Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frédéric-François II
Illustration.
Titre
Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin

(41 ans, 1 mois et 8 jours)
Prédécesseur Paul-Frédéric
Successeur Frédéric-François III
Biographie
Dynastie Mecklembourg-Schwerin
Nom de naissance Friedrich Franz von Mecklenburg-Schwerin
Date de naissance
Lieu de naissance Ludwigslust
Drapeau du Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Schwerin
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Drapeau du Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin
Père Paul-Frédéric
Mère Alexandrine de Prusse
Conjoint Augusta de Reuss-Köstritz
Anne de Hesse-Darmstadt
Marie de Schwarzbourg-Rudolstadt
Enfants (1)
Frédéric-François III Red crown.png
Paul-Frédéric
Marie
Nicolas
Jean-Albert
Alexandre
(2)
Anne
(3)
Élisabeth-Alexandrine
Frédéric-Guillaume
Adolphe-Frédéric
Henri

Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin
Grands-ducs de Mecklembourg-Schwerin

Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin (en allemand Friedrich Franz II von Mecklenburg-Schwerin), né le à Ludwigslust et mort le à Schwerin, est grand-duc de Mecklembourg-Schwerin de 1842 à 1883.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du grand-duc Paul-Frédéric et de son épouse Alexandrine de Prusse, il est un neveu du roi de Prusse et futur empereur allemand Guillaume Ier. Il succède à son père comme grand-duc de Mecklembourg-Schwerin à l'âge de dix-neuf ans en 1842. Frédéric-François voyage beaucoup, il visite par exemple la Russie, l'Italie et l'Orient. Le , il épouse Augusta de Reuss-Köstritz.

En 1864, avant la guerre des Duchés, il se voit offrir le commandement d'un corps d'armée prussien par son oncle, le roi Guillaume Ier, offre qu'il décline. D'une part il craint une attaque de la côte mecklembourgeoise par le Danemark, et d'autre part, il est l'ami du roi danois. Par solidarité familiale et patriotique envers son oncle, il accepte cependant d'accueillir le quartier général prussien.

En revanche, deux ans plus tard, pendant la guerre austro-prussienne, il s'engage activement du côté prussien.

En 1870, pendant la guerre contre la France, il est commandant en chef à la tête du 13e corps d'armée (de) de l'armée impériale, et se distingue lors du siège de Nogent-le-Rotrou. Plus tard, il prend le commandement d'une division composée du 1er corps d'armée royal bavarois (de), de deux divisions de cavalerie prussiennes et de deux divisions d'infanterie dans la région d'Orléans. Après la paix du 16 juin 1871, l'empereur Guillaume Ier lui confie la 2e inspection de l'armée et nomme le grand-duc colonel général d'infanterie avec le grade de maréchal général prussien le 2 septembre 1873[1].

Il fonde en 1882 le musée d'art grand-ducal de Schwerin, aujourd'hui musée d'art d'État rassemblant de nombreuses œuvres (notamment flamandes), avec la collection animalière de Jean-Baptiste Oudry (1686 – 1755), la plus importante au monde.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Frédéric-François II épouse le en premières noces Augusta de Reuss-Köstritz (1822 – 1862), fille d'Henri LXIII Reuss de Köstritz (1786 – 1841) et sœur du diplomate Henri VII Reuss de Köstritz. Ils ont six enfants :

Veuf, il se remarie le avec la princesse Anne de Hesse-Darmstadt (1843 – 1865) qui lui donne une fille :

  • Anne ().

Après un nouveau veuvage, il contracte une troisième union le avec Marie de Schwarzbourg-Rudolstadt (1850 – 1922) qui lui donne quatre enfants :

Généalogie[modifier | modifier le code]

Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin appartient à la lignée de Mecklembourg-Schwerin ; cette lignée appartenant à la première branche de la maison de Mecklembourg s'éteint avec le grand-duc Frédéric-François V de Mecklembourg-Schwerin en 2001.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustav von Glasenapp: Militärische Biographien des Offizier-Corps der Preussischen Armee. Berlin 1868, S. 24
  • Ludwig von Hirschfeld: Friedrich Franz II., Grossherzog von Mecklenburg-Schwerin, und seine Vorgänger. 2 Bände. Duncker & Humblot, Berlin 1891.
  • Heinrich von Stein (de): Friedrich Franz II. und die Universität Rostock. Rostock 1891.
  • Bruno Garlepp: Friedrich Franz II. von Mecklenburg-Schwerin. Breslau 1892.
  • Berthold Volz (de): Großherzog Friedrich Franz II. von Mecklenburg-Schwerin. Ein deutsches Fürstenleben. Wismar 1893.
  • Friedrich Schlie (de): Das Denkmal des Großherzogs Friedrich Franz II. von Mecklenburg-Schwerin. Zur Erinnerung an den 24.8.1893. Schwerin 1893.
  • Carl Schröder: Friedrich Franz III., Grossherzog von Mecklenburg-Schwerin. Aus seinem Leben und seinen Briefen. Bahn, Schwerin 1898 (Digitalisat).
  • Adolf von Deitenhofen: Fremde Fürsten in Habsburgs Heer 1848–1898, Im Selbstverlage, 1898, S. 395 ff.
  • (de) Karl Schröder, « Friedrich Franz II », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 49, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 96-116
  • Jürgen Borchert (de): Mecklenburgs Großherzöge. 1815–1918. Demmler Verlag, Schwerin 1992. ISBN 3-910150-14-4, S. 45–69.
  • René Wiese: Orientierung in der Moderne. Großherzog Friedrich Franz II. von Mecklenburg in seiner Zeit. (= Quellen und Studien aus den Landesarchiven Mecklenburg-Vorpommerns; Band 8). Edition Temmen, Bremen 2005. ISBN 978-3-86108-053-4.
  • René Wiese: Vormärz und Revolution. Die Tagebücher des Großherzogs Friedrich Franz II. von Mecklenburg-Schwerin 1841–1854. (= Quellen und Studien aus den Landesarchiven Mecklenburg-Vorpommerns; Band 16). Böhlau, Köln 2014. ISBN 978-3-412-22271-0.
  • René Wiese: Friedrich Franz II. Herrschen im Zeichen von Revolution und Reichsgründung. In: Bernd Kasten, Matthias Manke (de), René Wiese: Die Großherzöge von Mecklenburg-Schwerin. Hinstorff Verlag (de), Rostock 2015. ISBN 978-3-356-01986-5, S. 68–101.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Klaus-Ulrich Keubke, Ralf Mumm: Soldaten aus Mecklenburg, Soldatenbilder von 1701 bis 1871. Schriftenreihe zur Geschichte Mecklenburgs, Band 14. Schwerin 2004, ISBN 3-00-014908-2, S. 28.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :