Espalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Espalem
Espalem
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Canton Sainte-Florine
Intercommunalité Communauté de communes du Brivadois
Maire
Mandat
Robert Romeuf
2014-2020
Code postal 43450
Code commune 43088
Démographie
Population
municipale
298 hab. (2015 en augmentation de 3,83 % par rapport à 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 18′ 30″ nord, 3° 14′ 01″ est
Altitude Min. 580 m
Max. 739 m
Superficie 14,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Espalem

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Espalem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Espalem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Espalem

Espalem est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 1462 hectares la commune d'Espalem se situe au sud-est du canton de Blesle sur un plateau granitique et volcanique. Son altitude varie entre 600 et 720 mètres. Traversée par l'autoroute A75, elle est délimitée à l'ouest et au nord-ouest par la route Impériale, qui par son tracé rectiligne, fait penser à une ancienne voie romaine. Cette route offre un angle de vision à 360° et une vue magnifique sur les monts du Cézallier et les monts du Livradois.

Espalem se compose du bourg et de six hameaux répartis dans un rayon de 2 à 3 kilomètres. La population de la commune se compose principalement d'agriculteurs mais aussi de commerçants, d'artisans, de salariés et de retraités[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La légende raconte que le village s'appelait "Villon-Villette". Le nom actuel aurait pour origine un mot auvergnat signifiant "épouvante", parce qu'ayant été détruit un jour la peur s'installa au village. La vieille église du XIIe siècle laisse découvrir sous le poids de sa belle voûte romane et ses colonnes romaines, un plan original et irrégulier, dérivant de la croix latine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 réélu en avril 2014 Robert Romeuf[2] Nouveau Centre Conseiller général
Président de la communauté de communes

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 298 habitants[Note 1], en augmentation de 3,83 % par rapport à 2010 (Haute-Loire : +1,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
576593618626711703715724629
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505501475506466510504506412
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
382390396353337343334316276
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
264244226213212228248287298
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Panneau d'informations "Route Vallée de l'Alagnon"
  2. Liste des maires de la Haute-Loire sur le site de la préfecture (consulté le 27 août 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :