Entente sportive sétifienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Entente sportive de Sétif)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ESS.
ES sétifienne
Logo du ES sétifienne
Généralités
Nom complet Entente sportive sétifienne[1]
Surnoms L'ESS
L'Entente
L'Aigle Noir
El Kahla (La Noire)
Noms précédents

Entente sportive sétifienne
(1958-1970)

Wifak Riadhi Staifi
(1970-1977)
Entente pétrolière de Sétif
(1977-1984)
Entente plastique de Sétif
(1984-1988)
Entente de Sétif
(1988-1990)
Entente sportive de Sétif
(1990-2013)
Fondation
Statut professionnel Professionnel depuis 2010
Couleurs 600px Nero e Bianco.png Noir et Blanc
Stade Stade du 8-Mai-1945
(25 000 places)
Siège Boulevard 8 mai 1945
19000 Sétif
Championnat actuel Ligue 1
Président Drapeau : Algérie Azzedine Arab
Entraîneur Drapeau : Algérie Kheireddine Madoui
Joueur le plus capé Drapeau : Algérie Djabou (171)
Meilleur buteur Drapeau : Algérie Abdelmalek Ziaya (86)
Palmarès principal
National[2] Championnat d'Algérie (8)
Coupe d'Algérie (8)
Supercoupe d'Algérie (2)
International[2] Ligue des champions (2)
Coupe afro-asiatique des clubs de football (1)
Supercoupe de la CAF (1)
Ligue des champions arabes (2)
Coupe nord-africaine des clubs champions (1)
Coupe nord-africaine des vainqueurs de coupe (1)
Supercoupe de l'UNAF (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2019-2020 de l'ES Sétif
0

L'Entente sportive sétifienne, plus communément appelée l'Entente de Sétif ou simplement l'ESS (arabe : وفاق سطيف), est un club omnisports algérien, dont la section la plus célèbre pratique le football, basé à Sétif et fondé en 1958.

L'entente est l'un des plus grands clubs d’Algérie, le club est fondé en en tant que club de « football » sous le nom d'Entente sportive Sétifienne par un groupe de Moudjahidin durant la révolution de novembre contre la France coloniale (l'Algérie Française).

Sa fondation est devenue effective, après obtention de l'agrément à base d'une liste loin de toute relation avec l'action révolutionnaire, présentée à la préfecture, en la personne de Benaouda Ali dit Layas. Après l'indépendance, sa réussite aux différents critériums nationaux, l'entente est devenue l'un des premiers pensionnaires du premier championnat national et grâce aux succès réalisés en Algérie, en Afrique et sa contribution à l'Équipe d'Algérie de football, le club est devenu une institution sportive nationale. Depuis l'entrée du professionnalisme des années 2010, le club gagne de nombreux titres, tant au niveau national que continental. Le club compte une base populaire très large, voire l'une des plus importantes en Algérie.

En 1988, le club devient la 3e équipe dans l'histoire du football algérien à remporter la Ligue des champions de la CAF (C1), après les deux clubs algériens, le MC Alger en 1976 et la JSK en 1981, cependant l'ESS devient le seul club algérien à remporter la coupe afro-asiatique en 1989, c’était aussi le 1er club maghrébin à l'avoir remporté.

L'"Aigle Noir" gagne par la suite de nombreux titres tels que : deux fois la Ligue des Champions Arabes respectivement deux fois de suite en 2007 et 2008, 1 fois la coupe nord-africaine en 2009, là aussi, l'ESS est le seul club algérien à l'avoir remporté, l’année suivante il gagnera 1 fois la coupe nord-africaine des vainqueurs de coupe en 2010, il sera le seul club algérien à avoir remporté 1 fois la supercoupe de l'UNAF et la supercoupe de la CAF, enfin il sera le seul club algérien pour l'instant à avoir participé à la coupe du monde des clubs en 2014.

Le club joue au Stade du 8-Mai-1945, le Nouveau stade de Sétif d'une capacité de 50 000 places est en construction.

Histoire du club[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Création effective du club (1958)[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation de la ville de Sétif

La fondation de l'ES Sétif remonte à 1958 il est le deuxième club algérien créé pendant la révolution, après l'Entente Sportive de Collo (en 1957).

La couleur du club a été liée, selon ses fondateurs, à un incident survenu lors d'un match amical dans le stade de Bordj Ghedir face au club local, où l'ESS portait les couleurs vert et blanc et, à la suite d'une perquisition par les soldats de l'armée coloniale, ils refusaient catégoriquement ces couleurs, qui sont pour eux, celles du FLN. Les joueurs de l'ESS ont été blâmés pour cette tenue qui irritait les colons, ce qui a contraint le club à changer de tenue, on ne trouva que 10 tricots noirs de fortune dans la seule boutique de cette bourgade. Depuis l'Entente assimilait ces couleurs en signe de « deuil » pour les victimes du 8 mai 1945[3].

L'après-guerre, naissance d'un grand club (1962-1970)[modifier | modifier le code]

Principaux titres
Championnat d’Algérie : 1
Coupe d’Algérie : 4
Trophées des Coupes d'Algérie des éditions 1963 (à droite) et 1964 (à gauche).

Apres la fin de la Guerre d'Algérie, dès la Saison 1962-1963, entraîné par Mokhtar Arribi, l'ES Sétif participe en Division 1, dans le Critérium d'Honneur de la section de Constantine et se trouve dans le groupe Groupe IV avec : la JSM Béjaïa, le MO Béjaïa, CA Bordj Bou Arreridj et surtout le rival local USM Sétif, l'ESS terminera deuxième de son groupe avec 40 points, un point derrière le rival, ne se qualifiant pas pour la phase final mais obtenant son maintien en Division 1. Durant cette saison l'ES Sétif remporte la première édition de la Coupe d'Algérie, contre l'ES Mostaganem après un match nul puis une victoire 2-0 en match d'appui grâce aux buts de Messaoud Koussim a la 33e et Lounis Mattem a la 88e.

Pour la saison 1963-1964, l'ESS, entraîné par Benmahmoud, joue dans la section Constantinoise, Groupe Ouest, il termine de nouveau deuxième derrière le MSP Batna, mais qualifié en barrage de promotion. Les sétifiens réaliseront l'exploit de remporter à nouveau la Coupe d'Algérie, ils élimineront en demi finale l'USM Alger (2-3 à l'extérieur), et en finale le MO Constantine au Stade d'El Anasser, les aigles noirs remportent le match sur le score de 2-0, avec un doublé de Benkari 17e et 46e.

La saison 1964-1965, est la première avec une seule poule nationale, entraîné par l'ancien footballeur algérien Abdelhamid Kermali le premier match des Aigles Noirs sera une défaite 2-1 contre le NA Hussein Dey, le . En fin de saison l'ESS termine sixième et évite la relégation. Messaoud Koussim marque dix-neuf buts et sera le co-meilleur buteur de cette saison avec Hassan Achour du CR Belouizdad et Hocine Saâdi du NA Hussein Dey. En Coupe d'Algérie, ils arrivent en huitièmes de finale, éliminé par l'ES Mostaganem, aux tirs au but.

Pour la saison suivante, les Aigles noirs, jouent leur premier match contre le NA Hussein Dey, le , avec une défaite sur le score de 5-0, ils termineront sixième avec soixante-deux points, et seront éliminé en demi finale contre le CR Belouizdad, 3-1 après prolongation.

Le club remporte sa troisième Coupe d'Algérie durant la saison 1966-1967, avec le retour de Abdelhamid Kermali l'Entente joue en finale contre JSM Skikda, score final 1-0, avec un but inscrit par Messaoud Koussim à la 68e.

Doublé historique (1967-1968)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1967-1968 de l'ES Sétif.

La saison 1967-1968 sera la meilleure saison de cette époque, l'ESS, sera le premier club a réaliser le doublé Championnat-Coupe, sous la tutelle de Mokhtar Arribi. Se sera le premier titre de Champion d'Algérie, après un début de championnat avec quatre victoires consécutives contre l'ASM Oran (0-2), CR Belouizdad (1-0), RC Kouba (2-3), MC Saïda (1-0), l'ESS prend le large face à ses concurrent directs qui sont le MC Oran et le NA Hussein Dey, le Tenant du titre. Le nul obtenu contre NA Hussein Dey le , permet officiellement à l'ES Sétif d’être sacré champion pour la première fois de son histoire. Le dernier match se traduit par une défaite face au MC Oran sur le score de 3-0, le mais sans conséquence étant déjà champion.

En Coupe d’Algérie, étant champion, l'ES Sétif est exempt des trente-deuxièmes de finale et seizième de finale, c'est le , au Stade Ben Abdelmalek Ramdane de Constantine, que l'ESS joue un choc face au MC Alger un des clubs doyens en Algérie, le match se termine par une victoire pour les aigles noirs (3-1) avec un doublé de Koussim à la 29e et 55e, un but de Salhi a la 83e, contre un but de Oucif à la 30e. Le en quarts de finale ils affrontent le SCM Oran, et gagneront après prolongations sur le score de 2-1 , avec un but de Salhi (76e) égalisation des Orannais par Bouhizeb à la 88e avant que Belkhairi valide la qualification de Sétif en marquant à la 104e. En demi finale ils rencontrent l'ES Guelma victoire sur le score de 1-2 avec but de Koussim 18e et de Mattem 75e coté Sétifien et but de Boureghi à la 55e pour Guelma. La finale se joue le au Stade d'El Annasser contre NA Hussein Dey, avec une victoire des Sétifiens sur le score de 3-2 après prolongations, Salhi marquant le but en or à la 116e.

Ce sera la deuxième Coupe d’Algérie consécutivement et la quatrième de son histoire, également le premier doublé du club et même d’Algérie.

L'après titres, période difficile (1968-1970)[modifier | modifier le code]

Apres l'exploit du doublé l'ES Sétif aura du mal à garder l'élan sportif, toujours entraîné par Mokhtar Arribi, l'Entente ne termine qu'à la septième place en 1968-1969 avec seulement 42 points en sept victoires, six nuls et neuf défaites, c'est la plus mauvaise saison de l'ESS depuis l'indépendance. En Coupe Nationale, étant champion en tire ils seront exempt en trente-deuxième de finale, après avoir éliminé l'USM Oran sur le score de 3-0, l'ES Sétif s’arrête dès les huitièmes de finale face à NA Hussein Dey (1-3), là aussi il s’agira du plus mauvais parcours des aigles noirs depuis la Coupe d’Algérie 1964-1965.

La saison suivante et la dernière de Mokhtar Arribi, sera la plus mauvaise de cette décennie, en Coupe Nationale, les aigles noirs seront éliminé dès les trente-deuxième de finale, contre l'USM Annaba après prolongation, il s'agit du plus mauvais parcours de l'ESS en coupe nationale, en championnat les aigles noirs frôlent de très peu la relégation en Nationale II, ils terminent dixième à égalité de points avec le premier relégable la JS Djidjelli, les deux clubs ont aussi la même différence de buts, l'ESS est sauvé de la relégation par les résultats en confrontation directe, à partir de cette année l'ES Sétif subira une crise interne, Mokhtar Arribi sera demis de ses fonctions.

Passage à vide (1970 -1980)[modifier | modifier le code]

Apres la dernière décennie assez glorieuse les aigles noirs connaîtront une nouvelle décennie plus difficile, ils ne gagneront aucun titre tant sur le plan international (depuis 1976, les clubs algériens participent d'office à la Coupe des clubs champions africains), ni national. Durant cette période l'Entente change de nom en Wifak Riadhi Staifi entre 1970 et 1977 et en Entente pétrolière de Sétif de 1977 à 1984.

La première saison de cette décennie continue comme la fin de la précédente, en championnat, avec une onzième place soit une place de relégation, heureusement pour les aigles noirs, cette saison il n'y a pas de relégation, comme la Fédération algérienne de football décide d'augmenter le nombre de clubs en première division en passant de 12 à 16 clubs. En coupe, ils n'arriveront même pas à atteindre les trente-deuxième de finale.

Lors de la saison 1971-1972, l'Entente sportive sétifienne change de nom pour devenir le Wifak Riadhi Staifi, pour cette saison il y aura un léger mieux notamment en championnat, où le club termine à la cinquième place à neuf points du champion, le MC Alger. En coupe il arrive en quart de finale le , et sera éliminé par NA Hussein Dey (1-0 après prolongations). Les saisons suivantes ne seront guère mieux, en 1971-1972 il termine dixième, et sera encore éliminé en quart de finale en coupe par l'USM Blida.

Les résultats des saisons suivantes seront :

  • 1972-1973
    • Dixième en championnat, Seizièmes de finale en Coupe.
  • 1973-1974
    • Septième en championnat, Seizièmes de finale en Coupe.
  • 1974-1975
    • Huitième en championnat, Seizièmes de finale en Coupe.
  • 1975-1976
    • Cinquième en championnat, Demi-finale en Coupe.
  • 1976-1977, Pour cette saison le Wifak Riadhi Staifi change de nom et devient l'Entente pétrolière de Sétif.
    • Dixième en championnat, Demi-finale en Coupe.
  • 1977-1978
    • Troisième en championnat, Quarts de finale en Coupe.
  • 1978-1979
    • Sixième en championnat, Huitième de finale en Coupe.

Depuis 1980 : Renaissance des aigles noirs[modifier | modifier le code]

La brillante équipe de l'entente sportive de Sétif championne d'Algérie 1987 et championne d'Afrique 1988 avec De Gauche à Droite :
Debout : Serrar - Boulehdjilet - Osmani - Nabti - Zorgane - Bernaoui
Assis : Bendjabellah - Rahmani - Adjissa - Gharib - Adjass

Avec le retour de Mokhtar Arribi à partir de la saison 1979-1980, les aigles noirs se qualifieront la première fois de leur histoire à une compétition internationale, la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe de football, suite au cinquième titre en Coupe d'Algérie 1980, en remportant la finale face à USK Alger sur le plus petit score de 1-0 avec un but de Arabat à la 68e, en championnat ils termineront à la quatrième place.

En Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe, l'Entente ira jusqu'en quart de finale après avoir éliminé au tour préliminaire le club ougandais, de Kampala City Council (2-1), puis les aigles noirs sont directement qualifiés pour les quarts de finale car ils auraient dû rencontrer le vainqueur du match entre l'Espérance sportive de Tunis et le club nigérien, Zoundourma AC, mais les deux ont déclaré forfait au tour préliminaire. En quart de finale, contre le club camerounais de l'Union Douala, pour le premier match ils perdent 5-0, au retour ils tiennent le nul 1-1, et seront donc éliminé par les futurs vainqueurs de la Coupe d'Afrique des vainqueurs.

En championnat 1980-1981 ils termineront sur le podium à la troisième place, et en Coupe ils arriveront jusqu'en quart de finale avant d’être éliminé par le CS DNC Alger, sur le score de 1-0.

Pendant quelques saisons les aigles noirs feront du surplace au classement de Ligue 1, en terminant troisième lors de la saison 1981-1982, deuxième lors de la saison 1982-1983, sixième pour la saison 1983-1984 et de nouveau sixième en1984-1985, durant ces saisons en Coupe d'Algérie le meilleur résultat sera une demi finale pour la saison 1983-1984.

Lors de la saison 1985-1986, l'Entente réussit à se qualifier pour sa deuxième compétition internationale, la Coupe des clubs champions africains 1987, suite à une deuxième place en championnat.

1987-1990 des années redondantes et une conquête Africaine[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1986-1987, les aigles Noirs seront champion d’Algérie pour la deuxième fois de leur histoire, après le titre de 1968, le jeune international algérien, Derradji Bendjabballah, sera le meilleur buteur du club avec 11 buts. Au cours de ce championnat les aigles noirs auront la défense la plus solide avec 22 buts encaissés. Leur dernier match en championnat ce traduira par une victoire sur tapis vert 3-0, leur adversaire le CM Constantine ne s'est pas présenté sur le terrain, en guise de protestation contre la décision de la Faf de lui retirer le gain du match face au WA Tlemcen. Ainsi l'ESS se qualifie pour la Coupe des clubs champions africains 1988. En Coupe d'Algérie ils s’arrêteront en huitièmes de finale contre JS Bordj Ménail (futur finaliste de cette Coupe d’Algérie) aux tirs au but.

La saison 1987-1988 sera la plus redondante du club, car les aigles noirs connaîtront pour la première fois de leur histoire la relégation en Division 2, suite à une mauvaise saison en championnat en terminant à la quatorzième place à égalité parfaite avec le MC Alger que ce soit en points (34), en différence de buts (+9), en nombre de buts encaissés (26), et buts marqués (35), c'est en confrontation directe que se la différence avec deux défaites contre le Mouloudia.

Pourtant cette même saison le club participe à la Ligue des champions de la CAF, au premier tour il affronte le Stade malien, après le 1-1 de l'aller, les Sétifiens gagneront 4-0, au deuxième tour contre les Tunisiens de l'Étoile sportive du Sahel, les aigles noirs perdent 2-1, mais au retour se qualifient en remportant le match 2-0, grâce au but à l’extérieur (score 2-3), pour la première fois de son histoire ils jouent en quart de finale d'une Ligue des champions, ils affrontent le club gabonais du FC 105 Libreville, ils perdent à Libreville (3-1), mais réalisent une remontée historique à domicile (3-0). En demi-finale ils affrontent les égyptiens d'Al Ahly, à domicile les aigles noirs gagnent 2-0, mais au retour au Caire ils perdent sur le même score, cependant après la séance de tirs au but (4-2), ils se qualifient pour la finale contre le club nigérian Iwuanyanwu Nationale. Au match aller le ils perdent 1-0, au match retour le les Aigles Noirs connaîtront le premier sacre continental après la victoire 4-0 avec un but de Zorgane 50e, deux minutes après de Rahmani, Andrew Uwe marque contre son camps à la 85e puis Bendjaballah marquera le quatrième but à la 87e.

l'ESS sera le troisième club algérien à remporter la Ligue des champions de la CAF après le MC Alger en 1976, et la JS Kabylie en 1981.

Cette victoire continentale donne le droit à l'ESS de participer à la coupe afro-asiatique que les Sétifiens remportent face à l'Al Sadd El-Qatari. L'ESS est la seule équipe algérienne à s'être imposée dans cette compétition qui a disparu en 1998.[réf. nécessaire]

Le club continue sur sa lancée et remporte le 5 juillet 1990 la Coupe d'Algérie.

Second passage à vide (1990 - 2000)[modifier | modifier le code]

Principaux titres
Championnat d’Algérie D2 : 1

Le club connaîtra un passage à vide pendant 10 ans, un titre de Division 2 seulement.

Le renouveau 2007-2017[modifier | modifier le code]

L'équipe championne d'Algérie 2014-2015 ; de gauche à droite, debout : Mellouli - Ziaya - Ze Ondo - Meguateli - Demmou - Khedairia ; assis : Djahnit - Zerara - Younes - Legraa - Belameiri

La fin de la décennie 2000 marque le retour des Aigles au premier plan. Sous l'impulsion de son président, Abdelhakim Serrar, l'Entente devient une machine à gagner et remporte 8 titres entre 2007 et 2010. Les Sétifiens s'illustrent également sur le plan continental en atteignant la finale de la coupe de la CAF 2009 mais s'inclinent face au Stade malien.

En 2014, l’ESS met fin à 26 ans de disette des clubs Algériens dans la plus prestigieuse des compétitions de la CAF en remportant sa deuxième Ligue des Champions face aux Congolais de l'AS Vita Club, après deux matchs nuls (2-2 ; 1-1) elle est déclarée vainqueur au bénéfice du nombre de buts marqués à l'extérieur.

L'ESS gagne également la finale de la supercoupe d'Afrique 2015 contre le club égyptien d'Ahly SC après un match nul (1-1 puis 6-5 aux tirs au but) et devient le premier club algérien à avoir remporté cette compétition depuis sa création en 1992.

Champion de la coupe d'UNAF en 2010

Image et identité du club[modifier | modifier le code]

Logo et couleurs[modifier | modifier le code]

Depuis la fondation du club, ses couleurs sont le noir et le blanc, ou le noir est considéré comme signe de « deuil » pour les victimes des massacres du 8 mai 1945.

Différents noms du club[modifier | modifier le code]

Depuis 1958, l'équipe de l'ESS est connue sous le nom de l’Entente sportive sétifienne, puis à la suite de l'arabisation des noms de clubs en 1970, l'équipe devient le WRS (Wifak Riadhi Staifi).

Avec les réformes sportives de 1977, le club va être parrainé par la société nationale des hydrocarbures Sonatrach ce qui induit le changement de son nom qui devient Entente pétrolière de Sétif (ESP), puis en 1984, le club change de parrainage pour adopter la société nationale de plastique, ainsi le nom du club change encore et devient l'Entente plastique de Sétif (ESP). En 1990, tous les clubs d'Algérie retrouvent leur vrai appellation de fondation ainsi l'entente retrouve son ancien nom, l'Entente sportive de Sétif.

Entente sportive sétifienne
1958–1970
U+21E9.svg
Wifak Riadhi Staifi
1970–1977
U+21E9.svg
Entente pétrolière de Sétif
1977–1984
U+21E9.svg
Entente plastique de Sétif
1984-1988
U+21E9.svg
Entente de Sétif
1988-1990
U+21E9.svg
Entente sportive de Sétif
Depuis 1990

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

La Fontaine d'Ain El Fouara est le lieu de célébration des titres de l'ES Sétif

L'ESS est le club le plus titré d'Algérie avec 27 titres toutes compétitions confondues

L'Entente compte huit victoires en championnat national. La Coupe d'Algérie a été remportée huit fois par le club. Les quatre premières dans les années 1960 et 1970, une en 2010 et celle de 2012 pour le deuxième doublé coupe-championnat des Sétifiens après celui de 1968. Le meilleur parcours en Coupe de la Ligue est en 1998.

L'Entente sportive sétifienne possède un palmarès riche au niveau africain avec deux sacres en Ligue des champions de la CAF 1988 et 2014, et deux trophées en Ligue des champions arabes 2007 et 2008.

Le tableau suivant récapitule les performances de l'Entente sportive sétifienne dans les diverses compétitions algériennes et africaines. Les Sétifiens ont participé systématiquement à la Ligue des champions de la CAF et la Coupe de la confédération de 2008 à 2015, atteignant assez régulièrement au moins le stade des quarts de finale. De plus, ils participent régulièrement aux compétitions arabes depuis 2006.

Palmarès en compétitions officielles
Compétitions nationales Compétitions internationales


Autres trophées de l'ES Sétif
Compétitions jeunes

(U19)

(U17)

(U15)

trophées amicaux de l'ES Sétif
Plus de 30 titres dans différents tournois remportés
  • Tournois Aribi (1)
  • Tournois 16 Novembre (2)

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

L'Entente Sportif de Sétif participe pour la première fois en première division lors de la saison 1962-1963. Depuis, le club a participé à 52 saisons au plus haut niveau. Il est le troisième club algérien à atteindre la barre des 1 400 matchs au sein de l'élite. Les succès du club sont régulièrement entrecoupés par des relégations en deuxième division. Après 1990, des problèmes sportifs et financiers causent une chute du club jusqu'en cinquième division, mais après les années 2000 le club voit sa situation s'améliorer sur.


Bilan de l'ESS en championnat et coupes à partir de 1962 (Résultats mis à jour jusqu'à la saison 2016-2017 pour le championnat, saison 2015-2016 pour la coupe d'Algérie)

Nationale Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff Points
Ligue 1 51 8 1422 593 414 415 1793 1469 +324 2492
Ligue 2 4 2 124 72 34 20 212 97 +115 214
Total 55 10 1548 665 448 435 2005 1566 439 2706
Coupes nationales Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff Points
Coupe d'Algérie 51 8 186 130 26 30 362 134 228 -
Coupe de la Ligue d'Algérie 4 0 11 6 3 2 18 7 +11 -
Supercoupe d'Algérie 4 2 4 1 1 2 1 6 -5 -
Total - 10 201 137 30 34 381 147 234 -
International Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff Points
Compétitions arabes 4 2 44 23 11 10 55 32 +23 80
Compétitions nord-africaines 3 3 9 5 3 1 12 4 +8 8
Compétitions afro-asiatique 1 1 2 2 0 0 5 1 +4 -
Compétitions africaines 16 3 113 56 24 33 142 93 +49 129
Total - 9 168 86 38 44 214 130 +84 -
Total Général 54 29 1917 888 516 513 2600 1843 757 -
Légende : J = joués, G = gagnés, N = nuls, P = perdus, Bp = buts pour, Bc = buts contre, Diff = différence de buts.

Records[modifier | modifier le code]

L'ESS détient plusieurs records au niveau national:

  • L'ESS est le 1er club le plus titré d'Algérie avec 27 titres toutes compétitions confondues.
  • L'ESS est le 1er club algérien à avoir participé à la coupe du monde des clubs de la FIFA en 2014.
  • L'ESS est le seul club algérien à avoir gagné la Super coupe d'Afrique en 2015.
  • L'ESS a réussit à obtenir 17 titres en espace de dix ans ,durant la période (2007-2017).
  • L'ESS est le club le plus titré en Coupe d'Algérie en compagnie du MC Alger, et de l'USM Alger avec 8 consécrations.
  • L'ESS est le seul club algérien à avoir gagné la coupe afro-asiatique des clubs en 1989 contre Essad El-Qatari en aller-retour.
  • L'ESS est le seul club algérien à avoir gagné la coupe nord-africaine des clubs champions en 2009.
  • L'ESS est le seul club algérien à avoir gagné la coupe nord-africaine des vainqueurs de coupe en 2010.
  • L'ESS est le seul club algérien à avoir gagné la supercoupe de l'UNAF en 2010.
  • L'ESS est élu meilleur club d'Algérie par la fédération algérienne de football en 2013.
  • L'ESS est élu meilleur club d'Afrique par la CAF en 2014.
  • L'ESS marque son (1re) but en championnat d'Algérie de division 1 le 13 septembre 1964 contre NA Hussein Dey (2-1), but de Koussim.
  • L'ESS marque son (100e) but en championnat d'Algérie de division 1 le 15 octobre 1967 contre RC Kouba (2-3), but de Koussim ou Salhi.
  • L'ESS marque son (500e) but en championnat d'Algérie de division 1 le 11 janvier 1979 contre RC Kouba (1-1), but de ?.
  • L'ESS marque son (1000e) but en championnat d'Algérie de division 1 le 17 septembre 1998 contre CS Constantine (2-1), doublé Mehellel.

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Anciens présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents de l'ES Sétif
# Nom
11 Drapeau : Algérie Djamel Madani
12 Drapeau : Algérie Yazid Kirouani
13 Drapeau : Algérie Mustapha Salhi
14 Drapeau : Algérie Hakim Bouzidi
15 Drapeau : Algérie Athmane Djabi
16 Drapeau : Algérie Ali Khoudja
17 Drapeau : Algérie Salim Boulahdjilat
18 Drapeau : Algérie Kamel Eddine Mehdadi
19 Drapeau : Algérie Abdelhakim Serrar
20 Drapeau : Algérie Hassan Hammar
# Nom
1 Drapeau : Algérie Brahim Dakoumi
2 Drapeau : Algérie Lakhdar El Aïb
3 Drapeau : Algérie Hamou Mami
4 Drapeau : Algérie Youcef Betou
5 Drapeau : Algérie Abdallah Matem
6 Drapeau : Algérie Messaoud Koussim
7 Drapeau : Algérie Aissa Kedjali
8 Drapeau : Algérie Rabah Bouzid
9 Drapeau : Algérie Abderrahmane Samai
10 Drapeau : Algérie Mohamed Belbay
Statistiques au

Vingt présidents se succèdent à la présidence de l'Entente, depuis la création du club en 1958. Le premier est Brahim Dakoumi à l'origine de la création du club, c'est sous son mandat que les Aigles Noirs jouent au Stade Mohamed Guessab (ex-Stade Municipal Eugène-Girod) premier stade du club à l'origine.

Dans les années 1960, le club prend la forme d'une société anonyme d'économie mixte sportive (SAEMS).

Kamel Eddine Mehdadi est le premier président qui a un mandat de 5 ans (2002 à 2007), sous son mandat l'ESS ne gagne qu'un titre national et un titre international : La Ligue des champions arabes de football. Malgré ces deux bons résultats, Kamel Eddine Mehdadi, ne restera pas au club.

Été 2007, Abdelhakim Serrar, ancien footballeur et international algérien devient le dix-neuvième président de l'Entente Sportif de Sétif, c'est sous son mandat que l'ES Sétif gagnera de nombreux titres et passera du statut Semi-professionnel à professionnel, il quitte le club fin 2012.

En juillet 2012, après une élection des gestionnaires de l'ES Sétif, le bureau fédéral du club décide que Hassan Hammar deviendra le vingtième président du club, sur le plan économique Sétif devient le troisième club le plus riche d’Algérie, après des ventes records de joueurs comme Abdelmalek Ziaya transféré pour 2.4 millions €.

En 2017, Hassan Hammar, gagne une seconde élection et entame un nouveau mandat, pour une durée de 5 ans.

Anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Entraîneurs de l'ES Sétif.
Rabah Saâdane entraîneur de 2006 à 2007.

De la saison 2005-2006 à la saison 2018-2019, vingt-huit entraîneurs se succèdent à la tête de l'Entente Sportif de Sétif [4]. L'entraîneur le plus titré est Kheireddine Madoui qui remporte deux titres de champion d’Algérie en 2015 et 2017 lors de ses trois saisons au club.

Liste des entraîneurs de l'ES Sétif
# Période Nom
1 8 octobre 2009 – 15 septembre 2010 Drapeau : Algérie Nouredine Zekri
2 16 septembre 2010 – 31 décembre 2010 Drapeau : Italie Gianni Solinas
3 13 janvier 2011 – 15 avril 2011 Drapeau : Italie Gianni Dellacasa
4 17 avril 2011 – 15 août 2011 Drapeau : Palestine Said Hadj Mansour
5 6 août 2011 – 19 septembre 2011 Drapeau : France Jaques Castellan
6 22 septembre 2011 – 16 juin 2012 Drapeau : Suisse Alain Geiger
7 1 juillet 2012 – 8 septembre 2013 Drapeau : France Hubert Velud
8 8 septembre 2013 – 26 septembre 2013 Drapeau : Algérie Kheireddine Madoui
9 27 septembre 2013 – 6 décembre 2013 Drapeau : France Jean-Christian Lang
10 7 décembre 2013 – 7 novembre 2015 Drapeau : Algérie Kheireddine Madoui
11 14 novembre 2015 – 30 mai 2016 Drapeau : Suisse Alain Geiger
12 1 juin 2016 – 10 décembre 2016 Drapeau : Algérie Abdelkader Amrani
13 11 décembre 2016 – 31 décembre 2016 Drapeau : Algérie Malik Zorgane
14 janvier 2017 – décembre 2017 Drapeau : Algérie Kheireddine Madoui
15 18 décembre 2017 – 31 décembre 2017 Drapeau : Algérie Malik Zorgane
16 janvier 2018 - avril 2018 Drapeau : Algérie Abdelhak Benchikha
17 avril 2018 - juin 2018 Drapeau : Algérie Malik Zorgane
18 juillet 2018 - Drapeau : Maroc Rachid Taoussi
mise à jour :

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Liste de joueurs emblématiques (par ordre alphabétique) :

Des années 1930 à 1960 :

Des années 1960 à 1980 :

Des années 1980 à 2000 :

Des années 2000 à aujourd'hui :

Joueurs formés au club[modifier | modifier le code]

joueurs formés au club (par ordre alphabétique) :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Distinctions individuelles reçues[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles reçues par des joueurs ou entraineurs durant leur passage a l'ES Sétif.
Joueurs de champ Gardiens Entraîneurs

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif de l'ES Sétif de la saison 2019-2020[7].
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[8] Nom Date de naissance Sélection[9] Club précédent
1 G Drapeau de l'Algérie Khedaïria, SofianeSofiane Khedaïria 01/04/1989 (30 ans) USM Bel Abbès
30 G Drapeau de l'Algérie Filali, OussamaOussama Filali 24/07/1998 (21 ans) Formé au club
50 G Drapeau de l'Algérie Daâs, SaïdSaïd Daâs 15/05/1999 (20 ans) Algérie U23 MC Alger
8 D Drapeau de l'Algérie Ferhani, HouariHouari Ferhani 11/02/1993 (26 ans) Algérie JS Kabylie
13 D Drapeau de l'Algérie Nemdil, KarimKarim Nemdil 03/10/1989 (29 ans) USM El Harrach
18 D Drapeau de l'Algérie Laribi, HocineHocine Laribi 17/11/1991 (27 ans) NA Hussein Dey
19 D Drapeau de l'Algérie Radouani, SaadiSaadi Radouani 18/03/1995 (24 ans) - JS Kabylie
20 D Drapeau de l'Algérie Debbari, AbdellahAbdellah Debbari 06/01/1993 (26 ans) MO Béjaïa
22 D Drapeau de l'Algérie Bekakchi, IbrahimIbrahim Bekakchi 10/01/1992 (27 ans) JS Saoura
22 D Drapeau de l'Algérie Laouafi, YoucefYoucef Laouafi 01/03/1996 (23 ans) MC El Eulma
6 M Drapeau de l'Algérie Sidhoum, IlyesIlyes Sidhoum 10/08/1989 (30 ans) USM Bel Abbès
7 M Drapeau de l'Algérie Djahnit, AkramAkram Djahnit 03/04/1991 (28 ans) Algérie espoirs Al Arabi SC
11 M Drapeau de l'Algérie Draoui, ZakariaZakaria Draoui 20/02/1994 (25 ans) Algérie olympique CR Belouizdad
12 M Drapeau de l'Algérie Cherama, HadilHadil Cherama 21/03/1998 (21 ans) Formé au club
14 M Drapeau de l'Algérie Karaoui, AmirAmir Karaoui 03/08/1987 (32 ans) MC Alger
15 M Drapeau de l'Algérie Deghmoum, AbderrahimAbderrahim Deghmoum 02/12/1998 (20 ans) Formé au club
21 M Drapeau de l'Algérie Djahli, MohamedMohamed Djahli 10/11/1998 (20 ans) Formé au club
28 M Drapeau de l'Algérie Harikeche, WailWail Harikeche 19/04/1998 (21 ans) Formé au club
9 A Drapeau de l'Algérie Bouguelmouna, El HabibEl Habib Bouguelmouna 12/12/1988 (30 ans) USM Bel Abbès
10 A Drapeau du Mali Touré, MalickMalick Touré 22/09/1995 (23 ans) MO Béjaïa
17 M Drapeau de l'Algérie Tebbi, OussamaOussama Tebbi 23/11/1991 (27 ans) MC Alger
23 A Drapeau de l'Algérie Rahba, SalaheddineSalaheddine Rahba 01/03/1996 (23 ans) Formé au club
24 A Drapeau de l'Algérie Saïdi, IsmailIsmail Saïdi 04/04/1997 (22 ans) Formé au club
25 A Drapeau de l'Algérie Souibaâ, MohamedMohamed Souibaâ 25/12/1991 (27 ans) MC Alger
26 M Drapeau de l'Algérie Berbache, YasserYasser Berbache 08/02/1996 (23 ans) MC El Eulma
27 A Drapeau de l'Algérie Ghacha, HoussamHoussam Ghacha 22/10/1995 (23 ans) A Bou Saâda
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Algérie Reda Acimi

Légende

Consultez la documentation du modèle

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

L'équipe réserve de l'ES Sétif, connue depuis 2011 comme le l'ES Sétif Réserve et renommée depuis l'ES Setif U21 [10], joue sur un terrain de 5 000 places situé à proximité du Stade du 8-Mai-1945 à Sétif. Plusieurs fois championne de la Ligue 1 Mobilis U21 (division pour les équipes réserve algérien) à quatre reprises (2011, 2014, 2015 et 2016). L'équipe obtient en juin 2011, le droit de jouer en championnat d’Algérie U21, ceci sous l’impulsion du ministère du sport Algérien, souhaitant moderniser et professionnaliser le football algérien. L'ES Setif, possédé des équipes de jeunes : U20, U19, U18, U17, U16 et U15.

Le tableau suivant liste les joueurs sous contrat professionnel évoluant au sein du club pour la saison 2018-2019 et n'entrant pas dans les plans de l'équipe première. Certains poursuivent leur formation dans les différentes équipes réserves du club et d'autres sont en instance de départ (transfert).

Joueurs réservistes
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Équipe actuelle Contrat
- G Drapeau de l'Algérie Filali, OussamaOussama Filali 24/07/1998 (21 ans) - 2018-2021
- G Drapeau de l'Algérie Herrada, SalemSalem Herrada 19/09/1999 (19 ans) - 2017-2020
- D Drapeau de l'Algérie Goumri, YoucefYoucef Goumri - 2017-2019
- D Drapeau de l'Algérie Bourdim, FouadFouad Bourdim 06/09/1998 (20 ans) - 2017-2020
- D Drapeau de l'Algérie Aichoune, AbbesAbbes Aichoune 23/07/1999 (20 ans) - 2015-2019
- D Drapeau de l'Algérie Boussoualim, AbderraoufAbderraouf Boussoualim 21/06/1998 (21 ans) - 2018-2021
- D Drapeau de l'Algérie Hafri, RédhaRédha Hafri 21/01/1997 (22 ans) - 2018-2021
- D Drapeau de l'Algérie Bouguessa, Mohamed YasserMohamed Yasser Bouguessa 10/11/1998 (20 ans) - 2016-2019
- M Drapeau de l'Algérie Lefkir, KamelKamel Lefkir - 2017-2020
- M Drapeau de l'Algérie Messaoud Salem, RamziRamzi Messaoud Salem 12/04/1996 (23 ans) - 2018-2023
- M Drapeau de l'Algérie Herrikache, WailWail Herrikache 19/04/1998 (21 ans) - 2018-2023
- M Drapeau de l'Algérie Rahba, SalaheddineSalaheddine Rahba 10/04/1998 (21 ans) - 2018-2023
- M Drapeau de l'Algérie Charama, Bassem NedjmeddineBassem Nedjmeddine Charama 21/03/1998 (21 ans) - - 2018-2023

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Stade Mohamed Guessab (ex-Stade Municipal Eugène-Girod)[modifier | modifier le code]

Cet ancien stade était le premier du club, il accueillait les matchs de l'ESS depuis l'Indépendance jusqu'au début des années 2000, où le stade devient trop petit.

Stade du 8 mai 1945[modifier | modifier le code]

Stade du 8-Mai-1945 à Sétif.
Article détaillé : Stade du 8 mai 1945.

Nouveau Stade de Sétif[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nouveau stade de Sétif.

Le Nouveau Stade de Sétif sera le futur stade de l’équipe nationale d'Algérie et de l'ES Sétif. Sa capacité sera de 50 000 places, il sera l'un des stades les plus modernes d'Afrique. Actuellement le projet est gelé.

Structures d'entraînement[modifier | modifier le code]

Aspect économiques[modifier | modifier le code]

Sponsors et équipementiers[modifier | modifier le code]

  • Djezzy : officiellement Optimum Telecom Algérie S.p.a (ou simplement OTA) et anciennement Orascom Telecom Algérie S.p.a
  • Sonatrach : (acronyme de « Société nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation, et la commercialisation des hydrocarbures »)

Le passage en société par actions[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, la loi algérienne exige aux clubs de 1re et 2e division de passer en mode professionnel, et d'établir une SPA (société par action).

Budget du club[modifier | modifier le code]

Chaque saison, l'ES Setif publie son budget prévisionnel de fonctionnement après validation auprès de la FAF avant la création d'une DNCG en Algérie la FAF est donc, l'instance qui assure le contrôle administratif, juridique et financier des associations et sociétés sportives de football afin d'en garantir la pérennité. Le budget prévisionnel d'un club s'établit en amont de l'exercice à venir et correspond à une estimation de l'ensemble des recettes et des dépenses prévues par l'entité. Le tableau ci-dessous résume les différents budgets prévisionnels du club sétifois saison après saison.

Historique du budget prévisionnel de l'ES Sétif
Saison 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017
Budget 6,3 M€ 6,5 M€ 6,5 M€ 7,5 M€ 7,5 M€ M€ 10,4 M€ 8,3 M€ 9,2 M€
Saison 2017-2018 2018-2019
Budget 10 M€ 10 M€

Transferts les plus coûteux[modifier | modifier le code]

L'international Algérien Abdelmoumene Djabou est à l'heure actuelle le 3eme plus gros transfert sortant de l'histoire de l'ES Sétif.

Le transfert entrant le plus onéreux de l'histoire du club est celui de l'attaquant international algérien Abdelmalek Ziaya pour 500 000 euros en provenance de l'ES Guelma à l'été 2005. Il est suivi par son compatriote Mohamed Amine Aoudia en provenance du Zamalek SC pour un montant estimé à 122 000 euros. Lors de ce mercato d'été 2011, les nouveaux propriétaires ( notamment Abdelhakim Serrar et Hassan Hammar investissent massivement dans l'actif joueurs et s'attachent également les services de Djamel Benlamri et de Zakaria Haddouche qui arrivent pour 100 000 (JS Kabylie) et 72 000 euros (ASO Chlef).

Concernant les transferts sortants, la plus grosse vente dans l'histoire du club est celle de l'attaquant international algérien Abdelmalek Ziaya qui signe à l'Ittihad FC durant le mercato d'été 2010 contre 2.5 millions d'euros faisant de lui le deuxième joueur le plus cher de l'histoire d’Algérie.

Le deuxième transfert sortant record est celui du milieu international algérien Mohamed Amine Aoudia au Al-Shabab Riyad pour 2.2 millions d'euros en juillet 2015. En juillet 2012, l'ESS enregistre le départ d'Abdelmoumene Djabou au Club Africain contre 2 millions d'euros. Peu après, c'est Mourad Delhoum qui signe à l'Al-Nasr Riyad pour 200 000 euros.

Les plus grosses ventes et achats de joueurs dans l'histoire du club Sétifien :

Acquisitions[11]
Rang Joueur Montant Provenance Date
1er Drapeau : Algérie Abdelmalek Ziaya 500 000 € Drapeau : Algérie ES Guelma juillet 2005
2e Drapeau : Algérie Mohamed Amine Aoudia 122 000 € Drapeau : Égypte Zamalek SC août 2011
3e Drapeau : Algérie Djamel Benlamri 100 000 € Drapeau : Algérie JS Kabylie juillet 2015
4e Drapeau : Algérie Zakaria Haddouche 72 000 € Drapeau : Algérie ASO Chlef juillet 2015
5e Drapeau : France Karim Soltani 56 000 € Drapeau : Grèce Aris Salonique juillet 2012
Cessions[12]
Rang Joueur Montant Provenance Date
1er Drapeau : Algérie Abdelmalek Ziaya 2,5 M€ Drapeau : Arabie saoudite Ittihad FC juillet 2010
2e Drapeau : Algérie Mohamed Benyettou 2,2 M€ Drapeau : Arabie saoudite Al-Shabab Riyad juillet 2015
3e Drapeau : Algérie Abdelmoumene Djabou M€ Drapeau : Tunisie Club Africain juillet 2012
4e Drapeau : Algérie Akram Djahnit 300 000 € Drapeau : Koweït Al-Arabi SC août 2015
5e Drapeau : Algérie Mourad Delhoum 200 000 € Drapeau : Arabie saoudite Al-Nasr Riyad août 2013
  • Plus gros transfert de l'ESS au moment du transfert
  • Supporters[modifier | modifier le code]

    Ultras[modifier | modifier le code]

    Il y a deux Groupes Ultras pour supporter l'Entente

    Nom Abréviation Emplacement du Stade Date
    Ultras Inferno UI10 Curva Nord 2010
    Ultras Gladiateur UG Tribune 2016

    Clubs rivaux[modifier | modifier le code]

       

    La rivalité avec le MC Alger, est considérée comme un grand classique en Algérie, ces deux clubs ont déjà gagné des Coupes d'Afrique, et beaucoup de trophées nationaux, cette rivalité c'est beaucoup développée dans les années 80, étant donné que ces deux équipes jouent dans le haut niveau africain et s'affrontent pour le leadership national.

    Rivalité entre les deux clubs les plus titrés en Algérie.

    Article détaillé : Derby des Haut-Plateaux.

    Les derbies des Hauts-Plateaux sont des derbyes régionaux, l'ES Setif y croisent le MC El Eulma et CA Bordj Bou Arreridj.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    Notes[modifier | modifier le code]

    Références[modifier | modifier le code]

    1. « Site officiel CSS », sur http://www.css.org.tn
    2. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
    3. (ar) Hamid Frin, L'entente et la légende du second souffle
    4. liste des entraîneurs sur transfermarkt.fr
    5. « Ballon d'or de la saison 2004-2005 : Billel Dziri, un joueur accompli », sur fr.allafrica.com/
    6. « Chaouchi reçoit les Gants d’Or », sur lebuteur.com
    7. DU CLUB: ES SÉTIF
    8. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
    9. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
    10. « ESS U21 », transfermarkt.fr, (consulté le 27 janvier 2011)
    11. « Arrivées record », sur transfermarkt.fr (consulté le 13 novembre 2017)
    12. « Départs record », sur transfermarkt.fr (consulté le 13 novembre 2017)

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Sur les autres projets Wikimedia :

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]

    Catégorie:Entente sportive de Sétif ESS