Daniel Gibbs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Gibbs
Image illustrative de l'article Daniel Gibbs
Fonctions
Président du conseil territorial de Saint-Martin
En fonction depuis le
(6 mois et 16 jours)
Prédécesseur Aline Hanson
Député de la circonscription de Saint-Barthélemy et Saint-Martin
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe législature
Groupe politique UMP puis LR (apparenté)
Prédécesseur siège créé
Successeur Claire Guion-Firmin
Conseiller territorial de Saint-Martin
Membre du conseil exécutif
En fonction depuis le
(5 ans, 6 mois et 17 jours)
Élection 8 juillet 2007
Réélection 25 mars 2012
26 mars 2017
Vice-président du conseil exécutif de Saint-Martin

(4 ans, 8 mois et 17 jours)
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Saint-Martin (Pays-Bas)
Nationalité Française
Diplômé de Université Nice-Sophia-Antipolis
Université Panthéon-Assas
Profession Notaire

Daniel Gibbs, né le à Saint-Martin (Antilles néerlandaises)[1],[2], est un notaire et un homme politique français, député de Saint-Barthélemy et Saint-Martin de 2012 à 2017 et président du conseil territorial de Saint-Martin depuis 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Daniel Gibbs obtient en 1993 une maîtrise de droit privé, mention carrières judiciaires, en 1995 un DESS en droit notarial à l'université de Nice et en 2000, un diplôme supérieur du notariat et CFPN à l'université de Paris Assas[1].

Il entre en 1996 à la SCP Mouial, notaires associés à Saint-Martin, d'abord comme notaire stagiaire puis à partir de 2000 comme notaire assistant[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

De 2001 à 2007, il est adjoint au maire de la commune de Saint-Martin, président des commissions urbanisme, POS, port - affaires maritimes locales et vice-président des commissions environnement, autorisations de voirie, de l'Office du tourisme et de l'aéroport de Grand-Case[1].

Lors des premières élections territoriales de juillet 2007, il est élu au conseil territorial dont il devient vice-président le 15 juillet. Il est chargé, jusqu’au , du développement économique, du tourisme et des transports et président de l'Office du tourisme, du port de Galisbay et de l'aéroport de Grand-Case[1].

En novembre 2010, Daniel Gibbs est démis de ses fonctions par le président Frantz Gumbs[3]. Candidat lors des élections territoriales de mars 2012 à la tête de la liste Team Daniel Gibbs 2012, il n'arrive qu'en seconde position derrière Alain Richardson. Il demeure cependant membre du conseil exécutif du territoire.

Il est candidat lors de l'élection législative pour la nouvelle circonscription de Saint-Barthélemy et Saint-Martin les 10 et 17 juin 2012. Il est élu au second tour par 52,23 % des voix face au candidat Guillaume Arnell. Il siège dans les rangs du groupe UMP en tant qu'apparenté. Il est vice-président du Groupe d'amitié France-Suède.

Il soutient Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016. Dans le cadre de sa campagne, il est nommé vice-président de son comité de soutien, chargé de l'outre-mer.

Lors du second tour des élections territoriales de mars 2017, sa liste Team Gibbs 2017 remporte le scrutin avec plus de 64 % des voix. Le suivant, il est élu président du conseil territorial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Blog de Daniel Gibbs
  2. La famille Gibbs est de longue date implantée à Saint-Martin. Lors de la déclaration de Daniel en partie hollandaise de l'île à sa naissance, l'officier d'état civil a ajouté un E qui n'existe normalement pas mais cette orthographe erronée — Gibbes — est néanmoins utilisée dans les documents officiels.
  3. Article du St Martin's Week du 10 novembre 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]