Livre des Proverbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Proverbe (homonymie).
Proverbes
Image illustrative de l'article Livre des Proverbes
Rouleau des Proverbes en Hébreu

Titre dans le Tanakh Mishlei Shlomoh
Auteur traditionnel Salomon,
Agour et Lémouël
Auteur(s) selon l'exégèse Plusieurs auteurs anonymes
Datation traditionnelle IXe siècle av. J.-C. - VIIIe siècle av. J.-C.
Datation historique VIe siècle av. J.-C. - IVe siècle av. J.-C.[1]
Nombre de chapitres 31
Classification
Tanakh Ketouvim
Précédent Psaumes Job Suivant
Canon chrétien Livres poétiques
Précédent Psaumes Ecclésiaste Suivant

Le livre des Proverbes (héb. משלי litt. paraboles) est un livre des Ketouvim (troisième section de la Bible hébraïque) et des Livres poétiques de l'Ancien Testament. La tradition l'attribue entre autres au roi d'Israël Salomon, mais les recherches récentes montrent qu'il a en fait été composé par de nombreux anonymes entre le VIe siècle av. J.-C. et le IVe siècle av. J.-C..

Résumé[modifier | modifier le code]

Les chapitres 1 à 9 expliquent ce qu'est la vraie sagesse. Les chapitres 10 à 24 contiennent un recueil de dictons sur la bonne et la mauvaise manière de vivre. Les chapitres 25 à 29 contiennent des proverbes de Salomon transcrits par les gens d'Ézéchias, roi de Juda. Le chapitre 30 résume des pensées d'un certain Agur (en). Le chapitre 31 décrit les qualités d'une femme valeureuse.

Titre[modifier | modifier le code]

Le titre du livre des Proverbes vient à l'origine de son nom hébraïque Míshlê Shelomoh (proverbes de Salomon). Il est en effet commun dans la Bible hébraïque de nommer les livres par le contenu de ceux-ci. Les traductions en grec et en latin nomment le livre différemment. La Septante l'appelle paroimai paroimiae (proverbes). En latin, la Vulgate le nomme « proverbial ». Au fil du temps, le nom de Salomon est sorti du titre. Ainsi, le titre reflète plus le contenu que l'auteur supposé du livre.

Auteur[modifier | modifier le code]

L'auteur du livre des Proverbes n'est pas facile à déterminer. Bien que Salomon soit mentionné en Proverbes 1,1, cela n'en fait pas l'auteur du livre, car il était courant de placer le nom d'une personne importante au début d'un texte pour lui montrer son respect, ou pour donner plus de prestige au livre lui-même.

La recherche historico-critique moderne attribue le livre à une foule d'auteurs anonymes, ayant collecté des proverbes de sagesse populaire entre le VIe siècle av. J.-C. et le IVe siècle av. J.-C.[1].


Date de rédaction ou de compilation[modifier | modifier le code]

Divisions du Livre[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

Les biblistes s'accordent à dire qu'il y a dans les Proverbes des emprunts à la tradition égyptienne[2] (Sentences d’Aménémopé) et à la tradition assyrienne (les Dires d’Ahiqar[3]).

Une œuvre de littérature sapientiale[modifier | modifier le code]

Proverbes: Celui qui a pitié du pauvre prête à l'Eternel, et il lui rendra son bien fait.

Thème du Livre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alain Buehlmann, Introduction à l'Ancien Testament, p. 606
  2. ”Ancient Egyptian Literature, Volume II: The New Kingdom”, p. 146-163, Miriam Lichtheim, University of California Press, 1976, ISBN 0-520-03615-8
  3. The personification of Wisdom, Alice M. Sinnott, Society for Old Testament Study

Bibliographie[modifier | modifier le code]