Enges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enges
Blason de Enges
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Neuchâtel Neuchâtel
District Neuchâtel[1]
Président(e) Claude Gisiger
NPA 2073
N° OFS 6453
Démographie
Gentilé Engeois
Population 279 hab. (31 décembre 2015)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 03′ 30″ nord, 7° 00′ 45″ est
Altitude 1 023 m (min. : 741 m) (max. : 1 262 m)
Superficie 959 ha = 9,59 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
Enges

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Enges

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Enges
Liens
Site web www.enges.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Enges est une commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans le district de Neuchâtel.

Avec moins de 300 habitants, c'est la commune la moins peuplée du district de Neuchâtel.

L'altitude varie entre 730 m et 1260 m (816 m au centre du village).

Les autorités du village se composent d'un législatif de 11 membres, le Conseil général, et d'un exécutif de cinq membres, le Conseil communal, tous élus à partir d'une liste d'Entente communale.

Situé à 11 km de Neuchâtel, Enges est un village agricole et résidentiel. Le Village compte quelques activités de type commercial mais ni magasin ni industrie. Un Hôtel-Restaurant de bonne renommée est situé au centre du Village. Un "mini marché" propose des produits frais le samedi matin. Pour des raisons de rationalisation très discutables et mal acceptées, le bureau de Poste d'Enges a été fermé à fin novembre 2003.

Il n'est pas rare que des fiancés venant d'autres localités de la région choisissent la Chapelle d'Enges pour qu'y soit célébrée leur union. Datant du XVIIe siècle, cette chapelle comporte notamment une fresque peinte par un soldat polonais faisant partie des militaires internés en Suisse entre 1940 et 1945 et dont un contingent résidait à Enges.

Par beau temps, le promeneur jouit à partir d'Enges d'une très belle vue sur les lacs subjurassiens (Neuchâtel, Bienne et Morat), le Plateau suisse et les Alpes, de la Suisse centrale au Mont-Blanc.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Enges mesure 9,59 km2[3]. 2,2 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 45,9 % à des surfaces agricoles, 51,9 % à des surfaces boisées et 0,0 % à des surfaces improductives.

La commune est limitrophe de Neuchâtel, Val-de-Ruz, Lignières, Le Landeron, Cressier et Cornaux.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Enges compte 279 habitants fin 2015[2] ; c'est la commune la moins peuplée du district de Neuchâtel. Sa densité de population est de 29,1 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population d'Enges entre 1850 et 2008[4] :

Transport[modifier | modifier le code]

  • Le Village d'Enges est relié au réseau des transports publics par la course postale de Lignières à Saint-Blaise (6 courses quotidiennes les jours ouvrables, 2 le dimanche).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)
  2. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2015 », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13 janvier 2009)