Auguste Spichiger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spichiger.
Auguste Spichiger
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Auguste Spichiger, né en 1842 à Langenthal et mort le à Lyon, est un ouvrier horloger, militant libertaire et anarchiste suisse, membre actif de la Fédération jurassienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auguste Spichiger est un guillocheur de profession.

Il participa au meeting du Crêt du Locle (canton de Neuchâtel, Suisse) en mai 1869, après la première visite de Bakounine dans le Jura, et signa une protestation contre l’intervention de l’armée dans la grève des maçons et manœuvres de Lausanne la même année[1].

Il fut membre du comité de la Fédération romande collectiviste en octobre 1870, à La Chaux-de-Fonds, délégué au congrès de Sonvilier de novembre 1871, où fut fondée la Fédération jurassienne, puis régulièrement membre du comité fédéral[2]. C’est lui qui signa le mandat de James Guillaume et d’Adhémar Schwitzguébel au congrès de l’Association internationale des travailleurs à La Haye . Il fut délégué aux congrès de l’Internationale antiautoritaire en septembre 1873 (Genève) et en octobre 1876 (Berne)[3].

Notices[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chantier biographique des anarchistes en Suisse : notice biographique.
  2. James Guillaume, Internationale, documents et souvenirs, lire en ligne.
  3. Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron » : notice biographique.