Lloyd Austin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lloyd Austin
Illustration.
Portrait officiel de Lloyd Austin (2021).
Fonctions
28e secrétaire à la Défense des États-Unis
En fonction depuis le
(10 mois et 13 jours)
Président Joe Biden
Gouvernement Administration Biden
Prédécesseur Mark Esper
Christopher C. Miller (intérim)
David Norquist (intérim)
12e commandant du
Commandement central des États-Unis

(3 ans et 8 jours)
Président Barack Obama
Prédécesseur James Mattis
Successeur Joseph Votel
Biographie
Nom de naissance Lloyd James Austin III
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Mobile (Alabama, États-Unis)
Nationalité Américaine
Diplômé de Académie militaire de West Point
Université d'Auburn
Université Webster
Profession Militaire

Signature de Lloyd Austin

Lloyd Austin
Sceau du département de la Défense
Secrétaires à la Défense des États-Unis

Lloyd Austin
Lloyd Austin
Lloyd Austin, le 30 janvier 2012.

Naissance (68 ans)
Mobile (Alabama)
Origine Américain
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Flag of the United States Army (unofficial proportions).svg United States Army
Grade US-O10 insignia.svg Général
Années de service 1975 – 2016
Commandement
Conflits Guerre d'Afghanistan
Guerre d'Irak
Seconde guerre civile irakienne
Guerre civile syrienne
Distinctions Defense Distinguished Service Medal (4)
Army Distinguished Service Medal (3)
Silver Star (1)
Defense Superior Service Medal (2)
Legion of Merit (2)

Lloyd Austin, né le à Mobile (Alabama), est un général de l'Armée de terre des États-Unis. Depuis le , il est secrétaire à la Défense sous la présidence de Joe Biden, faisant de lui le premier homme afro-américain à occuper ce poste.

Austin est auparavant le 33e vice-chef d'état-major de l'armée de terre du au , date à laquelle il est nommé à la tête du commandement central (CENTCOM)[1]. Il quitte son poste le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il prend part à l'invasion de l'Irak en et à la guerre d'Afghanistan de 2003 à 2005. En 2010, il devient commandant des forces d'occupation américaines en Irak et doit superviser le retrait des troupes[réf. souhaitée].

En 2013, il prend la tête du commandement central de l'Armée de terre américaine (CENTCOM), d'où il dirige notamment les actions de la coalition contre l'État islamique[réf. souhaitée].

Il est un conseiller de la firme de conseil aux entreprises WestExec Advisors, laquelle intervient en particulier auprès du secteur de l’armement. Il est également l’un des responsables du fonds d’investissement de la société Pine Island Capital Partners[2] et siège au conseil d'administration de Raytheon[réf. souhaitée].

Le , le général Lloyd Austin est désigné par le président élu Joe Biden pour devenir secrétaire à la Défense des États-Unis dans sa future administration démocrate. Dès novembre, son nom avait été évoqué par plusieurs médias américains. Il est le premier afro-américain à être nommé à ce poste et le deuxième militaire de carrière après James Mattis, depuis 1947, date de création du secrétariat à la Défense[3]. Sa nomination a été validée par le Sénat le [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Carnegie Mellon University, « October 7- General Lloyd J. Austin III - Center for International Relations and Politics - Institute for Politics and Strategy - Carnegie Mellon University », sur www.cmu.edu (consulté le )
  2. « États-unis. Des nominés de Biden sous influence », sur L'Humanité,
  3. (en) « General Lloyd Austin picked for top job at US Central Command », sur the Guardian, (consulté le )
  4. « La nomination de Lloyd Austin à la tête du Pentagone confirmée », sur La Presse, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]