Frank Carlucci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frank Carlucci
Frank Carlucci en 1987.
Frank Carlucci en 1987.
Fonctions
16e secrétaire à la Défense des États-Unis
Président Ronald Reagan
Gouvernement Administration Reagan
Prédécesseur Caspar Weinberger
Successeur Dick Cheney
15e conseiller à la sécurité nationale
des États-Unis
Président Ronald Reagan
Gouvernement Administration Reagan
Prédécesseur John Poindexter
Successeur Colin Powell
Ambassadeur des États-Unis au Portugal
Prédécesseur Stuart Nash Scott
Successeur Richard J. Bloomfield
Biographie
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissance Scranton (Pennsylvanie)
(États-Unis)
Nationalité Américain
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université Princeton
Harvard Business School
Profession Diplomate
Religion Catholicisme

Frank Carlucci
Liste des secrétaires à la Défense des États-Unis

Frank Carlucci, né le à Scranton (Pennsylvanie), est un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il est conseiller à la sécurité nationale entre 1986 et 1987 puis secrétaire à la Défense entre 1987 et 1989 dans l'administration du président Ronald Reagan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frank Carlucci entreprend des études à l'université de Princeton où il fait la connaissance de Donald Rumsfeld.

Il rejoint le département d'État en 1956, puis devient vice-consul à Johannesburg en 1958 et second secrétaire de l'ambassade des États-Unis à Léopoldville, dans ce qui était encore le Congo belge. Il y est soupçonné d'avoir facilité l'accession au pouvoir du général Mobutu et d'être impliqué dans l'assassinat de son rival Patrice Lumumba[1],[2]. Selon des documents du gouvernement américain rendus publics plus tard, le président Dwight Eisenhower aurait ordonné à la CIA d'assassiner Lumumba[3]. En 2002, lors de la diffusion du film Lumumba sur la chaîne américaine HBO, le nom de Carlucci a été caché à la suite d'une plainte de ses avocats[4].

Il est également en poste en Tanzanie et au Brésil avant de rejoindre les services de la Maison-Blanche. Ambassadeur à Lisbonne pendant la révolution des Œillets en 1974, il est finalement nommé directeur adjoint de la CIA par Jimmy Carter en 1978.

En 1982, il quitte le monde politique pour celui des affaires, en particulier dans les domaines de l'armement et de la sécurité.

Il est nommé conseiller à la sécurité nationale par Ronald Reagan en 1987 qui le nomme secrétaire à la Défense des États-Unis de fin 1987 à 1989. À l'issue de ce mandat, il est recruté par l'entreprise Carlyle dont il devient le directeur[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]