Corcelles-Cormondrèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corcelles.
Corcelles-Cormondrèche
Blason de Corcelles-Cormondrèche
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Neuchâtel
District Boudry[1]
NPA 2035
N° OFS 6407
Démographie
Population 4 677 hab. (31 décembre 2013)
Densité 962 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 59′ 10″ N 6° 52′ 35″ E / 46.986116, 6.87639746° 59′ 10″ Nord 6° 52′ 35″ Est / 46.986116, 6.876397
Altitude 667 m (min. : 501 m) (max. : 836 m)
Superficie 486 ha = 4,86 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
Corcelles-Cormondrèche

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Corcelles-Cormondrèche

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Corcelles-Cormondrèche
Liens
Site web corcelles-cormondreche.ne.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Corcelles-Cormondrèche est une commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans le district de Boudry.

Situation[modifier | modifier le code]

Grande rue en 2014.

Commune du littoral neuchâtelois, à environ 5 km à l'ouest de Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche est située sur la route principale H10, qui relie Neuchâtel à Pontarlier, par le Val-de Travers, et sur la route cantonale RC 170, conduisant de Neuchâtel au Locle, par le col de la Tourne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Corcelles-Cormondrèche mesure 4,86 km2[3]. 26,3 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 30,7 % à des surfaces agricoles, 42,8 % à des surfaces boisées et 0,2 % à des surfaces improductives.

La commune est limitrophe de Peseux, Milvignes, Rochefort et Val-de-Ruz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site à abrité un prieuré Clunisien dédié à Saint-Pierre et fondé vers 1092 par Humbert en mémoire de ses parents Ulrich et Adalguis, de son épouse, de ses beaux-parents Etzonis et Aremburgis, de ses fils et filles, de ses ancêtres... "patris mei Uldrici et matris mee Adalguis, et fratris mei Cononis, conjugisque mee, patrisque sui Etzonis et matris sue Aremburgis, et filiorum meorum atque filiarum, antecessorum...meorum Sieboldi et alterius Sieboldi, Rodolphi filii eius, advocati, Uldarici filii eius, Cunonis avunculi mei, Gausberti Sedunensis episcopi". Humbert est lui-même le petit-fils du fondateur de celui de Bevaix. L'origine de cette famille est indéterminée mais à cette époque un prieuré appartenait à la famille qui l'avait fondé et celle qui avait édifiée le prieuré de Bevaix est la famille d'Estavayer alors seigneur de Gorgier.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Corcelles-Cormondrèche possède 4 677 habitants fin 2013[2]. Sa densité de population atteint 962,3 hab./km².

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Corcelles-Cormondrèche entre 1850 et 2008[4] :

Gentilés[modifier | modifier le code]

  • Corcelles: les Casse-écuelles
  • Cormondrèche: les Cormontants

Transport[modifier | modifier le code]

  • La commune est desservie par les transports urbains (ligne 101, Marin - Place Pury - Cormondrèche et ligne 121, Neuchâtel Gare - Bôle), le car postal et la ligne de chemin de fer Neuchâtel - La Chaux-de-Fonds (Gare de Corcelles - Peseux).

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
  2. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2013 », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)

Sur les autres projets Wikimedia :