Lisa Lopes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lopes.
Lisa Lopes
Surnom Left Eye, N.I.N.A., Nicky
Nom de naissance Lisa Nicole Lopes
Naissance
Philadelphie, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 30 ans)
La Ceiba, Drapeau du Honduras Honduras
Activité principale Rappeuse, chanteuse, parolière
Activités annexes actrice
Genre musical Hip-hop, RnB
Instruments Voix
Années actives 19902002
Labels LaFace (19912001), Arista (2001–2002)Death Row (2001–2002)

Lisa Lopes, de son vrai nom Lisa Nicole Lopes (), est une rappeuse, chanteuse, parolière et actrice américaine. Elle se popularise dans les années 1990 et 2000 comme membre du groupe TLC. Elle contribue aux voix secondaires et aux parties rap dans plusieurs chansons du groupe comme Ain't 2 Proud 2 Beg, What About Your Friends, Hat 2 da Back, No Scrubs, Waterfalls, I'm Good at Being Bad, et Girl Talk. Elle compte quatre Grammy Awards pour sa collaboration avec TLC[1]. En 2002, Lopes est tuée lors d'un accident de voiture ; elle est éjectée de son véhicule et morte sur le coup. Les derniers jours de se vie sont racontés dans un documentaire intitulé The Last Days of Left Eye diffusé sur la chaîne américaine VH1 en mai 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Lopes est née le , à Philadelphie, en Pennsylvanie, fille de Wanda, une couturière afro-américaine, et de Ronald Lopes, un sergent de la United States Army originaire du Cap-Vert[2],[3]. Elle a un petit frère, Ronald, et une petite sœur, Raina[2]. Son père est décrit par la critique musicale Jacqueline Springer comme strict, « oppresseur », et à cheval sur la discipline[4]. Elle était un « musicien talentueux » et jouait de l'harmonica, de la clarinette, du piano, et du saxophone[5].

Les parents de Lopes se séparent alors qu'elle était à l'école ; elle est élevée par sa grand-mère maternelle à la fin de son enfance[4]. Elle joue du clavier à l'âge de cinq ans, et compose plus tard ses propres chansons. À 10 ans, elle lane son trio musical, The Lopes Kids, avec son frère et sa sœur, aux côtés desquels elle chante du gospel dans des églises locales[5]. Elle étudie à la Philadelphia High School for Girls[6].

TLC[modifier | modifier le code]

À 19 ans[7], après que son compagnon de l'époque lui ai parlé d'un casting pour engager les membres d'un nouveau girl group, Lopes part pour Atlanta afin d'auditionner[4]. TLC est lancé sous le nom de 2nd Nature[8]. Le groupe est rebaptisé TLC, un acronyme des prénoms des trois membres : Tionne, Lisa et Crystal[9]. Rien ne se passe comme prévu avec Crystal Jones ; la manager de TLC, Perri « Pebbles », recrute Rozonda Thomas[8]. Pour garder le nom du groupe, Rozonda se renomme Chilli, un surnom choisi par Lopes. Tionne Watkins devient T-Boz, dont la première lettre est dérivée de son prénom et Boz (un argot pour « boss »). Lopes se surnomme « Left Eye », d'après un compliment qu'elle a reçue d'un homme se disant attiré par son œil gauche[2].

Le groupe se lance dans la musique en 1992 avec l'album Ooooooohhh... On the TLC Tip[9]. Avec quatre singles, il se vend à six millions d'exemplaires à l'international. 1994 assiste à la publication de CrazySexyCool, qui se vend à plus de 23 millions dans le monde, consolidant ainsi la popularité de TLC[10]. Le troisième album de TLC, FanMail, est publié en 1999 et compte 14 millions d'exemplaires vendus à l'international[10]. À l'enregistrement de FanMail, des divergences entre les membres font surface. Dans l'édition de mai 1999 du magazine Vibe, Lopes explique : « J'ai grandi depuis. Je ne pas rester à 100 % derrière TLC et la musique qui est censée me représenter[11],[12]. »

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Après la publication de l'album FanMail, Lopes se consacre à sa carrière solo. Elle participe à plusieurs singles dont Never Be the Same Gain de Melanie C du groupe Spice Girl, qui atteint les classements de 35 pays, dont le Royaume-Uni[13]. Elle participe aussi à U Know What's Up, le premier single du deuxième album de Donell Jones intitulé Where I Wanna Be[14], et chante un verset sur la chanson Space Cowboy avec 'N Sync sur leur album, No Strings Attached publié en 2000[15]. Le 4 octobre 2000, Lopes anime les MOBO Awards avec Trevor Nelson, où elle chante U Know What's Up avec Jones[16],[17]. Elle collabore aussi sur Gimme Some de Toni Braxton, extraite de son album The Heat. En 2001, elle participe à une publicité pour Gap Inc. Trois ans plus tôt en 1998, Lopes anime la série The Cut sur MTV. En juillet 2001, Lopes participe au jeu télévisé Who Wants to Be a Millionaire aux côtés de Joey McIntyre, Tyrese, Nick Lachey, et Lee Ann Womack[18].

En 2001, elle publie l'album Supernova dont est extrait le single The Block Party. Cet album a eu la particularité de sortir partout sauf aux États-Unis. À la suite de problèmes avec sa maison de disques, elle signe avec Suge Knight de Death Row sous l'acronyme N.I.N.A où elle avait commencé à enregistrer quelques titres. Après la tournée du FanMail Tour, Lisa décide de prendre du recul avec le monde de l'audimat et entame une pause musicale avec TLC, préférant se concentrer sur une carrière solo et une pause spirituelle. En 2002, elle séjourne au Honduras où elle décide de tourner un documentaire journalier qui aboutira à un accident de voiture dans lequel elle perd la vie.

En 2008, la famille de Lopes décide de travailler avec les producteurs de Surefire Music Group pour un album posthume en son honneur, Eye Legacy. À l'origine prévue pour le 28 octobre 2008, la date de sortie est repoussée pour le 11 novembre, puis pour le 27 janvier 2009.

Décès[modifier | modifier le code]

Lisa Lopes est décédée dans un accident de voiture en 2002 au Honduras où elle passait des vacances. Alors qu'elle tentait de doubler un camion, au volant de son Montero Sport, et afin éviter une collision frontale avec un véhicule circulant en sens inverse, Lisa a fait une embardée mais n'est pas parvenue à parer le choc : sa voiture quitte la route, fait plusieurs tonneaux puis heurte deux arbres. L'accident aurait été causé par une vitesse excessive du véhicule. Lisa et trois autres passagers sont projetés par les vitres de la voiture. Elle décèdera des suites de ses blessures au cou et d'un traumatisme crânien sévère[19]. Tous les autres passagers en sont sortis indemnes.

Le passager sur le siège avant était en train de filmer. Les dernières secondes qui ont précédé l'accident mortel ont donc été enregistrées sur vidéo, dans laquelle on peut voir que Lisa Lopes n'avait pas mis sa ceinture de sécurité. La vidéo de l'accident devait, à l'origine, constituer un film de vacances sous forme de journal intime filmé par Lisa pendant une retraite spirituelle de 30 jours au Honduras avec des membres de sa famille et les membres du groupe RnB Egypt. Lisa s'était rendue au Honduras pour la construction d'un centre éducatif pour des enfants défavorisés sur les 320 000 m2 de terres qu'elle possédait[20].

Le film contient également un autre drame filmé de manière impromptue : quelques jours avant sa mort, alors que cette fois-ci Lisa était passagère, un garçon de dix ans a été renversé par le véhicule de Lisa Lopes conduit par son assistant personnel alors que quelqu'un était en train de filmer à l'intérieur du véhicule. Le lendemain, l'enfant est décédé à l'hôpital des suites de ses blessures[21].

Wanda Lopes, sa mère, fait un procès à Mitsubishi pour défaut de construction[22], car sa ceinture s'est déchirée lors de l'accident et que le Montero était enclin à une instabilité sur la route selon une étude de 2001 du Consumer Reports, équivalent du magazine français Que choisir.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Supernova
  • 2002 : N.I.N.A. (jamais publié en raison de son décès)

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Eye Legacy

EPs posthumes[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Forever... The EP
  • 2013 : Reigndrops in My Lefteye (avec Reigna Lopes)

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de TLC.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Grammy.com » (consulté le 16 mai 2012).
  2. a, b et c (en) Jill Smolowe, Siobhan Morrissey, Jill Westfall, Michael Cohen, Gail Wescott, Lori Rozsa et Lyndon Stambler, « Sad Rap », People,‎ (lire en ligne).
  3. (en) David A. Keeps, « Life of Fiery Rapper Lisa Lopes Tragically Cut Short », Rolling Stone,‎ (lire en ligne).
  4. a, b et c (en) « DJ Sara Cox nominates singer Lisa 'Left Eye' Lopes », sur Great Lives, BBC Radio 4,‎ (consulté le 5 mars 2014).
  5. a et b (en) Luke Dittrich, « After Lisa », Emmis Publishing, vol. 42, no 8,‎ , p. 108 (ISSN 0004-6701).
  6. (en) Dan DeLuca, « Lisa Lopes, Grammy-winning singer, rapper », Philly.com, Philadelphia Media Network,‎ (consulté le 4 octobre 2014).
  7. (en) Joan Morgan, « The Fire This Time », Vibe Media Group, vol. 2, no 9,‎ , p. 62–67 (ISSN 1070-4701, lire en ligne).
  8. a et b (en) Tim Noakes, « T-Boz: the original tomboy »,‎ (consulté le 8 février 2014).
  9. a et b (en) Stephen M. Silverman, « Lisa "Left Eye" Lopes »,‎ (consulté le 8 février 2014), p. 1–2.
  10. a et b (en) PR Newswire, « TLC Reveal Title and Track-listing For New Collection Inspired By Upcoming VH1 Biopic CrazySexyCool: The TLC Story »,‎ (consulté le 8 février 2014).
  11. (en) Anthony DeCurtis, « Three the Hard Way », Vibe Media Group, vol. 7, no 4,‎ (ISSN 1070-4701, lire en ligne).
  12. (en) Nancy Krulik, Lisa Lopes: The Life of a Supernova, Simon and Schuster, (ISBN 0-689-85690-3), p. 41.
  13. (en) Ian Youngs, « Left Eye's sideways look at life »,‎ (consulté le 8 février 2014).
  14. (en) « Donell Jones Thrills Fans With New Album, 'Life Goes On' », Johnson Publishing Company,‎ (ISSN 0021-5996, consulté le 4 octobre 2014), p. 40.
  15. (en) Michael Paoletta, « Reviews & Previews », Nielsen Business Media, Inc.,‎ (ISSN 0006-2510, consulté le 4 octobre 2014), p. 23.
  16. (en) « Craig David All Over Your MOBOs », NME,‎ (consulté le 5 octobre 2014).
  17. (en) « 2000 MOBO Awards », MOBO Awards (consulté le 5 octobre 2014).
  18. (en) « Who Knows? »,‎ (consulté le 8 février 2014).
  19. (en) « TLC's Lisa 'Left Eye' Lopes dies in wreck », CNN (consulté le 25 février 2013)
  20. (en) « The Idyllic Last Days of Lisa Lopes », People (consulté le 25 février 2013)
  21. (en) « A vale of mystery surrounded Philly native Lisa Lopes' short life. Her family speaks out publicly for the first time about the strange circumstances of her death. », Philadelphia Weekly (consulté le 25 février 2013)
  22. (en) « Left Eye's Mother Sues Automaker Over Fatal Crash », MTV (consulté le 25 février 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]