Communes du canton de Neuchâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du canton de Neuchâtel présentant sa division en communes en 2018.

Cet article présente une liste des communes du canton de Neuchâtel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les communes neuchâteloises modernes datent du 19e siècle. Après la révolution neuchâteloise de 1848, les communes bourgeoises (de communiers) de l'Ancien Régime se doublent peu à peu de communes municipales (d'habitants). La loi sur les communes de 1888 aboutit à une fusion de ces municipalités et des anciennes communes et de nombreuses petites communes fusionnent à cette occasion[1].

Liste[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton de Neuchâtel compte 31 communes, réparties en quatre régions. Les régions remplacent au les six districts et reprennent à cette date leur rôle d'échelon statistique[2].

Le canton s'étend également sur les lacs de Bienne et de Neuchâtel, sans que ces deux zones ne fassent partie d'aucune commune[3] ; elles sont comprises dans la liste à fins de comparaison.

Les communes et leurs districts
Nom N° OFS[3] Région[3] Population
(décembre 2016)[4]
Superficie
(km2) [5]
Densité
(hab./km2)
Boudry 6404 Littoral +005 846, +0016,77 348,6
Brot-Plamboz 6433 Montagnes +000268, +0016,03 16,7
Corcelles-Cormondrèche 6407 Littoral +004 732, +0004,86 973,7
Cornaux 6451 Littoral +001 594, +0004,72 337,7
Cortaillod 6408 Littoral +004 777, +0003,69 1 294,6
Cressier 6452 Littoral +001 921, +0008,55 224,7
Enges 6453 Littoral +000274, +0009,59 28,6
Hauterive 6454 Littoral +002 639, +0002,12 1 244,8
La Brévine 6432 Montagnes +000632, +0041,82 15,1
La Chaux-de-Fonds 6421 Montagnes +038 965, +0055,66 700,1
La Chaux-du-Milieu 6435 Montagnes +000499, +0017,28 28,9
La Côte-aux-Fées 6504 Val-de-Travers +000454, +0012,85 35,3
La Grande-Béroche 6417 Littoral +009 068, +0042,21 214,8
La Sagne 6423 Montagnes +000958, +0025,55 37,5
La Tène 6461 Littoral +004 967, +0005,44 913,1
Le Cerneux-Péquignot 6434 Montagnes +000329, +0015,67 21
Le Landeron 6455 Littoral +004 559, +0010,31 442,2
Le Locle 6436 Montagnes +010 433, +0023,14 450,9
Les Brenets 6431 Montagnes +001 041, +0011,53 90,3
Les Planchettes 6422 Montagnes +000205, +0011,73 17,5
Les Ponts-de-Martel 6437 Montagnes +001 294, +0018,23 71
Les Verrières 6511 Val-de-Travers +000706, +0028,68 24,6
Lignières 6456 Littoral +000965, +0012,51 77,1
Milvignes 6416 Littoral +008 986, +0008,78 1 023,5
Neuchâtel 6458 Littoral +033 772, +0018,1 1 865,9
Peseux 6412 Littoral +005 926, +0003,43 1 727,7
Rochefort 6413 Littoral +001 237, +0025,84 47,9
Saint-Blaise 6459 Littoral +003 232, +0008,87 364,4
Valangin 6485 Val-de-Ruz +000506, +0003,76 134,6
Val-de-Ruz 6487 Val-de-Ruz +016 832, +0124,26 135,5
Val-de-Travers 6512 Val-de-Travers +010 950, +0124,91 87,7
Partie du lac de Bienne 9178   +00 0000, +0000,52 0
Partie du lac de Neuchâtel 9155   +00 0000, +0085,48 0
Total +178 567, +0802,93 222,4

Fusions de communes[modifier | modifier le code]

Une importante vague de fusions de communes neuchâteloises (municipales, bourgeoises) a eu lieu en 1888 suite à l'adoption de la loi sur les communes.

Le tableau ci-dessous dresse la liste des fusions de communes ayant été opérées dans le canton de Neuchâtel.

Entrée en vigueur (date) Anciennes communes/entités Nouvelle commune
1870 Areuse + Boudry Boudry
1888 Brot-Dessus + Plamboz (municipalité créée en 1875, fusion de la municipalité avec les communes bourgeoises en 1888) Brot-Plamboz
1888 Combes + Le Landeron (municipalité créée en 1874, fusion de la municipalité avec les communes bourgeoises en 1888) Landeron-Combes
1888 Fenin + Saules + Vilars (municipalité créée en 1875, fusion de la municipalité avec les communes bourgeoises en 1888) Fenin-Vilars-Saules
1888 Vaumarcus + Vernéaz (municipalité créée en 1875, fusion de la municipalité avec les communes bourgeoises en 1888) Vaumarcus-Vernéaz
1888 Voëns-Maley + Saint-Blaise Saint-Blaise
1888 Epagnier + Marin Marin-Epagnier
1888 Thielle + Wavre Thielle-Wavre
1888 Saint-Aubin + Sauges Saint-Aubin-Sauges
1888 Corcelles + Cormondrèche Corcelles-Cormondrèche
1900 La Chaux-de-Fonds + Les Eplatures La Chaux-de-Fonds
1930 La Coudre + Neuchâtel Neuchâtel
Marin-Epagnier + Thielle-Wavre La Tène
Boveresse + Buttes + Couvet + Fleurier + Les Bayards + Môtiers + Noiraigue + Saint-Sulpice + Travers Val-de-Travers
Auvernier + Bôle + Colombier Milvignes
Boudevilliers + Cernier + Chézard-Saint-Martin + Coffrane + Dombresson + Engollon + Fenin-Vilars-Saules + Fontainemelon + Fontaines + Les Geneveys-sur-Coffrane + Les Hauts-Geneveys + Montmollin + Le Pâquier + Savagnier + Villiers Val-de-Ruz
Brot-Dessous + Rochefort Rochefort
Bevaix + Fresens + Gorgier + Montalchez + Saint-Aubin-Sauges + Vaumarcus La Grande-Béroche[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du Pays de Neuchâtel - Tome 3 de 1815 à nos jours, pp. 33 et 43-44.
  2. a et b « Répertoire officiel des communes de Suisse - Mutations 2017 », sur https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home (consulté le 13 décembre 2017).
  3. a, b et c [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.05.2014 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 4 septembre 2014)
  4. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2016 », sur Office fédéral de la Statistique.
  5. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)