Gouvernement Jaspar I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement Jaspar I

Royaume de Belgique

Description de cette image, également commentée ci-après
Roi Albert Ier
Premier ministre Henri Jaspar
Élection 5 avril 1925
Formation
Fin
Durée 1 an, 6 mois et 2 jours
Composition initiale
Coalition
Représentation
Chambre
179 / 187
Sénat
153 / 153
Drapeau de la Belgique

Le gouvernement Jaspar I est un gouvernement catholique-socialiste-libéral qui gouverna la Belgique du jusqu'au .

Après la chute du gouvernement Poullet provoquée une opposition radicale des milieux financiers, Henri Jaspar met en place un gouvernement d'union nationale d'orientation conservatrice. Des personnalités du monde financier, comme Émile Francqui de la Société Générale et Maurice Houtart de la Banque de Bruxelles, font directement partie du gouvernement.

Ce gouvernement parvient à rembourser la dette publique belge. Après avoir imposé les pouvoirs spéciaux au Parlement, il crée la SNCB : les bons du Trésor sont transformés en action, transformant les créanciers de l'État en actionnaires du chemin de fer. La convertibilité du franc belge avec l'or est également rétablie.

Après la stabilisation monétaire, l'avenir de la coalition gouvernementale est incertaine. Les socialistes, les démocrates chrétiens et les flamingants posent de nouvelles conditions à leur participation gouvernementale. Finalement, le Parti catholique parvient à unifier conservateurs, démocrates chrétiens et flamingants. Lorsque le gouvernement démissionne, une nouvelle majorité catholique et libérale est mise en place sans les socialistes[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Ministère Nom Parti
Premier et ministre de l'intérieur de la santé publique Henri Jaspar Parti catholique
Ministre des affaires étrangères Émile Vandervelde POB
Ministre des arts et des sciences Camille Huysmans POB
Ministre de justice Paul Hymans Parti libéral
Ministre des finances Maurice Houtart Parti catholique
Ministre de l'agricultre et des travaux publics Henri Baels Parti catholique
Ministre de l'industrie, du travail et de la prévoyance sociale Joseph Wauters POB
Ministre des chemins de fer, des postes et de la télégraphe Edward Anseele POB
Ministre de la défense nationale Charles de Broqueville Parti catholique
Ministre des colonies Maurice Houtart Parti catholique
Ministre sans portefeuille Émile Francqui Parti libéral

Remaniements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Gerard, Nouvelle histoire de Belgique (1918-1939) : La démocratie rêvée, bridée et bafouée, Bruxelles, Le Cri édition, , p. 107-117