Droiture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La droiture est un concept théologique présent dans le christianisme, le judaïsme et l'islam. Elle est un attribut qui implique que les actions d'une personne sont justifiées et peut avoir pour connotation que la personne a été jugée ou reconnue comme menant une vie en accord avec la volonté de Dieu dans ces religions.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot droiture est composé de deux éléments : la racine « droit » et le suffixe « -ure ». « Droit » serait issu de l'ancien français « dreit » (cité dans le serment de Strasbourg de 842), lui-même issu du latin « directus », désignant au sens figuré, quelque chose ou quelqu'un « direct, sans détour, juste »[1]. Le latin aurait une racine issue de l'indo-européen commun « *reg » signifiant « diriger en droite ligne ». Le suffixe « -ure » proviendrait soit du latin « -ura », indiquant le participe passé d'un verbe, soit du grec « οὐρά » (ourá) signifiant « queue ».

En anglais, le mot droiture est traduit par « righteousness » ou « rectitude ». William Tyndale (traducteur de la Bible en anglais en 1526) remodela le mot à partir de l'ancien rihtwis, qui aurait produit en anglais moderne « *rightwise » ou « *rightways ». Il l'a utilisé pour traduire la racine hébreu צדקים (TzDYQ), tzedek, qui apparait plus de 500 fois dans la Bible hébraïque, et du mot grec δίκαιος (dikaios), qui apparait près de 200 fois dans le Nouveau Testament.

Religions du Livre[modifier | modifier le code]

Christianisme[modifier | modifier le code]

Le christianisme s'inscrit dans la tradition hébraïque de la droiture éthique (première Épître de saint Paul aux Thessaloniciens, 2:10) et légale (première Épître de saint Paul aux Corinthiens, 4:4).

Islam[modifier | modifier le code]

Usage de la notion dans les traductions françaises du Coran[modifier | modifier le code]

En Islam, la notion de « droiture » est présente dans plusieurs sourates du Coran. Il s'agit de la seule voie menant au Paradis selon ce dernier.

La droiture désigne le livre du Coran lui-même[2] :

« [Un livre] d’une parfaite droiture pour avertir d’une sévère punition venant de Sa part et pour annoncer aux croyants qui font de bonnes œuvres qu’il y aura pour eux une belle récompense. »

— Coran, sourate 18, verset 2

Le terme est présent dans plusieurs autres sourates, dont[2] :

« Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture. »

— Sourate 33, verset 70

« Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Salat et d’acquitter la Zakat. Et voilà la religion de droiture. »

— Sourate 98, verset 5

Différences d'usage en fonction des langues de traduction[modifier | modifier le code]

Il est important de noter que les équivalents du terme droiture dans d'autres langues ne sont pas utilisés de la même façon. Ainsi, là ou la version en anglais du Coran utilisera le mot « righteousness » (« droiture »), la version française préfèrera le mot « pieux » pour la traduction[3],[2].

Par exemple, le verset 83 de la sourate 28 (Al-Qasas) a deux traductions différentes :

« We will give the home of the Hereafter to those who do not want arrogance or mischief on earth; and the end is best for the righteous. »

« Cette Demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s’élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l’heureuse fin appartient aux pieux. »

De même, le verset 177 de la sourate 2 diffère (Al-Baqara) :

« Righteousness is not that you turn your faces to the east and the west [in prayer]. But righteous is the one who believes in God, the Last Day, the Angels, the Scripture and the Prophets; who gives his wealth in spite of love for it to kinsfolk, orphans, the poor, the wayfarer, to those who ask and to set slaves free. And (righteous are) those who pray, pay alms, honor their agreements, and are patient in (times of) poverty, ailment and during conflict. Such are the people of truth. And they are the God-Fearing. »

« La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Salat et d’acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! »

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Article principal : Tzadik.

La droiture est l'un des principaux attributs de Dieu selon la Bible hébraïque. Son sens principal désigne une conduite conforme à l'éthique. Dans le Livre de Job, le personnage du titre est présenté comme parfaitement « droit ».

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]