Gouvernement Theunis II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement Theunis II

Royaume de Belgique

Description de cette image, également commentée ci-après
Roi Léopold III
Premier ministre Georges Theunis
Élection 27 novembre 1932
Formation
Fin
Durée 3 mois et 24 jours
Composition initiale
Coalition
Représentation
Chambre
104 / 187
Sénat
95 / 160
Drapeau de la Belgique

Le gouvernement Theunis II a été le gouvernement de la Belgique en fonction du au . Ce gouvernement se composait d'une coalition catholique-libérale.

Charles de Broqueville, dont le gouvernement avait mis en place des politiques socio-économiques largement impopulaires, se retrouvait confronté à une instabilité gouvernementale extrême, notamment due à des désaccords internes sur la ligne économique à suivre. Celui-ci finit par donner démission. Georges Theunis est alors chargé de former un gouvernement "de la dernière chance" afin de trouver une solution aux problèmes provoqués par la Grande Dépression.

Le gouvernement recourt une nouvelle fois aux pouvoirs spéciaux (ceux-ci avaient été utilisés à trois reprises par le gouvernement précédent) afin d'imposer une politique de déflation. Des rumeurs de dévaluation du franc belge provoque spéculation et fuites des capitaux. La libre-circulation des capitaux est alors interrompue et le gouvernement donne sa démission, moins de 3 mois après sa formation.

Ce gouvernement, composée de nombreux banquiers (comme Émile Francqui, Camille Gutt et Georges Theunis lui-même), est passé à la postérité sous le nom de « gouvernement des banquiers »[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Ministère Nom Parti
Premier ministre Georges Theunis Parti Catholique
Ministre des affaires étrangères et du commerce extérieur Paul Hymans Parti Libéral
Ministre de l'intérieur Hubert Pierlot Parti Catholique
Ministre de l'instruction publique Jules Hiernaux Technicien
Ministre de la justice François Bovesse Parti Libéral
Ministre des finances Camille Gutt Technicien
Ministre de l'agriculture, des classes moyennes et des travaux publics Frans van Cauwelaert Parti Catholique
Ministre du travail et de la prévoyance sociale Edmond Rubbens Parti Catholique
Ministre des affaires économiques Philip Van Isacker Parti Catholique
Ministre des communications et des PTT Charles du Bus de Warnaffe Parti Catholique
Ministre de la défense nationale Albert Devèze Parti Libéral
Ministre des colonies Paul Charles Technicien
Ministre sans portefeuille Emile Francqui Technieicn

Remaniements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gerard 2010, p. 182.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Gerard (trad. Anne-Laure Vignaux), La démocratie rêvée, bridée et bafouée : 1918-1939 [« De democratie gedroomd, begrensd en ondermijnd : 1918-1939 »], Bruxelles, Le Cri, coll. « Histoire / Nouvelle Histoire de Belgique », , 282 p. (ISBN 9782871065463)