Aggradation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le phénomène d'aggradation consiste en une reconstitution, une régénération, une accumulation souvent progressive. C'est l'inverse d'une dégradation, d'une détérioration.

Selon les sciences[modifier | modifier le code]

En géologie[modifier | modifier le code]

En géologie et en hydromorphologie, l'aggradation, atterrissement ou exhaussement est l'accumulation de sédiments dans le lit d'un cours d'eau et ses environs directs[1]. L'aggradation survient lorsque l'apport de sédiments excède les capacités de transport du cours d'eau. Par exemple la quantité de sédiments reçue par un cours d'eau peut augmenter lorsque le climat devient plus sec. La cause de cette augmentation provient de la diminution de la végétation, entrainant une réduction de la résistance du sol à l'érosion. De plus, des conditions plus sèches entrainent une diminution du débit. Le cours d'eau devient obstrué par les sédiments qui s'accumulent.

Schéma de l'accumulation de sédiments (aggradation) dans le lit d'une rivière. Les sédiments sont en marron.

Image du dessus : la rivière coule sur un lit de pierre. Image du dessous : à cause des dépôts de sédiments, le lit de la rivière est monté au cours du temps, provoquant l'enfouissement de la maison. Un changement de climat, de l'utilisation des sols ou bien de l'activité géologique peut avoir provoqué cette aggradation. Par exemple, une éruption volcanique peut accroître soudainement la quantité de sédiments reçue et enterrer le lit d'une rivière.

En agro-écologie[modifier | modifier le code]

En agroécologie et en permaculture, l'aggradation[2] désigne le processus qui permet de reconstituer des sols vivants là où ils ont fortement diminués ou disparus.

Différentes possibilités ont été expérimentées :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Aggradation », sur Oilfield Glossary (consulté le 17 mai 2019)
  2. « Aggradation des sols » (consulté le 17 mai 2019)
  3. « Le guide du B.R.F (Bois Raméal Fragmenté) », sur terrevivante.org (consulté le 17 mai 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]