I Mother Earth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
I Mother Earth
Autre nom IME
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock alternatif, funk rock
Années actives 1991-2003, depuis 2012
Labels Universal, Capitol
Composition du groupe
Membres Jagori Tanna
Christian Tanna
Bruce Gordon
Brian Byrne
Anciens membres Franz Masini
Edwin

I Mother Earth, ou IME, est un groupe de rock alternatif canadien, originaire de Toronto, en Ontario. Le groupe atteint son pic de popularité fin des années 1990. Le 24 janvier 2012, le groupe revient dans la musique après huit ans d'inactivité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Les frères Christian et Jagori Tanna font la rencontre du chanteur Edwin en 1990[1]. Edwin leur propose de former un groupe musical ; ils seront rejoints par la suite de Franz Masini à la basse. Le groupe emprunte le nom de IME, comme dans « I Am Me », mais décident que ces lettres pourraient signifier autre chose. Jag Tanna propose le nom de I Mother Earth en insistant sur le fait qu'il n'y avait aucune signification particulière.

Succès[modifier | modifier le code]

I Mother Earth traverse Los Angeles en 1992 pour enregistrer son premier album aux côtés du producteur de Guns N' Roses Mike Clink. Lors de ces sessions, Franz Masini est renvoyé, laissant Jag Tanna enregistrer les parties à la basse. Pour achever l'album, Masini est remplacé par Bruce Gordon, dont le groupe Rocktopus était en pleine période de rupture. Avec un line-up consolidé, le groupe part en tournée pour faire la promotion de son album, Dig, en 1993. Dig offre quatre singles, les trois premiers étant initialement des démos qui devaient paraitre ensuite sur l'album. Rain Will Fall et Not Quite Sonic paraissent en été 1993, et So Gently We Go et Levitate l'été suivant. Ces quatre pistes sont joués au Canada, aux États-Unis et en Europe à la télévision et à la radio. L'album remporte un Juno Award en 1994 dans la catégorie « Meilleur album hard rock »[2],[3]. Dig est certifié disque d'or au Canada[4].

Après une tournée intensive, IME enregistre dans différents studios à Toronto et Morin Heights, au Québec en 1995[5]. Aux studios, le groupe travaille sur son second album, coproduit par Jag Tanna et Paul Northfield, connu pour ses travaux au sein du groupe Rush. Daniel Mansilla remplace Borg aux percussions, et devient le percussionniste à temps indéfini lors des tournées. Le guitariste Alex Lifeson a également fait son apparition sur la piste Like a Girl. Cependant, des désaccords dans le groupe se font sentir. Pour la première fois, Edwin révèle pour la première fois à la presse musicale qu'il ne possédait aucun contrôle créatif sur le groupe, et, de ce fait, qu'il n'avait « aucune raison d'être ici. » Cependant, il reste présent au sein du groupe lors de l'enregistrement de l'album Scenery and Fish, commercialisé mi-1996. L'album est nominé dans la catégorie « Best Rock Album Juno »[6], et certifié double-platine au Canada[7]. La popularité du groupe pousse leur premier album, Dig, en certification platine.

Période de transition[modifier | modifier le code]

La tournée promotionnelle pour l'album Scenery and Fish achevée, IME choque ses fans et le monde musical alors qu'il rapporte le départ d'Edwin. À ce stade, le groupe mentionne que Jag Tanna, avait écrit la majeure partie de ses musiques, que Chris Tanna avait rédigé toutes les paroles, et qu'Edwin n'avait aucun contrôle créatif. De ce fait, Edwin était contraint de partir. Pour des raisons de tensions palpables, le groupe, ainsi qu'Edwin, acceptent cette séparation. Les membres restants insistent du fait que le groupe continuera à produire sous le nom de I Mother Earth, et annonce son intention d'engager un nouveau chanteur. Edwin remplit ses obligations contractuelles avec le groupe, dont la tournée du Edgefest (en) '97, et quitte en mi-1997.

À cette période, IME écoute des centaines de cassettes démo. Une cassette, envoyée par Brian Byrne, est instantanément jetée à la poubelle[8], jusqu'à ce que l'ancien batteur de Slik Toxik, Neal Busby, participant brièvement au groupe Klaven avec Byrne, ne leur recommande le chanteur. IME écoute finalement la cassette, et après audition, acceptent Byrne comme nouveau chanteur. Cependant, les membres attendent quelques mois avant d'informer le chanteur[1]. David Usher rend cette annonce publique, et présente Byrne à la foule lors d'un concert de Moist en novembre la même année. IME fait ses premières performances à succès aux côtés de Byrne lors de la tournée Summersault (en) 1998 de Our Lady Peace[8]. IME signe un contrat chez Universal en 1998[9].

Inactivité[modifier | modifier le code]

En novembre 2003, I Mother Earth paritcipe à un show spécial à Barrie, dans l'Ontario, nommé Live off the Floor, largement considéré par les spectateurs présents comme la meilleure performance en live. IME y joue presque tout son catalogue musical. À la suite de l'arrêt du groupe, Brian Byrne commence sa carrière solo, avec deux albums et un EP. Bruce Gordon rejoint le line-up de Blue Man Group et poursuit ses propres projets en parallèle. Jagori Tanna bâtit un nouveau studio et un label discographique, UpperLeftSide. Christian Tanna, lui, organise des événements locaux de rock et jazz à Toronto.

Retour[modifier | modifier le code]

Brian Byrne explique sur sa page Facebook que son show acoustique à Ottawa le 21 janvier 2012, serait son dernier avant qu'il ne démarre un nouveau projet[10]. Le 10 janvier 2012, un nouveau site Internet du groupe refait surface avec un décompte jusqu'au 24 janvier 2012[11]. Brian annonce officiellement avec enthousiasme le retour de I Mother Earth. Les frères Tanna et Byrne vivent à Peterborough, dans l'Ontario, tandis que Gordon continue son travail à plein temps chez Blue Man Group à Orlando, en Floride[12]. Le 24 janvier 2012, le retour du groupe est marqué par une future date de tournée et d'un nouveau message sur leur site officiel[13]. Le guitariste Jag Tanna explique qu'il ne verrait aucun membre si décident de ne pas participer à ce retour[14].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels
  • Jagori Tanna - guitare (depuis 1991)
  • Christian Tanna - batterie (depuis 1991)
  • Bruce Gordon - basse (depuis 1992)
  • Brian Byrne - chant (depuis 1997)
Anciens membres
  • Franz Masini - basse (1991-1992)
  • Edwin - chant (1991-1997)
Membres de tournée
  • Daniel Mansilla - percussions (depuis 1996)
  • Chris Collins - clavier (depuis 2012)
  • Chuck Dailey - basse (depuis 2012)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure
position
Certifications
CAN
[15]
CAN
[16]
1993 Dig - Disque de platine
1996 Scenery and Fish 10 2x platine
1999 Blue Green Orange 8 Or
2001 Earth, Sky, and Everything in Between -
2003 The Quicksilver Meat Dream -

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure
position
Album
CAN
[17]
CAN
Alt

[18],[19]
CAN
Rock

[20]
CAN Content (Cancon)
[21]
U.S.
Main.
Rock

[22]
1993 Rain Will Fall × 3 Dig
Not Quite Sonic ×
Levitate × 8
1994 So Gently We Go 43 × 1
1995 Levitate (re-release) 75 × ×
1996 One More Astronaut 32 1 × 19 Scenery and Fish
Another Sunday 2 ×
1997 Used to Be Alright 67 ×
Raspberry 14 ×
1999 Summertime in the Void 5 × Blue Green Orange
All Awake 22 ×
2000 When Did You Get Back from Mars? 12 ×
2002 Juicy × × × The Quicksilver Meat Dream
2003 Like the Sun × × ×
No Coma × × ×
2012 We Got The Love 8 6 × Single à part
« — » montre qu'aucun single n'a atteint les classements.
« × » montre qu'aucun classement n'est atteint.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) CANOE - JAM! I Mother Earth: I Mother Earth stay grounded. Jam.canoe.ca. Consulté le 29 octobre 2013.
  2. (en) « Music & Muses - I Mother Earth – 'Dig' », (consulté le 12 décembre 2013).
  3. (en) « The debut from I Mother Earth showcases their unique brand of rock to the masses », sur Examiner, (consulté le 12 décembre 2013).
  4. (en) « Gold Platinum Database », sur Music Canada (consulté le 12 décembre 2013).
  5. (fr) « I Mother Earth › Scenery and fish », sur Guts of Darkness (consulté le 12 décembre 2013).
  6. (en) « Canadian rock from those who drive it », sur The Concordian, (consulté le 12 décembre 2013).
  7. (en) « Edwin: Out of the Shadows », sur The Concordian, (consulté le 12 décembre 2013).
  8. a et b CANOE - JAM! I Mother Earth: Byrne, baby, Byrne. Jam.canoe.ca.
  9. (en) CANOE - JAM! I Mother Earth: I Mother Earth signs new deal. Jam.canoe.ca.
  10. (en) « Finally. I Mother Earth Will Reunite. I Think. », sur Alancross.ca, (consulté le 12 décembre 2013).
  11. (en) I Mother Earth Gear Up for Apparent Reunion • News •. Exclaim.ca. Consulté le 29 octobre 2013.
  12. (en) « 90s rock band, I Mother Earth returns », sur Humberetc.com, (consulté le 29 octobre 2013).
  13. (en) « I Mother Earth Book Toronto Reunion Show, Promise New Music • News », sur Exclaim.ca (consulté le 29 octobre 2013).
  14. (en) « Jag Tanna speaks … redux », sur aplanetofsound, (consulté le 29 octobre 2013).
  15. Meilleure position des albums de I Mother Earth au Canada :
  16. (en) « Gold Platinum Database: I Mother Earth », sur Canadian Recording Industry Association (consulté le 25 mars 2011).
  17. « I Mother Earth Top Singles positions (68 - 121) », RPM (consulté le 17 juin 2010)
  18. (en) « I Mother Earth Rock/Alternative positions », sur RPM (consulté le 17 mars 2013).
  19. (en) Rock, Canadian, « Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Alternative Rock - May 8, 2012 », sur Canadianrockalt.blogspot.ca, (consulté le 29 mars 2013).
  20. (en) Rock, Canadian, « Canadian Active Rock & Alt Rock Chart Archive: Active Rock - May 15, 2012 », sur Canadianrockalt.blogspot.ca, (consulté le 29 mars 2013).
  21. (en) Meilleure position des singles I Mother Earth dans les classements canadiens :
  22. (en) « I Mother Earth - Billboard Singles », sur AllMusic (consulté le 1er février 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]