera pas[10]... »

Le scénariste et réalisateur explique ensuite qu'avec H2[Note 3] il ne se sent plus contraint de respecter une certaine ambiance propre aux premiers films de la saga, comme pour son remake, car il peut maintenant être libre de faire son propre film avec sa propre ambiance. Malek Akkad apporte d'ailleurs son soutien au réalisateur en déclarant que la franchise se trouvait maintenant dans une nouvelle ère[11] : « Quand je vois ce qu'il a accompli avec le personnage, j'ai une totale confiance en lui et c'est pour ça que je lui ai demandé de ne pas respecter les règles du passé. Nous avons besoin de nous libérer du bagage de la série[12]. »

Les studios lui laissent alors huit mois pour écrire, réaliser, monter et mixer son film pour une sortie en août[13]. Devant l'urgence, Zombie choisit de rappeler toute l’équipe du précédent film, à l'exception de Phil Parmet, le directeur de la photographie et d'Anthony Tremblay, le coresponsable des décors[14].

Scénario[modifier | modifier le code]

Rob Zombie cherche à proposer des univers différents pour chacun de ses films, même lorsqu'il s'agit d'œuvres liées comme le sont The Devil's Rejects et La Maison des mille morts[15]. C'est pour cette raison qu'il s'emploie à se détacher des éléments connus de la franchise. Pour ce faire, il change la personnalité de tous les protagonistes du film, leur mode de vie et surtout l'ambiance générale du film. Zombie déclare même :

« Sur le premier Halloween, j'avais l'impression de devoir garder un certain esprit Carpenterien. Sur Halloween 2, ce n'était plus nécessaire. Le film est 100 % ce que je voulais qu'il soit. Nous avons même parfois le sentiment de ne pas réaliser un Halloween. Nous n'essayons pas de donner aux gens ce qu'ils attendent. Au contraire, même. Je voulais réinventer Michael Myers, un personnage que l'on a déjà vu 2000 fois via toutes ces séquelles[10]. »

Parmi tous ces changements, le traitement du personnage du docteur Loomis est l'un des plus radicaux. Dans le premier Halloween, comme dans les anciens films, Loomis est un homme qui se bat pour prouver la menace que représente son ancien patient, Michael Myers, alors que personne ne le prend au sérieux. Il se met aussi en danger pour protéger les victimes de Myers. Dans ce second film, il est maintenant un homme d'affaires égoïste et imbu de lui-même qui ne pense qu'à vendre des livres[16]. À cette fin, il n'hésite pas à tirer profit du drame dont il a lui-même été témoin, sans se préoccuper des victimes. La disparition du corps de Myers ne l'affecte guère, c'est seulement à la fin qu'il prend conscience de son erreur et qu'il se met en danger pour essayer de sauver Laurie Strode[12].

Cette même Laurie, dans le premier film, est une fille plutôt classique et pas trop vulgaire. Dans Halloween 2, elle est proche de la démence et aborde un look « punk rock ». Elle aime s'amuser avec ses copines, malgré le fait qu'elle doive faire face à son traumatisme. Au contraire, Annie, qui est maintenant une fille calme, reste cloîtrée chez elle à la manière d'une agoraphobe[12]. Les deux jeunes filles vivent avec le père d'Annie dans une maison qui semble ne pas être entretenue correctement et arbore des décorations punk (poster d'Alice Cooper...) ; elle est située dans un endroit reculé alors que dans le premier film, ils vivaient dans une banlieue chic d'Haddonfield[17]. Le shérif Brackett passe aussi par des changements car suite aux événements du premier film, le personnage est maintenant vieux et usé par la vie, essayant de résoudre les problèmes de sa fille et de Laurie[12]. Michael Myers a aussi droit à son changement puisque dans ce second film il adopte l'aspect d'un sans-abri avec une barbe et un manteau délabré. Zombie ira même jusqu'à faire parler le personnage à la fin de la version Director's cut, alors que Myers était jusque-là cantonné au rôle de tueur muet[18].

Ces changements servent à la fois à s'émanciper des codes de la franchise, mais aussi à montrer les changements de comportements et les problèmes psychologiques qu'une personne peut éprouver après un violent traumatisme[12]. Rob Zombie déclare : « Ce qui m'intéressait avec Halloween 2 était de montrer les répercussions d'une telle situation. Que se passerait-il si vous vous réveilliez dans un hôpital et qu'on vous apprenait la mort de vos amis et de votre famille ? Quelles seraient les ramifications psychologiques d'une telle situation ?[12] »

Pour Halloween 2, Zombie se concentre davantage sur le lien entre Michael et Laurie et développe ainsi les relations familiales des deux protagonistes[12]. Ils sont tous les deux liés par les visions fantomatiques de leur mère, Deborah, qui essaie de les réunir afin de rassembler la famille[19]. Laurie a aussi des visions d'elle commettant des crimes à la place de son frère[20]. Dans l'une d'elles, elle se voit tuer sa meilleure amie, Annie, exactement comme Michael avait tué son beau-père dans le premier film[21]. Le personnage de Laurie devient donc l'un des éléments dont Zombie préfère imposer sa vision personnelle plutôt que de suivre les codes déjà établis de la franchise[12].

Choix des acteurs[modifier | modifier le code]

Photo d'une femme avec des cheveux blancs.
Brea Grant, interprète de Mya Rockwell, en 2009.

Peu de temps après l'officialisation du film, la production annonce petit à petit les acteurs qui reprennent leurs rôles dans Halloween 2, Scout Taylor-Compton, Malcolm McDowell, Tyler Mane et Brad Dourif sont donc annoncés durant le mois de février, à peine quelques jours avant le début du tournage[22]. Pour cette suite, McDowell accepte de s'engager sans même avoir lu le scénario. La seule présence de Rob Zombie à l'écriture et à la réalisation suffisait pour que l'acteur, tout comme une partie des techniciens, reviennent pour ce deuxième film[23].

Daeg Faerch est le seul acteur à ne pas revenir car il a trop grandi depuis le premier film pour pouvoir reprendre le rôle du jeune Michael Myers. Zombie, à son grand regret, cherche alors un autre acteur pour incarner le jeune Michael Myers et c'est Chase Wright Vanek qui est choisi pour jouer le rôle[24]. Bien qu'une image de l'acteur soit présente dans la première bande-annonce du film, Rob Zombie déclare que sa présence était une erreur des personnes qui s'occupent du montage des bandes-annonces[25].

Danielle Harris reprend elle aussi son rôle d’Annie Brackett, la meilleure amie de Laurie dans le premier film, même si celle-ci était censée mourir dans le premier film[26]. Il en est de même pour Sheri Moon Zombie qui reprend son rôle de Deborah Myers d’une manière différente du premier film, puisqu'elle incarne maintenant une vision fantomatique vue exclusivement par Myers et Laurie[12]. Cette vision inhabituelle du personnage provoque une vague de haine de la part d'une petite catégorie de fans de la franchise, allant même jusqu'à lancer une pétition sur internet pour que les passages avec le personnage de Deborah Myers soient retirés du film[12].

Beaucoup d'acteurs sont aussi annoncés, pour jouer de nouveaux personnages plus ou moins importants[12], avant et pendant le tournage du film. Ainsi, Brea Grant et Angela Trimbur sont annoncées pour jouer les nouvelles amies de Laurie[27], Caroline Williams pour le rôle d'une doctoresse[28], Margot Kidder est annoncée pour le rôle de Barbara Collier, la psychiatre de Laurie qui essaie de lui faire oublier son traumatisme[29], Mary Birdsong est choisie pour jouer l'attachée de presse du docteur Loomis et Jeff Daniel Phillips pour deux rôles[30]. Phillips joue à la fois le rôle d'Howard, le videur de la boîte de strip-tease, et aussi celui de l'oncle Seymour Coffins, un présentateur de programmes d'horreur sur une chaîne télévisée locale d'Haddonfield. À l'origine, c'est Bill Moseley qui devait interpréter le personnage. Mais il ne peut participer au film à cause de plusieurs empêchements[31].

Ezra Buzzington est aussi choisi pour jouer dans le film. Il incarne le rôle d'un livreur d'alcool qui se fait tuer par Myers, mais sa scène est coupée au montage. Dans le premier Halloween, il jouait aussi une victime du croque-mitaine, le gardien du cimetière, mais sa scène avait déjà été coupée au montage[32].

Réalisation[modifier | modifier le code]

Avec un budget de 15 000 000 $, la production commence finalement le 23 février 2009, à Atlanta, en Géorgie[33]. D'autres villes de Géorgie sont utilisées pour le tournage, comme Decatur, Covington, Madison, Newborn ou encore Conyers. Le réalisateur reconnaît que le tournage en Géorgie a l'avantage de fournir des allégements fiscaux pour le budget, mais la raison principale est que l'endroit, surtout par temps neigeux, a tout ce qu'il faut pour le film[34]. Pour Halloween 2, Brandon Trost est choisi pour remplacer Phil Parmet au poste de directeur de la photographie[35]. Contrairement au premier film, qui a été réalisé au format 35 mm, Zombie et Trost choisissent le format 16 mm, dont l'aspect granuleux de la pellicule doit fournir une impression beaucoup moins propre que sur le premier Halloween[36].

Comme pour le premier film, la réalisation des effets spéciaux est confiée à Wayne Toth. Pour le masque de Michael Myers, Toth explique : « Il y a plusieurs versions du masque, et aucune n'est la réplique de celui du premier volet. Nous avons changé des choses pour que ce soit notre création. Les gens vont être surpris en le découvrant[12]. »

Durant le tournage, Rob Zombie est confronté à beaucoup de problèmes avec les producteurs Bob et Harvey Weinstein[37], notamment pour le titre du film. Zombie veut le nommer avec le même titre que le livre du docteur Loomis, The Devil Walks Among Us (Le Diable est parmi nous), référence au film La créature est parmi nous, mais les producteurs semblent croire qu'avec un titre pareil le film n'arrivera pas à se vendre auprès du public[38]. Zombie, lui, pense au contraire que si le film a un autre titre il pourrait attirer un public différent[39]. Au cours de la production, le réalisateur décrit son film comme sale, ultra-intense et très réel et qu'il essaye presque de faire un film à l'exacte opposé des attentes des fans[40].

Certaines scènes doivent être tournées deux fois car après une journée de tournage, les pellicules sont passées aux rayons X à l'aéroport, ce qui provoque une destruction partielle des bobines[37] L'une des scènes concernées est le passage avec les deux coroners qui transportent le corps de Myers. Richard Brake, qui joue l'un des coroners, est déjà reparti à Londres et la production doit le faire revenir exprès pour retourner la scène[37]. La loge dans laquelle Laurie trouve refuge dans le parking de l'hôpital doit être initialement fabriquée en balsa, pour que l'acteur Tyler Mane puisse la détruire facilement, mais les décorateurs ne reçoivent pas cette information et ils construisent une vraie loge impossible à démolir, ce qui pose problème pour tourner la scène[37].

Alors que le film est au stade du montage, Rob Zombie choisit de retourner réaliser quelques plans supplémentaires, comme la décapitation du conducteur du fourgon, le meurtre de l'infirmière ou encore une deuxième fin, car la première ne plaît pas aux producteurs[37]. Les scènes supplémentaires sont réalisées à New Milford, au Connecticut et à Los Angeles, en Californie[37]. La scène finale, avec le long couloir d'hôpital, est tournée dans un lycée de Géorgie[37]. Dans la version Director's cut, on peut apercevoir des flashbacks de l'enfance du personnage d'Annie Brackett quand son père découvre son cadavre dans la salle de bain. Ces images proviennent de vieux films de famille de l'actrice Danielle Harris[41].

Lors de la fête à laquelle se rend Laurie avec ses deux amies, elles sont toutes les trois déguisées en personnages du film The Rocky Horror Picture Show : Laurie est en « Magenta », celle qui est déguisée en « un homme qui veut devenir une femme » est le « Dr Frank-N-Furter », et la dernière est habillée en « Columbia »[42]. Comme pour le premier film, une version Director's cut fait son apparition lors de la sortie en vidéo. Certaines scènes sont allongées ou différentes, notamment la fin, la première réalisée par Zombie, qui est totalement différente de celle présente dans la version cinéma[41]. De plus, l'histoire du film se déroule deux ans après le premier dans le montage Director's cut contre seulement 1 an pour la version cinéma[37].

Comme pour le premier film, Halloween 2 est classé « R » lors de sa sortie aux États-Unis, ce qui signifie qu'une personne de moins de 17 ans doit être obligatoirement accompagnée d'un adulte en raison d'une violence extrême et sanglante, des images choquantes, de la violence verbale et du contenu sexuel avec de la nudité[43]. En France, le film est seulement interdit aux moins de 12 ans par le centre national de la cinématographie[44].

Musique[modifier | modifier le code]

Le , la production révèle que Tyler Bates, déjà compositeur du premier film, est chargé de composer la musique du second[45]. Pour Halloween 2, Rob Zombie demande à Bates de s'éloigner des musiques connues de la saga, notamment du thème original qu'on entend uniquement dans le générique de fin. Selon Zombie, les thèmes classiques de la franchise Halloween ne correspondent pas à l'ambiance voulue pour son film[46].

Comme pour le premier Halloween, le réalisateur choisit des chansons de la culture populaire américaine des années 1960, 70 et 80 comme Nights in White Satin de The Moody Blues, The Things We Do For Love de 10cc ou encore The Chase Is Better Than The Catch de Motörhead. Le groupe Nan Vernon enregistre pour l'occasion une reprise de Love Hurts de Nazareth. Comme pour Halloween, l'album est composé de 12 pistes de dialogues provenant du film[47].

Pour le film, Zombie fait aussi appel à Jesse Dayton et son groupe Captain Clegg and the Night Creatures pour composer quelques titres comme Transylvania Terror Train ou Honky Tonk Halloween qu'on peut entendre lors de la fête d'Halloween[48]. Le groupe sort aussi un album sous la production de Rob Zombie le [49]. On peut aussi noter la présence du thème Laurie's Theme composé par John 5, le guitariste de Rob Zombie. La bande originale du film sort le [50]. Un autre album, avec exclusivement les musiques de Tyler Bates, sort aussi le [51].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Photo d'un homme avec un micro.
Tyler Mane, interprète de Michael Myers, en 2014.

Comme pour le premier film, les avis sont mitigés. À partir de 105 avis recueillis par Rotten Tomatoes, Halloween 2 reçoit une note de 20% d'approbation globale avec une moyenne de 3,8 sur 10, l'avis générale émis par les membres du site étant que « Zombie apporte sa vision dans la continuité de son premier Halloween, mais le film est étouffé par des tonnes de scènes gore banales et de violence brutale[52]. » Rob Nelson de Variety estime que l'utilisation de Deborah Myers et du cheval blanc est une idée idiote et regrette l'utilisation du format 16 mm par rapport au 35 mm[53]. Pour Mike Hale, du New York Times, Halloween 2 est « une blague avec des références stupides, presque dépourvues de talent[54]. » Frank Scheck, du Hollywood Reporter déclare: « Vous pensiez que Michael Myers n'était pas mort ? Vous l'avez tué avec ce film[52]. » Enfin, Adam Markovitz d'Entertainment Weekly déclare quant à lui que « les 101 minutes du film sont remplies de scènes gore inutiles qui expliquent pourquoi Myers est un meurtrier si malheureux... Un slasher sans intérêt[55]. »

En revanche, le film fait aussi l'objet de nombreuses critiques positives de la part de la presse. Pour Tony Timpone de Fangoria, Halloween 2 est « le film le plus original et le plus choquant de toute la saga[56]. » Time Out déclare que la prestation de Scout Taylor-Compton dans le rôle de Laurie Strode est d'une grande intensité[57]. Pour Abusdecine, Halloween 2 est une grande prise de risque artistique avec ses défauts mais aussi de grandes qualités[58]. Pour Strange-movies, le film est une réussite: « Halloween 2 mérite indiscutablement de se faire violence et de daigner accepter les traits d’un visage nouveau, certes déroutant, mais nettement plus intéressant que les suites auxquelles nous avaient habitués les exécutifs de Dimension[59]. » Pour Jean-Baptiste Hermet de Mad Movies, Halloween 2 est « une séquelle surprenante peuplée de personnages à la fois meurtris et touchants, ce qui va diviser les fans comme jamais[12]. »

Box-office[modifier | modifier le code]

Pour sa journée d'ouverture, Halloween 2 rapporte 7 640 000 $ et pour son week-end d’ouverture c'est plus de 16,3 millions de dollars qui sont encaissés, soit 10 millions de moins que le premier film sorti en 2007. Au total, dans le monde entier, le film rapporte 39 421 467 $[60]. C'est deux fois moins que les recettes de son prédécesseur, qui avait rapporté plus de 80 millions. Néanmoins, Halloween 2 n'est pas un échec commercial car il rentabilise largement son budget.

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 33 392 973 $ 13
Drapeau de la France France Pas sorti - -
Monde Monde 39 421 467 $ -

Analyse[modifier | modifier le code]

Le développement du personnage du docteur Loomis est inspiré de Vincent Bugliosi, le procureur chargé de l'affaire Charles Manson qui écrit ensuite un best-seller sur l'affaire[16]. Rob Zombie explique que Loomis est devenu le genre d'homme qui ne se soucie pas des répercussions qu'auront l'exploitation, la promotion et les révélations du livre sur les victimes[61]. Rob Zombie ne s'est d'ailleurs jamais caché d'avoir une étrange fascination pour l'affaire Manson[62]. Comme pour faire référence indirectement à cette source d'inspiration, on peut aussi noter que Laurie Strode, la victime, possède une affiche de Charles Manson dans sa chambre[63].

Dans la scène de la conférence de presse, Loomis déclare que pour son patient, il a pris « la place du père. Le dernier d'une longue série de pères[12]. » Selon le journaliste Gilles Esposito de Mad Movies, cette déclaration peut faire écho aux pères fondateurs de la nation américaine[12], même s'il fait sans doute référence à la série de beaux-pères qu'a pu avoir Michael dans sa vie. Toujours selon Mad Movies, les apparitions fantomatiques de la mère de Myers dans le champ de maïs servent à faire référence au passé meurtrier du pays[12]. De plus, la scène où Laurie se voit entouré de créatures celtiques festoyant devant elle sert à rappeler le sens originel de la fête païenne d'Halloween[12].

Dans la scène finale de la version Director's cut, Laurie se fait tirer dessus par un policier alors qu'elle sort de la cabane un couteau à la main[41]. Cette fin peut signifier que, contrairement à la version cinéma, le personnage de Laurie finit par mourir[41]. La scène où Laurie se retrouve ensuite dans un long couloir blanc, avec la vision de sa mère, peut désigner la dernière chose que Laurie voit avant de mourir[41]. Cette scène est d'ailleurs beaucoup plus longue dans cette version pour donner un effet ambigu quant au sort du personnage[41].

Éditions en vidéo[modifier | modifier le code]

Le film sort en DVD et Blu-ray le aux États-Unis avec, comme pour le premier film, 2 éditions différentes en DVD. Éditée par Sony, la première édition DVD reprend la version diffusée au cinéma[64] tandis que la deuxième contient la version Director's cut du film[65]. L'édition Blu-ray propose uniquement la version Director's cut[66]. Les suppléments sont identiques à toutes les versions : des scènes coupées, un commentaire audio, un bêtisier, des tests de maquillage, les auditions des acteurs, des clips vidéos et un document sur le personnage de l'oncle Seymour Coffins. Halloween 2 ressort en Blu-ray dans le coffret réunissant l'intégrale de la saga Halloween, édité par Scream Factory et Anchor Bay, le [67].

En France, à la suite des résultats décevants au box-office américain et de certaines mauvaises critiques reçues par le film outre-Atlantique, Halloween 2 ne bénéficie pas d'une sortie en salle en France. Le film sort directement en DVD et Blu-ray le [68]. Édité par Wild Side, le Blu-ray du film propose à la fois la version diffusée au cinéma et la version Director's cut, avec 15 minutes supplémentaires et une fin différente, uniquement en version originale sous-titrée[69]. Les bonus sont exactement les mêmes que sur les éditions américaines. La version DVD, quant à elle, propose uniquement la version cinéma avec moins de bonus que le Blu-ray[70]. Le même jour sort aussi un coffret réunissant les deux Halloween réalisés par Rob Zombie[71].

Cependant, le film est projeté le au festival international du film fantastique de Gérardmer 2010[72].

Suite[modifier | modifier le code]

Peu de temps après la sortie d'Halloween 2, les producteurs décident de lancer le projet Halloween 3D[73]. Le film est alors prévu pour l'été 2010, mais il est ensuite repoussé pour sortir le [74]. Il doit alors faire suite aux deux Halloween réalisés par Rob Zombie. Le réalisateur Patrick Lussier est choisi pour réaliser le film tout comme son complice, Todd Farmer, qui est quant à lui choisi pour écrire le scénario[75]. Mais peu de temps avant le tournage, alors que le projet est prêt à être finalisé, le studio Dimension Films l'annule, le jugeant trop précoce[76]. Pour le casting, les rumeurs indiquent que Tyler Mane aurait dû reprendre son rôle de Michael Myers et Scout Taylor-Compton devait aussi reprendre son rôle de Laurie Strode, bien que l'actrice ait déclaré qu'elle ne participerait au projet que si elle trouvait le scénario convenable[77].

En 2012, le studio Platinium Dunes se montre intéressé par un partenariat avec Dimension Films pour produire un nouveau film Halloween. Cette fois il n'est pas question d'une suite mais d'un reboot de la saga. Cependant, Dimension films ne souhaite pas continuer le projet, celui-ci est donc encore annulé[78]. Plus tard, les œuvres de concept art de Federico D’Alessandro en préparation de ce projet avorté, sont diffusés sur internet[79].

Le , le site officiel annonce qu'un nouvel Halloween est en cours en préparation : il s'agira d'Halloween 3[80]. Plus tard, le producteur Malek Akkad déclare que les studios travaillent à l'élaboration du scénario du futur Halloween[81]. Le , The Hollywood Reporter rapporte que Patrick Melton et Marcus Dunstan, scénaristes des Saw 4 à 7, sont alors chargés d'écrire le scénario d'un nouveau film[82]. Le site Bloody-Disgusting précise aussi que cet opus ne sera pas en 3D et ne sera ni un remake, ni un reboot du premier film. La source déclare aussi que ce ne sera pas une suite aux deux Halloween de Zombie mais un « recalibrage » sans donner plus de détails[83].

Le site officiel HalloweenMovies annonce, le , le début de la préproduction du nouveau film et dévoile le titre officiel : Halloween Returns. Le site confirme par la même occasion la présence de Marcus Dunstan à la réalisation ainsi qu'à l'écriture du scénario aux côtés de Patrick Melton. La production du film est prévue pour commencer en juillet 2015[84]. Le producteur Bob Weinstein, co-président de Dimension Films, déclare : « Michael Myers a pris une longue pause en dehors des cinémas et nous savons que les fans sont impatients de voir son retour. Nous essayons de faire en sorte qu'il soit l'un des films les plus effrayants de toute la franchise[84]. » Mais le , le site Bloody-Disgusting annonce que le projet est une nouvelle fois annulé[85]. Le site annonce que la cause de l'annulation est que le studio de production Dimension Films, qui détient les droits de la franchise Halloween depuis 1994, vient de perdre les droits de production[85]. Avant qu'Halloween Returns ne soit annulé, les rumeurs indiquaient qu'il devait faire suite au Halloween 2 de 1981 et aurait dû s'intéresser à la vendetta des enfants d'une victime de Myers, tandis que celui-ci devait se trouver dans le couloir de la mort[86].

Le , le site officiel annonce le partenariat entre les studios Miramax, Trancas international Films et Blumhouse Productions pour relancer la franchise Halloween[87]. Cette fois, ils annoncent clairement leur intention de produire un reboot sans lien avec les films de Rob Zombie[87]. John Carpenter, réalisateur du premier film, Halloween : La Nuit des masques, revient en tant que producteur délégué[87].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Un an pour la version cinéma contre deux ans pour la version Director's cut.
  2. Dans la version Director's cut, la scène est différente. Michael projette Loomis à travers le mur et le poignarde en criant « Crève ! ». Les policiers l'abattent avec leurs fusils et Laurie s'approche du corps de Loomis un couteau à la main et se fait tirer dessus par un policier.
  3. H2 est le titre de travail qui servi au cours de la production du film.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Box office/business for Halloween 2 (2009) », sur l'Internet Movie Database (consulté le 2 mai 2016).
  2. « Fiche du doublage français du film », sur AlloDoublage.com (consulté le 5 mai 2016).
  3. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 5 mai 2016).
  4. (en) « Page du film au Box Office », sur Boxofficemojo.com (consulté le 5 mai 2016).
  5. (en) « Halloween Reboot May Get Theatrically Released Sequel », sur Themovieblog.com (consulté le 5 mai 2016).
  6. (en) « Dimension Films Makes Halloween 2 Offer? », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  7. a et b (en) « More Details on the Sequel to Rob Zombie's Halloween », sur Firstshowing.net (consulté le 5 mai 2016).
  8. a et b Propos d'Alexandre Bustillo dans Fuck the Rules, Mad Movies numéro 219.
  9. (en) « Zombie making Halloween sequel », sur Variety.com (consulté le 5 mai 2016).
  10. a et b Déclaration de Rob Zombie dans Fuck the Rules, Mad Movies numéro 219.
  11. (en) « Set Interview: Halloween 2′s Malek Akkad », sur Shocktillyoudrop.com (consulté le 5 mai 2016).
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Jean-Baptiste Hermet, « Michael Myers le maudit », Mad Movies, no 229,‎ .
  13. Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 365
  14. Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 368
  15. « Critique du film The Devil's Rejects », sur Devildead.com (consulté le 9 mai 2016).
  16. a et b Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 366
  17. Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 373
  18. (en) « Does Michael Myers Speak For the First Time in Halloween 2 ? », sur Slashfilm.com (consulté le 5 mai 2016).
  19. Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 372
  20. Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 370
  21. (en) « Halloween 2 - Director's Cut (Blu-ray) », sur Horrorview.com (consulté le 5 mai 2016).
  22. (en) « Rob Zombie Confirms Strode's Return, No Loomis? », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  23. Jean-Baptiste Hermet, « Fuck the Rules », Mad Movies, no 219,‎ .
  24. (en) « So... Who's Playing Young Michael Myers Now?! », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  25. (en) « H2 Set Visit and Exclusive Interview with Rob Zombie », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  26. (en) « Roebuck and Harris Officially Returning to Haddonfield », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  27. (en) « Brea Grant has been cast in Rob Zombie's Halloween 2 », sur Geektyrant.com (consulté le 5 mai 2016).
  28. (en) « First Look at Caroline Williams on the Set of H2 », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  29. (en) « Margot Kidder Joins Halloween 2 Cast », sur Dreadcentral.com (consulté le 5 mai 2016).
  30. (en) « A Caveman Heads Into Rob Zombie's Haddonfield », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  31. (en) « Channel 18 TV Guide Ad For Uncle Coffin's Creature Double Feature », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  32. (en) « Ezra Buzzington Scores a Role in Rob Zombie's H2 », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  33. (en) « Halloween 2 Seen Through New Eyes », sur Shocktillyoudrop.com (consulté le 5 mai 2016).
  34. (en) « H2 Set Visit and Exclusive Interview with Rob Zombie », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  35. (en) « H2: Halloween 2 news », sur Ohnotheydidnt.livejournal.com (consulté le 5 mai 2016).
  36. (en) « Exclusive: Halloween 2’s Rob Zombie Speaks! », sur Shocktillyoudrop.com (consulté le 5 mai 2016).
  37. a, b, c, d, e, f, g et h Commentaire audio de Rob Zombie, présent dans le DVD et Blu-ray du film.
  38. (en) « Update: Margot Kidder Joins H2, New Title? », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  39. (en) « Series Producer Offers Update on the Status of Halloween III », sur Ign.com (consulté le 5 mai 2016).
  40. (en) « Exclusive: The Shape of H2 », sur Ign.com (consulté le 5 mai 2016).
  41. a, b, c, d, e et f (en) « Differences with Thertical version and Unrated Cuts », sur Lairofhorror.tripod.com (consulté le 5 mai 2016).
  42. (en) « The Halloween Films - Part 10 », sur Filmsite.org (consulté le 5 mai 2016).
  43. (en) « Classification du film aux USA », sur Filmratings.com (consulté le 5 mai 2016).
  44. « Halloween 2 en DVD, Blu-ray et VOD », sur Wildside.fr (consulté le 5 mai 2016).
  45. (en) « Tyler Bates Composing Halloween Sequel », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  46. (en) « Shock Video: Rob Zombie Talks Halloween II », sur Shocktillyoudrop.com (consulté le 5 mai 2016).
  47. (en) « Rob Zombie's Halloween soundtrack to include vintage recordings », sur Soundtrack.net (consulté le 5 mai 2016).
  48. (en) « The Night Creatures Rock Haddonfield's 4th Annual Phantom Jam! », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  49. (en) « Rob Zombie Presents Captain Clegg And The Night Creatures », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  50. (en) « Halloween II: Original Motion Picture Soundtrack », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  51. (en) « Halloween 2 Soundtrack », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  52. a et b (en) « Halloween 2 sur Rotten Tomatoes », sur RottenTomatoes.com (consulté le 5 mai 2016).
  53. (en) « Critique du film par Variety », sur Variety.com (consulté le 5 mai 2016).
  54. (en) « Masked Slasher Is Back: Rampage Is Inevitable », sur Nytimes.com (consulté le 5 mai 2016).
  55. (en) « Critique d'Entertainment Weekly », sur Ew.com (consulté le 5 mai 2016).
  56. Citation de la critique sur la jaquette du DVD/Blu-ray américain.
  57. (en) « Critique de Time Out », sur Timeout.com (consulté le 5 mai 2016).
  58. « Critique d'Halloween 2 par Abusdecine », sur Abusdecine.com (consulté le 5 mai 2016).
  59. « Critique du film par Strange Movies », sur Strange-movies.com (consulté le 5 mai 2016).
  60. (en) « Page du film au Box Office », sur Boxofficemojo.com (consulté le 5 mai 2016).
  61. Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, p. 362
  62. (en) « Rob Zombie Bio », sur Internet Movie DataBase (consulté le 2 février 2016).
  63. (en) « Halloween II (Dir: Rob Zombie) », sur Glasgowguardian.co.uk (consulté le 5 mai 2016).
  64. (en) « Halloween II (Theatrical Edition) », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  65. (en) « Halloween II (Unrated Director's cut) », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  66. (en) « Halloween II (Unrated Director's cut) Blu-ray », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  67. (en) « Halloween: The Complete Collection Limited Deluxe Edition Blu-ray », sur Amazon.com (consulté le 5 mai 2016).
  68. « Halloween II en Blu-ray et DVD le 31 mars 2010 », sur Lci.tf1.fr (consulté le 5 mai 2016).
  69. « Halloween II, de Rob Zombie Blu-ray », sur Amazon.fr (consulté le 5 mai 2016).
  70. « Halloween II, de Rob Zombie DVD », sur Amazon.fr (consulté le 5 mai 2016).
  71. « Coffret Halloween I et II de Rob Zombie », sur DVDfr.com (consulté le 5 mai 2016).
  72. « Tout sur le festival de Gérardmer 2010 », sur Ecranlarge.com (consulté le 5 mai 2016).
  73. (en) « Halloween 3D Scares Up a 2010 Release Without Rob Zombie », sur Collider.com (consulté le 5 mai 2016).
  74. (en) « Scary Movie 5 and Halloween 3D are Coming! », sur Comingsoon.net (consulté le 5 mai 2016).
  75. (en) « Patrick Lussier Weighs in on Halloween 3D », sur Shocktillyoudrop.com (consulté le 5 mai 2016).
  76. (en) « Malek Akkad Talks New Halloween Film », sur Dreadcentral.com (consulté le 5 mai 2016).
  77. (en) « Scout Taylor-Compton Talks Halloween 3D », sur Dreadcentral.com (consulté le 5 mai 2016).
  78. (en) « Halloween 3 Gets Taken Over by Michael Bay's Platinum Dunes », sur Movieweb.com (consulté le 5 mai 2016).
  79. (en) « Halloween reboot arts », sur Joblo.com (consulté le 5 mai 2016).
  80. (en) « Halloween 3 is on track and moving forward », sur Dreadcentral.com (consulté le 5 mai 2016).
  81. (en) « Malek Akkad Offers Update on Halloween 3 », sur Shocktillyoudrop.com (consulté le 5 mai 2016).
  82. (en) « Saw Writers Hired to Tackle New Halloween Horror Movie (Exclusive) », sur Hollywoodreporter.com (consulté le 5 mai 2016).
  83. (en) « Exclusive Halloween Details! », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  84. a et b (en) « Halloween Returns to the big screen from Dimension Films and Trancas International Films », sur HalloweenMovies.com (consulté le 5 mai 2016).
  85. a et b (en) « Halloween Shocker: Dimension No Longer Controlling Michael Myers?! (Exclusive) », sur Bloody-disgusting.com (consulté le 5 mai 2016).
  86. (en) « Halloween Returns Director Teases the Meaning of New Sequel’s Title », sur Slashfilm.com (consulté le 5 mai 2016).
  87. a, b et c (en) « John Carpenter to executive produce new Halloween for Miramax, Trancas and Blumhouse », sur Halloweenmovies.com (consulté le 25 mai 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Paul Coillard, Rob Zombie : Le Montreur d'ombres, Camion Blanc, (ISBN 978-2357792470). 
  • Mad Movies, vol. no 219 : Rob Zombie casse le mythe d'Halloween, Paris, Custom Publishing France, . 
  • Mad Movies, vol. no 229 : Halloween 2 : Slasher Punk, Paris, Custom Publishing France, . 

Liens externes[modifier | modifier le code]