Bournoncle-Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bournoncle-Saint-Pierre
Le hameau de La Roche.
Le hameau de La Roche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Canton Brioude
Intercommunalité Communauté de communes du Brivadois
Maire
Mandat
Jacques Dessimond
2014-2020
Code postal 43360
Code commune 43038
Démographie
Population
municipale
1 005 hab. (2014)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 20′ 40″ nord, 3° 19′ 09″ est
Altitude Min. 419 m
Max. 614 m
Superficie 16,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de Haute-Loire
City locator 14.svg
Bournoncle-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de Haute-Loire
City locator 14.svg
Bournoncle-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bournoncle-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bournoncle-Saint-Pierre

Bournoncle-Saint-Pierre est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers écrits relatifs à Bournoncle-Saint-Pierre sont contenus dans la charte 82 du cartulaire de Sauxillanges. Cette charte est signée par l'abbé Mayeul. C'est donc entre l'an 954 et 994 que fut fondé la « villa » de Bournoncle. Ainsi, les premiers pas de Bournoncle sont dans ceux de Cluny. Le prieuré clunisien qui a été fondé ici il y a 1000 ans et qui est toujours debout révèle un attachement fort au plus puissant réseau cultuel d'Europe : Cluny.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours
(au 26 août 2014)
Jacques Dessimond[1] DVG  

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 1005 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier annuellement les populations légales des communes à partir de 2006. Pour Bournoncle-Saint-Pierre, commune de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[2]. Les populations légales des années 2007, 2012, 2017 correspondent à des recensements exhaustifs[3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
321 364 386 435 487 720 710 810 830
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
894 970 897 953 955 916 1 025 1 033 1 034
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 015 982 983 807 838 1 039 1 054 1 039 1 095
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 153 1 142 1 101 1 049 994 954 1 004 1 007 1 005
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, de la commune de Bournoncle-Saint-Pierre en 2010[6]ainsi que, comparativement, celle du département de la Haute-Loire la même année[7], sont représentées avec les graphiques ci-dessous.

La population de la commune comporte 49,4 % d'hommes et 50,6 % de femmes. Elle présente en 2010 une structure par grands groupes d'âge similaire à celle de la France métropolitaine[8]. L'indice de jeunesse, égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans, est en effet de 0,72 pour la commune, soit 72 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, alors que pour la France métropolitaine il est de 1,06. Cet indice est également inférieur à celui du département (0,87) et à celui de la région (0,80)[9].

Pyramide des âges à Bournoncle-Saint-Pierre en 2010 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90  ans ou +
0,4 
7,6 
75 à 89 ans
12,4 
17,7 
60 à 74 ans
18,3 
20,7 
45 à 59 ans
21,6 
19,3 
30 à 44 ans
18,9 
17,1 
15 à 29 ans
13,0 
16,9 
0 à 14 ans
15,5 
Pyramide des âges dans le département de la Haute-Loire en 2010 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,4 
7,9 
75 à 89 ans
12,3 
15,9 
60 à 74 ans
16,3 
21,7 
45 à 59 ans
20,2 
19,8 
30 à 44 ans
18,6 
15,6 
15 à 29 ans
14,0 
18,7 
0 à 14 ans
17,2 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voies et lieux-dits[modifier | modifier le code]

28 odonymes recensés à Bournoncle-Saint-Pierre
au 19 octobre 2014
Allée Ave. Bld Chemin Cité Clos Imp. Montée Pass. Place Pont Quai Rd-point Route Rue Ruelle Square Autres Total
0 0 0 3 [N 1] 0 0 2 [N 2] 0 0 2 [N 3] 0 0 0 5 [N 4] 6 [N 5] 0 0 10 [N 6] 28
Notes « N »
  1. Chemin du Cimetière, Chemin des Deux Barrières et Chemin du Pont.
  2. Impasse de la Garenne et Impasse de Mezire.
  3. Place de la Gare et Place du Centre de Secours.
  4. Route de Bournoncle, Route de Brioude, Route de Lempdes, Route de Lorlanges et Route de Vergongheon.
  5. Rue du 19-Mars-1962, Rue de l'Ancienne Poste, Rue des Cheminots, Rue des HLM, Rue du Gizaguet et Rue Émile Boire.
  6. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, parcs, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Édifices et sites[modifier | modifier le code]

  • Prieuré clunisien du XIe siècle aujourd'hui entièrement restauré. Appartenant à un particulier qui a obtenu le label du patrimoine historique, il fait partie des itinéraires culturels européens. Des visites et des animations (expositions, concerts…) y sont organisées.
  • Église romane Saint-Pierre, du XIIe et XIIIe siècles en état avancé de dégradation, dans l'enceinte du prieuré clunisien ; l'association de sauvegarde du patrimoine culturel de Bournoncle-Saint-Pierre œuvre pour sa sauvegarde[réf. souhaitée].
  • La gare d'Arvant a toujours été une gare importante pour le trafic voyageurs ; elle voit chaque jour, environ 50 trains TER desservir le Brivadois. Elle constitue un point de bifurcation, où se rejoignent la ligne des Cévennes et la ligne Figeac - Arvant, qui rejoint la ligne des Causses (Béziers-Neussargues). À partir de la gare d'Arvant, la ligne devient à 2 voies jusqu'à Clermont-Ferrand.
    Initialement les installations de la gare d'Arvant (buffet, bâtiment des voyageurs, postes d'aiguillage, dépôts des locomotives des compagnies P.L.M et P.O) se trouvaient partagées entre les territoires des communes de Vergongheon et de Bournoncle-Saint-Pierre. Le bourg d'Arvant comprenait également une partie de territoire rattachée à la commune de Lempdes. C'est en 1929, que l'ensemble du bourg a été relié à la commune de Bournoncle-Saint-Pierre[10],[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]