Douaisis Agglo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Douaisis Agglo
Blason de Douaisis Agglo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Forme Communauté d'agglomération
Siège Douai
Communes 35
Président Christian Poiret (DVD)
Date de création
Code SIREN 200044618
Démographie
Population 148 983 hab. (2018)
Densité 632 hab./km2
Géographie
Superficie 235,70 km2
Localisation
Localisation de Douaisis Agglo
Localisation dans les Hauts-de-France.
Liens
Site web douaisis-agglo.com/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne
Ancien logo

Douaisis Agglo est une communauté d'agglomération française, située dans le département du Nord et la région Hauts-de-France, arrondissement de Douai.

Elle prend le nom de Douaisis Agglo en 2019 qui remplace la dénomination de communauté d'agglomération du Douaisis (CAD).

Historique[modifier | modifier le code]

En 2002, la communauté d'agglomération du Douaisis succède au SMAEZI (syndicat mixte d'aménagement et d'équipement des zones industrielles).

Lors de la cérémonie des vœux du , le président Poiret annonce que l'intercommunalité prend le nom de communication de Douaisis Agglo et change de logo, afin de se dynamiser[1],[2].

Le territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Douaisis Agglo est servi par un réseau dense de transports complémentaires :

Une partie de ce territoire est situé en zone d'affaissement minier.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est composée des 35 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Douai
(siège)
59178 Douaisiens 16,88 39 613 (2019) 2 347
Anhiers 59007 Anhiersois 1,71 890 (2019) 520
Arleux 59015 Arleusiens 11,1 3 177 (2019) 286
Aubigny-au-Bac 59026 Aubignois 5,16 1 166 (2019) 226
Auby 59028 Aubygeois 7,12 7 239 (2019) 1 017
Brunémont 59115 Brunémontois 1,95 709 (2019) 364
Bugnicourt 59117 Bugnicourtois 6,28 1 049 (2019) 167
Cantin 59126 Cantinois 9,32 1 685 (2019) 181
Courchelettes 59156 Courchelettois 1,67 2 842 (2019) 1 702
Cuincy 59165 Cuincynois 7,01 6 400 (2019) 913
Dechy 59170 Dechynois 9,27 5 360 (2019) 578
Erchin 59199 Erchinois 5,28 686 (2019) 130
Esquerchin 59211 Esquerchinois 5,34 906 (2019) 170
Estrées 59214 Estrésiens 5,82 1 103 (2019) 190
Faumont 59222 Faumontois 9,58 2 213 (2019) 231
Féchain 59224 Féchinois 5,14 1 698 (2019) 330
Férin 59228 Férinois 5,52 1 458 (2019) 264
Flers-en-Escrebieux 59234 Flersois 7,11 5 781 (2019) 813
Flines-lez-Raches 59239 Flinois 19,22 5 598 (2019) 291
Fressain 59254 Fressinois 6,39 880 (2019) 138
Gœulzin 59263 Goeulzinois 4,79 1 049 (2019) 219
Guesnain 59276 Guesninois 4,05 4 689 (2019) 1 158
Hamel 59280 Hamelois 3,59 788 (2019) 219
Lallaing 59327 Lallinois 5,99 6 364 (2019) 1 062
Lambres-lez-Douai 59329 Lambresiens 8,81 5 007 (2019) 568
Lauwin-Planque 59334 Lauwinois 3,67 1 621 (2019) 442
Lécluse 59336 Léclusiens 4,96 1 372 (2019) 277
Marcq-en-Ostrevent 59379 Marcquois 6,27 748 (2019) 119
Râches 59486 Râchois 4,87 2 701 (2019) 555
Raimbeaucourt 59489 Raimbeaucourtois 11,08 4 008 (2019) 362
Roost-Warendin 59509 Roost-Warendinois 7,16 6 037 (2019) 843
Roucourt 59513 Roucourtois 3,19 456 (2019) 143
Sin-le-Noble 59569 Sinois 11,53 15 428 (2019) 1 338
Villers-au-Tertre 59620 Villersois 4,57 661 (2019) 145
Waziers 59654 Wazierois 4,34 7 402 (2019) 1 706

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2018
159 057159 872156 535155 687153 972152 187150 798148 983
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2018[3])

Une lente baisse de la démographie est observée sur le territoire de Douaisis Agglo depuis les années 1970.

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de Douaisis Agglo est situé dans la ville centre Douai dans le Parc d’activités de Dorignies.

Élus[modifier | modifier le code]

Christian Poiret lors de la manifestation contre la suppression des dessertes TGV en gare de Douai du .

Le conseil communautaire de la communauté d'agglomération se compose de 73 conseillers[4], représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[4] :

Nombre de conseillers Communes
19 Douai
7 Sin-le-Noble
3 Auby, Cuincy, Roost-Warendin, Waziers
2 Dechy, Flers-en-Escrebieux, Flines-lez-Raches,
Guesnain, Lallaing, Lambres-lez-Douai
1 (+1 suppléant) les 23 autres communes

Présidence[modifier | modifier le code]

Mandat de 2020 à 2026[modifier | modifier le code]

À la suite des élections municipales et communautaires de 2020, le conseil communautaire réuni le a reconduit Christian Poiret à la présidence de Douaisis Agglo[5]. Les nouveaux vice-présidents du mandat ont été élus également lors de cette séance. Ces nominations ont soulevé beaucoup d’interrogations notamment lors du choix d’évincer le maire de la ville centre de cet exécutif et en nommant des membres de l’opposition de certaines communes à la place du maire élu[6]. Ce nouvel exécutif est composé de[7] :

  1. Christophe Dumont, Transition écologique Déchets Énergie, maire de Sin-le-Noble
  2. Jean-Luc Hallé, Transition alimentaire et agricole Trame verte et bleue Mobilité douce Entretien, gestion et propreté des espaces naturels, maire d'Hamel
  3. Caroline Sanchez, Equipements culturels et sportifs d'intérêt communautaire, adjointe au maire à Lambres-lez-Douai
  4. Jean-Jacques Peyraud, Certification et labellisation Acquisitions foncières et urbanisme Président de la Commission d'appel d'offres, maire de Flers-en-Escrebieux
  5. Marylise Fenain, Habitat Hébergement d'urgence, adjointe au maire de Cuincy
  6. François Guiffard, Tourisme, conseiller municipal à Douai
  7. Annie Goupil, Emploi Formation, maire de Flines-lez-Râches
  8. Lionel Blassel, Finances, maire d'Estrées
  9. Claude Hégo, Prospective et relations extérieures Transports, maire de Cuincy
  10. Jean-Paul Fontaine, Cycle de l'eau, maire de Lallaing
  11. Alain Wallart, Contrôle de gestion Commandes groupées Archéologie préventive, maire de Féchain
  12. Bruno Vandeville, Travaux Bâtiments Voiries Electrification, maire d'Arleux
  13. Freddy Kaczmarek, Cohésion sociale Politique de la ville NPNRU Insertion par l'économie, conseiller municipal d'Auby
  14. Edith Bourel, Equipement de loisirs (Loisiparc) Fourrière pour animaux, maire de Râches
  15. Christian Dordain, Proximité des services publics Fracture numérique (SDUS) Gens du voyage, maire de Bugnicourt

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2002 2005 Jacques Vernier UMP Maire de Douai (1983 → 2014)
Démissionnaire
2005 2009 Jean-Jacques Delille   Démissionnaire
mai 2009 En cours
(au 10 juillet 2020)
Christian Poiret DVD Maire de Lauwin-Planque (depuis 1995)
Conseiller général du Canton de Douai-Sud-Ouest (2001-2015)
réélu pour le mandat 2020-2021[8]

Compétences[modifier | modifier le code]

Les principales compétences[9] de la communauté d'agglomération sont les suivantes :

  • L'alimentation durable,
  • L'archéologie préventive,
  • L'assainissement,
  • La cohésion sociale,
  • Le développement durable,
  • Le développement économique,
  • Le développement rural,
  • L'eau potable,
  • L'équilibre social de l'habitat sur le territoire,
  • Les espaces naturels,
  • La gestion des déchets,
  • La gestion d'équipements culturels,
  • L'ecoquartier du Douaisis et Loisiparc.

Fiscalité[modifier | modifier le code]

La fiscalité de Douaisis agglo est en constante évolution depuis 2011 avec un gel pour les années 2019 à 2022. C’est ainsi qu’en 2026, à la fin du mandat, la taxe d’habitation (TH) sera à 13,86 %, le foncier bâti (FB) à 4,5 %, le foncier non-bâti (FNB) à 4,77 % et la Cotisation foncière des entreprises (CFE) à 30,18 %.

« Par rapport à d’autres agglomérations, on reste compétitif », affirme Christian Poiret. Et le président de prendre l’exemple du voisin arrageois (communauté urbaine d’Arras) où les taux (pour l’année 2019) sont déjà bien supérieurs à ceux envisagés pour Douaisis agglo en 2026 (TH à 16,53 %, FB à 5,77 %, FNB à 11,45 % et CFE à 30,58 %)agglomérations françaises[10].

Face à la fermeture des commerçants "non essentiels" pour lutter contre la pandémie de Covid-19 en France, Douaisis Agglo prend en charge les loyers des commerçants du Douaisis durant le confinement[11].

Historique des taux d'imposition de Douaisis Agglo
Année Taux taxe sur foncier bâti Taux taxe d'habitation Taxe sur la cotisation foncière des entreprises (CFE)
2020 4 13,08
2019 4 13,08 29,64
2018 3,75 12,95
2017 3,5 12,82
2016 3,25 12,69
2015 3 12,56
2014  2,75 12,44
2013 2,5 12,32
2012 2 12,2
2011 0,602 12,2

Politique locale[modifier | modifier le code]

En le président de Douaisis Agglo élu récemment président du Département du Nord, a vu ses comptes de campagne retoqués par la CNCCFP pour le recours non facturé à des photos et au réseau Instagram appartenant à Douaisis Agglo lors des élections départementales 2021[12].

En , une plainte contre X est déposée visant Christian Poiret, le président de Douaisis Agglo et président du Département du Nord. Ce dernier aurait soutenu l'activité de la société de son fils (Urbania) grâce à Douaisis Agglo et à des subventions du Département du Nord[13].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Environnement[14][modifier | modifier le code]

À travers la mise en œuvre d'une trame verte et bleue, Douaisis Agglo assure un développement durable du territoire. Elle constitue en effet un réseau de continuités terrestre et aquatique, avec 200 km de chemins de randonnée et ses 145 km de cours d'eau, ruisseaux, rivières et fossés.

Pour préserver ses chemins de randonnée et ses cours d'eau, la communauté d'agglomération met en place des méthodes d'entretien douces et écologiques : la gestion différenciée. De plus le Douaisis se compose de 25 % de zones d'intérêts écologiques faunistiques et floristiques et d'un patrimoine boisé de 1 810 hectares.

Écoquartier du Douaisis[modifier | modifier le code]

L'écoquartier du Raquet Implanté sur les communes de Douai et de Sin-le-Noble visait en 2006 à attirer près de 10 000 habitants, des entreprises et un bus pour rallier les villes voisines. Aujourd'hui plus de 500 logements ont déjà été construits, près de 1 000 emplois créés grâce à l'implantation des services de l' APEI du Douaisis, de plusieurs ESAT, ainsi que de trois immeubles de locations de bureaux accueillant entre autres Engie, Tauw France et des indépendants[citation nécessaire]. Selon certaines sources, quinze ans plus tard, on dénombre péniblement 1 000 habitants[15]. L'année 2022 verra la construction de 4 restaurants et d'hôtels sur place[citation nécessaire]. Cependant, certains habitants n'hésitent pas à dénoncer l'image idyllique vendue par Douaisis Agglo de l'écoquartier du Raquet, en listant les nuisances qu'ils subissent (saleté, travaux, logement de mauvaise qualité)[16].

L'écoquartier est desservi par plusieurs lignes de transport en commun dont a ligne 2 du réseau Evéole[citation nécessaire].

L’aménagement de quatre parcs paysagers d’une superficie totale de 50 hectares et la construction de deux nouveaux équipements, un boulodrome et une patinoire, voisins de Sourcéane, le centre aquatique-spa du Douaisis, sont en cours[citation nécessaire].

Parcs d'activités[modifier | modifier le code]

Le parc d'activités de Lauwin-Planque accueille des entreprises importantes, telles que Goodman ou Amazon[17].

L'intercommunalité dispose de 21 parcs d'activités :

Transports et déplacements[modifier | modifier le code]

Douaisis Agglo participe et finance le syndicat mixte des transports du douaisis (SMTD), autorité organisatrice de transport urbain du réseau des Transports en commun de Douai (SMTD), connu sous le nom d'Évéole (anciennement : Le TUB du Douaisis)[17].

À la suite du vote des élus communautaires, les transports seront gratuits pour l'ensemble des usagers et sur l'ensemble du réseau à partir de . Cette décision historique fait du réseau Evéole le plus grand réseau de transport en commun gratuit de France

Échec du Tramway de Douai[modifier | modifier le code]

Plus de 50 ans après la fermeture du Tramway de Douai, un nouveau Tramway est prévu à Douai.

En 2005, le SMTD s'engage pour un tramway sur pneus dont les rames seront fabriquées par le Hollandais APTS avec un guidage magnétique à la place de rails. L'installation sur le territoire est prévue pour 2007 pour un budget de 110 millions d'euros[18].

En 2010, le guidage magnétique du tramway est abandonné. Le tramway est remplacé par des Bus à haut niveau de service.

En 2013, le tramway s’avère être un véritable échec : échec sur la communication, le financement, sur le choix des partenaires, refus d’écouter les experts, choix technologique douteux, et ceci en se mettant la population et les commerçants à dos[19].

Face aux pannes à répétition, le SMTD se voit contraint de renouveler une fois de plus sa flotte de véhicules[20].

En 2017, l’attribution du marché du tram douaisien soupçonné de délit de favoritisme dans l’attribution du marché par l'ancien président de l'agglomération débouche sur un non-lieu, les faits étant prescrits[21].

Habitat[modifier | modifier le code]

L'habitat figure parmi les compétences majeures de Douaisis Agglo. Elle accompagne à la fois les particuliers dans le montage et le suivi de leurs dossiers et aide parallèlement les bailleurs sociaux et privés par le biais de subventions. Douaisis Agglo considère le fait de bien se loger dans le Douaisis comme un enjeu social, familial et économique important. Cette compétence se décline sous plusieurs axes

Aides à la réhabilitation de logements privés[modifier | modifier le code]

L’agglo est chargée de l’attribution des aides publiques en faveur de la rénovation de l’habitat privé. Ce programme d’intérêt général «Habiter mieux» permet de réaliser des travaux d’économie d’énergie et d’adapter son logement au vieillissement ou au handicap.

En s’engageant aux côtés de l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah), Douaisis Agglo apporte un soutien financier complémentaire aux propriétaires privés qui désirent entamer des travaux d’amélioration. Des conseils gratuits peuvent également être prodigués.

Reconquête des logements vacants[modifier | modifier le code]

Les raisons qui poussent à la vacance d’un logement sont multiples : manque de temps, de connaissances techniques, de moyens financiers, ou de connaissances sur les démarches à entreprendre, une mauvaise expérience locative par le passé, trop de travaux pour vivre dans le logement…

Pourtant, des solutions existent : aides à l’identification des travaux à réaliser et la mobilisation de subventions, avantages fiscaux, aide à la gestion locative… Souvent méconnues, elles peuvent sembler complexes et demander du temps.

Douaisis Agglo mène actuellement une mission de lutte contre la vacance des logements dans le parc privé. Afin de venir en aide aux propriétaires volontaires, et s’engage à vous conseiller et vous accompagner gratuitement dans la remise en location de votre bien.

Programme de revitalisation du centre-bourg d'Arleux[modifier | modifier le code]

Douaisis Agglo accompagne la ville d’Arleux qui a été lauréate d’un appel à manifestation d’intérêt pour la revitalisation de son centre-bourg. Une convention d’ingénierie, signée entre Douaisis Agglo et le Fonds national d'aménagement et de développement du territoire (FNADT) a permis de disposer d’une enveloppe de 310 000 euros qui servira à cofinancer les dépenses d’ingénierie ainsi que les études de communication et de participation.

Cohésion sociale[modifier | modifier le code]

Contrat de ville[modifier | modifier le code]

Le Contrat de ville a pour objectif de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les quartiers prioritaires qui concentrent une majorité d'habitants ayant un revenu inférieur à 10 800 euros/an et le reste de l’agglomération. 17 501 habitants de Douaisis Agglo sont concernés par cette nouvelle géographie prioritaire.

Ce Contrat de ville 2015-2020 avait une visée opérationnelle : mettre en œuvre un plan d'actions pour six ans. Il comporte 4 piliers :

  • le développement économique et l’emploi
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain
  • la cohésion sociale
  • les valeurs de la République

Son objectif est de lutter contre les discriminations, renforcer l'égalité homme-femme et mieux prendre en compte les familles fragilisées, la jeunesse et les personnes âgées de ces quartiers.

Le Contrat de Ville coordonne plus d’une centaine d’actions menées par les structures et associations de terrain : mise en place d’ateliers de remobilisation dans la recherche d’emploi, aides à l’entreprenariat, mise en place de chantiers d’auto réhabilitions accompagnés, soutien à la mobilité via la création d’une auto école sociale, dispositifs de réussite éducative, dispositifs Ville Vie Vacances…

Douaisis Agglo apporte son soutien financier à hauteur de 330 000  pour subventionner les actions inscrites dans la programmation Politique de la Ville.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

L'agglomération est en charge d'Arkéos et de Legendoria.

Arkéos[modifier | modifier le code]

Situé aux limites de Douai et Râches (59), Arkéos Musée-Parc archéologique est né de la volonté de Douaisis Agglo de valoriser les découvertes réalisées à l'occasion des fouilles archéologiques menées sur son territoire depuis près de 40 ans.

Arkéos s'appuie sur deux pôles, un musée et un parc de reconstitutions archéologiques. Deux espaces pour un objectif commun : proposer une interprétation de l'histoire d'un territoire et de ceux qui l'ont modelé.

Le musée[modifier | modifier le code]

À l'image d'un voyage dans le temps, le musée vous emmène à la rencontre des hommes et femmes vivant sur notre territoire depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. L'exposition permanente explore au fil d'un parcours chronologique la vie quotidienne de nos ancêtres, l'habitat, les activités et l'évolution du paysage. Les collections proviennent en partie du fonds ancien du musée de la Chartreuse de Douai. La particularité tient dans l'enrichissement de ce mobilier par les découvertes réalisées à l'occasion des fouilles menées de 1970 à 2002 par le service archéologique municipal de Douai, en partenariat avec l'association Arkéos puis par la Direction de l'archéologie préventive de Douaisis Agglo. Présenté partiellement au musée d'archéologie, rue Saint-Albin, jusqu'en 2010, ce patrimoine unique sur l'histoire du Douaisis bénéficie avec Arkéos d'une muséographie modernisée

Le parc archéologique[modifier | modifier le code]

Accessible depuis le musée par la passerelle enjambant la Scarpe, le parc archéologique est entièrement consacré au Moyen Âge et plus particulièrement à la période du haut Moyen Âge (VIe – XIe siècles). Il s’agit d’un espace de plein air dans lequel sont reconstitués des bâtiments anciens, sur la base des traces et vestiges découverts lors de fouilles archéologiques. Sur près de 75 000 m2, vous y découvrirez des reconstitutions de bâtiments, d’autres en cours de construction, des espaces paysagers, une aire de spectacle...

Les constructions du parc permettent la restitution de trois ensembles : le portus illustrant la naissance des villes, la motte castrale et sa basse-cour, l’essor du pouvoir aristocratique, et l’abbaye qui, à terme, illustrera le pouvoir religieux. Une occasion unique de découvrir le savoir-faire des "bâtisseurs de l'an mil" !

Fait unique, une Taverne Médiévale accueille les visiteurs pour leur faire découvrir la cuisine médiévale

Enfin, le parc archéologique présentera un aménagement horticole autour d'un jardin médiéval et d'un verger qui présenteront les plantes aux vertus médicinales appelées également simples qui étaient cultivées dans les jardins monastiques du Moyen Âge.

Legendoria le Royaume des Contes & Légendes[modifier | modifier le code]

Legendoria, le Royaume des Contes & Légendes est un lieu de créations artistiques. Il se situe dans une aile du château de Bernicourt, sur la commune de Roost-Warendin et dispose de deux salles de spectacle de 138 et 62 places. Implantés sur un site de 25 hectares, le château, ses dépendances et son parc datent du XVIIIe siècle et sont partiellement inscrits aux monuments historiques.  

Cette thématique est ancrée localement. Il existe un imaginaire collectif étroitement lié aux contes et légendes. La région regorge de légendes attachées à des pierres, des mines, des rivières, des fantômes, des géants et bien d'autres choses encore. Pour n'en citer que quelques-unes : la Table des fées à Fresnicourt-le-Dolmen, Marie Groette, la sorcière hantant les rivières de l'Artois, Grand-mère à poussière, la sorcières des corons miniers ou encore Gayant, le géant de la ville de Douai… Forts de ce constat et disposant d'un lieu tout à fait propice et adapté à la thématique des contes et légendes, les élus communautaires ont décidé de transformer une aile du château de Bernicourt en un lieu consacré aux contes et légendes.

Sourcéane[modifier | modifier le code]

  • Sourcéane[22] : centre aquatique et SPA destiné à la pratique du sport et du bien-être. Cet espace comporte
    • Bassin sportif,
    • Bassin d’apprentissage et de loisirs,
    • Bassin enfant,
    • Pentagliss de 3 couloirs,
    • Une pataugeoire,
    • Un bassin extérieur
  • L'espace bien être :
    • Trois saunas (dont un extérieur),
    • Un hammam,
    • Le jacuzzi,
    • Un frigidarium,
    • Un bassin intérieur & extérieur,
    • Un Spa Océane avec 5 cabines de soins (dont une en Duo).

Les futurs équipements du territoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs projets sont prévus durant le mandat en cours :

Le Boulodrome[modifier | modifier le code]

Un boulodrome[23] : imaginé pour la pratique régulière, en toute saison, de la pétanque, du jeu provençal mais aussi du jeu traditionnel régional du billon. À l'intérieur, dans une halle de 8 300 m2, il comprendra 64 pistes de pétanque, dont huit pistes d'honneur face à une tribune fixe de 1 000 places, et deux pistes destinées au billon. À l'extérieur, 128 pistes de pétanque complémentaires permettront d'accueillir l'ensemble des compétiteurs.

Le Planétarium[modifier | modifier le code]

un planétarium[24] : il doit proposer tant aux passionnés, aux familles, aux scolaires qu’aux chercheurs, un équipement scientifique de grande qualité, doté des dernières technologies. Il s’agit ici de concevoir un ensemble qui saura être attractif pour les connaisseurs mais aussi pour les novices, tout en se démarquant de l’offre existante. Cet équipement communautaire se distinguera des autres planétariums de la région en proposant la diffusion à 360° d’images numériques en 8K. Le site sera aussi doté de trois salles pédagogiques pour accueillir les scolaires, d’une salle d’exposition, d’un observatoire géré par le club d’astronomie de la MJC de Douai, une boutique et d’un espace de restauration commun avec Arkéos.

La Patinoire[modifier | modifier le code]

Financement[modifier | modifier le code]

Face aux montants élevés de ces nouveaux projets, les finances de l'agglomération restent stable tout comme l'endettement qui représente moins de 5 ans. De plus de nouveaux projets industriels majeurs sont sources de recettes fiscales supplémentaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'agglo change de nom et de logo : A la toute fin de son discours de vœux, le président de l'agglo a annoncé un changement de nom et de logo. Fini la Cad, vive Douaisis agglo ! Mais pourquoi cette mesure ? », L'Observateur du Douaisis, no 836,‎ , p. 19.
  2. « C. Poiret : « changer de nom ne coûte rien à l’agglo » », L'Observateur du Douaisis, no 840,‎ , p. 22 « Ce changement de statut a été voté avec deux abstentions, de Franz Quatreboeuf, représentant également Françoise Prouvost ».
  3. INSEE, Recensement général de la population 2018, Document mentionné en liens externes.
  4. a et b « Les conseillers communautaires. », sur le site de la communauté d'agglomération (consulté le )
  5. « - Christian Poiret réélu à la tête de Douaisis agglo, Frédéric Chéreau battu », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  6. « - Trois enseignements à retenir de l’installation du conseil communautaire de Douaisis agglo », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  7. « Élus et instances », sur douaisis-agglo.com (consulté le )
  8. « Christian Poiret réélu président de Douaisis agglo, le maire de Douai éjecté », La Voix Du Nord, (consulté le )
  9. « DOUAISIS AGGLO, en quelques mots... - Douaisis Agglo », sur www.douaisis-agglo.com (consulté le )
  10. « Fiscalité locale - Intercommunalité | Collectivités locales », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le )
  11. « À Douai, l'agglomération va prendre en charge les loyers des commerces fermés pendant tout le confinement », sur LEFIGARO (consulté le )
  12. Pierre Januel, « Le président du département du Nord sanctionné pour sa campagne », sur Mediacités, (consulté le )
  13. « Douaisis : Une plainte contre X qui vise Christian Poiret, le président du conseil départemental du Nord », sur DailyNord, (consulté le )
  14. « Environnement - Douaisis Agglo », sur www.douaisis-agglo.com (consulté le )
  15. « Ecoquartier du Raquet - Douaisis Agglo », sur Douai vox, (consulté le )
  16. « Un couple déçu par le Raquet, côté Douai: «Une image trompeuse» », sur La Voix du Nord (consulté le )
  17. a et b Laurent Goudet, « Christian Poiret seul candidat à l’agglo : Le maire divers droite de Lauwin-planque sera sans nul doute réélu président de la CAD vendredi 18 avril. Il a fait ses preuves en matière de développement économique et d’attractivité du territoire », L'Observateur du Douaisis, no 588,‎ , p. 8
  18. « Données sur le marché du travail par sexe et âge », sur dx.doi.org, (consulté le )
  19. « Douai : quelques petits conseils pour rater son tram », sur DailyNord, (consulté le )
  20. « La fin du tram de Douai ? », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le )
  21. « DOUAI - Favoritisme dans le projet du tram : J-J. Delille et B. Delporte ne seront jamais jugés », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  22. « Sourcéane – CENTRE AQUATIQUE – SPA DU DOUAISIS » (consulté le )
  23. « Bientôt un boulodrome d’exception dans le Douaisis », sur info.lenord.fr (consulté le )
  24. « le Planétarium - Douaisis Agglo », sur www.douaisis-agglo.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]