Cours d'eau sans source

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un cours d'eau sans source est un cours d'eau qui présente une réelle particularité soit physique et hydrographique, soit dans les usages culturels des humains, en particulier dans la toponymie et ici plus spécialement l'hydronymie. Ils sont très peu nombreux dans le monde.

Cours d'eau présentant une particularité de géographie physique[modifier | modifier le code]

Avec un fonctionnement alternatif dans les 2 sens :

Avec un système hydrologique très particulier :

Cours d'eau affectés d'une particularité hydronymique[modifier | modifier le code]

  • La Maine n'est plus ressentie comme le cours inférieur de la Mayenne, mais comme une rivière indépendante née de la réunion de trois rivières, la Mayenne, la Sarthe et le Loir. Pourtant, l'appellation « la Maine » était bien utilisée sur l'ensemble du parcours angevin de la rivière, c'est-à-dire jusqu'à Château-Gontier, bien en amont des fameux confluents de trois rivières. La localité de Montreuil-sur-Maine est toujours là pour l'attester[1]. Pour le département de Maine-et-Loire, durant les premières années qui ont suivi la création de l’entité, les noms Mayenne-et-Loire et Maine-et-Loire ont cohabité dans les documents officiels[2].
  • Le fleuve Amazone, n'est dénommé ainsi qu'à partir du confluent avec le Río Ucayali. En amont il s'appelle Río Marañón, à partir de la confluence des Río Tambo et Río Urubamba.
  • Le Congo est dénommé Lwalaba en amont de Kisangani.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En 1818, on enseignait dans les écoles françaises qu'Angers, chef lieu du département de Maine-et-Loire, était située sur la Mayenne, voir à ce propos Maine (rivière).
  2. Cf. Maine-et-Loire#Dénomination et usage.