Gouvernement Vande Vyvere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement Vande Vyvere

Royaume de Belgique

Description de cette image, également commentée ci-après
Roi Albert Ier
Premier ministre Aloys Vande Vyvere
Élection 5 avril 1925
Formation
Fin
Durée 1 mois et 4 jours
Composition initiale
Coalition
Représentation
Chambre
78 / 187
Sénat
70 / 153
Drapeau de la Belgique

Le gouvernement Vande Vyvere est un gouvernement catholique qui gouverna la Belgique du jusqu'au .

Les socialistes sortent grands vainqueurs des élections législatives de 1925, au détriment des libéraux qui perdent un tiers de leurs voix. Les libéraux décident de rester dans l'opposition, forçant une coalition entre catholiques et socialistes pour obtenir une majorité ; cependant, de nombreux catholiques conservateurs restent farouchement antisocialistes et de nombreux socialistes wallons, opposés au flamingantisme, privilégient une coalition avec les libéraux ou un gouvernement socialiste minoritaire. Le socialiste Émile Vandervelde échoue à former un gouvernement avec un gouvernement avec les libéraux et les démocrates chrétiens. Le catholique Charles de Broqueville échoue quant à lui de convaincre les libéraux de rentrer dans une majorité avec les catholiques.

Aloys Vande Vyvere tente de former un gouvernement minoritaire catholique qui aurait le soutien parlementaire des socialistes. Le gouvernement tient cependant moins de deux semaines, relançant par conséquent la crise post-électorale. Il est chargé des affaires courantes jusqu'à la mise en place du gouvernement Poullet un mois plus tard[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Ministère Nom Parti
Premier et ministre des finances Aloys Vande Vyvere Parti catholique
Ministre des affaires étrangères Albéric Ruzette a.i. Parti catholique
Ministre de l'intérieur et de la santé publique Prosper Poullet Parti catholique
Ministre des arts et des sciences Léon Théodor a.i. extra-parlementaire
Ministre de justice Léon Théodor extra-parlementaire
Ministre de l'agricultre et des travaux publics Albéric Ruzette Parti catholique
Ministre de l'industrie, du travail et de la prévoyance sociale Paul Tschoffen Parti catholique
Ministre des chemins de fer, des postes et de la télégraphe Paul Tschoffen a.i. Parti catholique
Ministre de la défense nationale Albert Hellebaut extra-parlementaire
Ministre des colonies Henri Carton de Tournai Parti catholique
Ministre des affaires économiques Romain Moyersoen Parti catholique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Gerard, Nouvelle histoire de Belgique (1918-1939) : La Démocratie rêvée, bridée et bafouée, Bruxelles, Le Cri édition, , p. 93-96