Abdelhamid Kermali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abdelhamid Kermali
Image illustrative de l’article Abdelhamid Kermali
Biographie
Nationalité Drapeau : Algérie Algérien
Naissance
Lieu Akbou (Algérie)
Décès (à 81 ans)
Lieu Sétif (Algérie)
Poste attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1948-1951Drapeau : Algérie USM Sétif
1951-1952Drapeau : Algérie USM Alger
1952-1953Drapeau : France FC Mulhouse
1953-1955Drapeau : France AS Cannes 074 (14)
1955-1958Drapeau : France Olympique lyonnais 074 (16)
1962-1966Drapeau : Algérie USM Sétif
1966-1967Drapeau : Algérie ES Sétif
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1958 Drapeau : Algérie FLN
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1980-1981 Drapeau : Tunisie AS La Marsa
1983-1984 Drapeau : Algérie MC Alger
1988-1990 Drapeau : Algérie MC Alger
1990-1992Drapeau : Algérie Algérie
1992-1993 Drapeau : Algérie US Chaouia
1994-1995Drapeau : Libye Al Ittihad Tripoli
1995-1996 Drapeau : Algérie US Chaouia
1996-1997 Drapeau : Algérie Algérie (assistant)
1998-1999 Drapeau : Algérie MC Alger
2000-2001 Drapeau : Algérie Algérie (assistant)
2003-2004 Drapeau : Algérie ES Sétif
2004-2005 Drapeau : Algérie HB Chelghoum Laid
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Abdelhamid Kermali, né le à Akbou (Béjaïa)[1] et mort le à Sétif, est un ancien footballeur et entraîneur de football algérien. Il évoluait au poste d'attaquant[2],[3].  

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en Algérie, à l'USM Sétif puis à l'USM Alger.

Après une suspension de deux ans, il part en France, où il retrouve un de ses coéquipiers, Mustapha Zitouni.

En France, il passe par les clubs du FC Mulhouse, de l’AS Cannes et de l’Olympique lyonnais. A Cannes il se mariera, avec une Française. Cette union donnera naissance à une fille en .

Avec l'Olympique lyonnais, il joue 65 matchs et inscrits 13 buts en Division 1. Il quitte l'Olympique Lyonnais pour rejoindre l'équipe du FLN[4], abandonnant femme et enfant, définitivement[réf. nécessaire].

Abdelhamid Kermali est par la suite devenu le sélectionneur de l'équipe nationale d’Algérie qui remporte la Coupe d'Afrique des Nations en 1990[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

M. Abdelhamid Kermali, l’entraineur  de l’équipe nationale d’Algérie des années quatre vingt

dix est décédé samedi 13 avril à Sétif après  une longue maladie. Il a rendu l’âme à l’âge de

82 ans.

Hospitalisé à l’Hôpital militaire de Ain Naadja en novembre dernier, Kermali est retourné

auprès des siens il y a une quinzaine de jours.

Le « Cheikh » (le Sage),  comme on le surnomme affectueusement dans le milieu sportif, est

né le 27 avril 1931 à Akbou. Il a accompli une carrière sportive  de 60 ans marquée par  deux

grandes consécrations : Le titre de champion d’Afrique des nations des seniors en 1990 et le

titre de champion d’Afrique des nations des  juniors synonyme de qualification à la  phase

finale en coupe du monde de cette catégorie en 1979.  

Kermali a drivé également de nombreux clubs algériens et étrangers parmi lesquels l’ES Sétif

et le MC Alger avec lesquels  il a remporté respectivement  la coupe d’Algérie de 1967 comme

entraineur joueur et  le titre de champion d’Algérie en 1999.

Le champion d’Afrique a commencé sa carrière très jeune. Il n’avait pas encore dix sept ans

lorsqu’il a joué en équipe seniors de l’USM Sétif. C’était en 1948.

Quelques années après, Le Sétifien prend le chemin de la France qui occupait à l’époque

l’Algérie. Mulhouse sera la première étape avant de débarquer à Lyon ou il a signé  comme

joueur professionnel dans l’équipe de l’olympique. Il a joué jusqu’à avril 1958, date à

laquelle  il a rejoint avec d’autres professionnels algériens   la capitale Tunisienne pour former

la glorieuse équipe du FLN.

A l’indépendance, Kermali est resté en Algérie. Il a  réintègre son club d’origine  l’USM Sétif

  qui a rachète son contrat de Lyon. Avant de rejoindre l’Entente en 1966,  Kermali s’est

durant trois saisons (1962-1966) beaucoup investi à l’USMS.

Ce technicien de premier ordre est devenu, en matière de stratégie, un pionnier. Il peut se

targuer d’être le premier entraîneur à avoir introduit le 4-3-3 en Algérie. La méthode du «

vieux » a fait de lui l’un des techniciens les plus sollicités. Il a entrainé également  USM

Annaba, CS Constantine, US Chaouia, HB Chelghoum Laid, CA Bordj Bou Arreridj), et ES

Mostaganem. Sa réputation a dépassé les frontières, il s’est engagé aussi  avec  l’Ittihad

(Libye), Ras El Kheïma (Emirats arabes unis) et l’AS Marsa (Tunisie) où il a effectué durant

trois saisons un travail remarquable[6]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès en tant que joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès en tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]