Gouvernement Pierlot V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement Pierlot V (Gouvernement de la Libération)

Royaume de Belgique

Description de cette image, également commentée ci-après
Roi Léopold III
(Régence du Prince Charles)
Premier ministre Hubert Pierlot
Formation
Fin
Durée 2 mois et 16 jours
Composition initiale
Coalition
Femmes 0
Hommes 19
Drapeau de la Belgique

Le gouvernement Pierlot V était un gouvernement belge d'union nationale, formé après la libération du pays durant la Seconde Guerre mondiale ; il gouverne du au .

Le nouveau gouvernement d'Hubert Pierlot, formé peu après le retour à Bruxelles du gouvernement de Londres, est composée d'une équipe renouvelée et étendue. De nombreuses personnalités ayant vécu la Seconde Guerre mondiale en Belgique occupée, comme Achille Van Acker, rejoignent l'exécutif ; trois ministres communistes rejoignent également le gouvernement, en hommage au rôle joué par le PCB dans la Résistance.

Le Front de l'Indépendance (FI), principale organisation de la Résistance, suscite très vite l'inquiétude de Pierlot : l'organisation est en effet largement composés de communistes qui souhaitent se faire entendre après le rôle qu'ils ont joué dans la résistance à l'Occupant. Pierlot ordonne début octobre le désarmement de la Résistance. Si certaines organisations s'exécutent, ce n'est pas le cas du FI. En signe de solidarité, les ministres communistes quittent le gouvernement le 16 novembre. Une manifestation organisée à Bruxelles par le FI dégénère, le cortège essayant d'atteindre le Parlement ; la police réprime lourdement les manifestants. Winston Churchill craindra même un coup d'État communiste en Belgique. Finalement, le FI finit par rendre les armes[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Ministère Nom Parti
Premier ministre Hubert Pierlot Parti Catholique
Ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur Paul-Henri Spaak POB
Ministre de la Justice Maurice Verbaet Parti Catholique
Ministre de l'Intérieur Edmond Ronse Parti catholique
Ministre de la Santé publique * Albert Marteaux PCB
Ministre de l'Instruction publique Victor de Laveleye Parti libéral
Ministre des Finances Camille Gutt technicien
Ministre de l'Agriculture Henri de la Barre d'Erquelinnes Parti catholique
Ministre des Travaux publics Herman Vos POB
Ministre des Affaires économiques Jules Delruelle technicien
Ministre du Travail et de la Prévoyance sociale Achille Van Acker POB
Ministre des Communications Ernest Rongvaux POB
Ministre de la Défense nationale Fernand Demets Parti libéral
Ministre des Colonies Albert de Vleeschauwer Parti catholique
Ministre du Ravitaillement Léon Delsinne technicien
Ministre sans Portefeuille August de Schryver Parti catholique
Ministre sans Portefeuille Charles De Visscher technicien
Ministre sans Portefeuille * Raymond Dispy PCB
Ministre sans Portefeuille * Fernand Demany PCB
  • Le , les trois ministres du PCB démissionnent.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Dujardin & Mark Van den Wijngaert, Nouvelle histoire de Belgique (1940-1950) : La Belgique sans roi, Bruxelles, Le Cri édition, , p. 84-90