Cubrial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cubrial
Cubrial
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Communauté de communes des Deux Vallées Vertes
Maire
Mandat
Christophe Catala
2020-2026
Code postal 25680
Code commune 25181
Démographie
Population
municipale
136 hab. (2017 en diminution de 0,73 % par rapport à 2012)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 48″ nord, 6° 24′ 28″ est
Altitude Min. 264 m
Max. 356 m
Superficie 5,92 km2
Élections
Départementales Canton de Baume-les-Dames
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Cubrial
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Cubrial
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cubrial
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cubrial

Cubrial est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Cubriaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cubrial en 1262 ; Cubriaux en 1586[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pont-sur-l'Ognon (Haute-Saône) Rose des vents
Pont-sur-l'Ognon N Cubry
O    Cubrial    E
S
Rougemont Cuse-et-Adrisans Nans

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 1989 Norbert Catala    
1989 ? Bernard Beurier PS  
mars 2003 En cours Christophe Catala[2] PS Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2017, la commune comptait 136 habitants[Note 1], en diminution de 0,73 % par rapport à 2012 (Doubs : +1,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
356303380412416456443472462
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
380413437360348331326295301
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270247249217215195168135164
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
141117137131138135132137131
2017 - - - - - - - -
136--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Église de 1842 : trois peintures murales de 1897 d'Édouard Baille ; cloche avec inscription gothique, l'une des plus anciennes de Franche-Comté, d'origine suisse ou alsacienne.
  • Monument aux morts : situé devant la croix de mission, sur le parvis de l'église.
  • Fontaines et lavoir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jules César : en 58 av. J.-C., empruntant « la voie de Jules César » qui traversait Cubrial, le général se rend dans le sud de la plaine d'Alsace pour y mettre en fuite les armées du Germain Arioviste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 2, BESANÇON, CÊTRE,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]