La Coudre (Neuchâtel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Coudre.

La Coudre
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Neuchâtel Neuchâtel
Région Littoral
Commune Neuchâtel
NPA 2000
Démographie
Population
permanente
440 hab. (1920)
Géographie
Coordonnées 47° 00′ 27″ nord, 6° 57′ 37″ est
Altitude 514 m
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
La Coudre

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
La Coudre

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
La Coudre
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

La Coudre est une ancienne commune de Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 1930, la commune de La Coudre fusionne avec celle de Neuchâtel.

La première mention du lieu-dit « La Coudre » remonte à 1143. L'endroit tire très probablement son nom du coudrier, ancienne appellation des noisetiers qui sont présents en grande quantité dans la région. En effet, le territoire de la Coudre a été longtemps un lieu de culture de vignes et de vergers, souvent en lien avec l'abbaye de Fontaine-André qui se situe au nord-est du village. Depuis les temps romains, La Coudre est traversée par la Vy d'Etraz, importante voie de commerce longeant la côte nord du lac de Neuchâtel et qui reliait Eborudunum (Yverdon) à la plaine de Wavre jusqu'à Petinesca (Studen) permettant alors de rejoindre soit Aventicum (Avenches) soit Salodurum (Soleure)

C'est dès les années 1950 que la Coudre devint véritablement une banlieue de la ville de Neuchâtel, les vignes et les vergers disparurent partiellement au profit des nouvelles habitations. Le quartier de la Vy d'Etraz en est un bon exemple, au début des années 1970 on pouvait encore y voir des murets, des portes, des bacs en pierre prouvant qu'il y avait eu de nombreuses vignes.

Une première école, construite en 1887 fut détruite en 1972 pour être remplacée par deux nouveaux bâtiments, le collège primaire du Crêt-du-Chêne et le collège de Sainte-Hélène qui a abrité quelque temps la haute école de gestion, filière de la haute école spécialisée (HES-SO). Aujourd'hui le bâtiment est utilisé par l'ISN (International School Of Neuchâtel).

Transports[modifier | modifier le code]

La Coudre est la station de départ du funiculaire panoramique montant à Chaumont, lieu réputé pour son point de vue exceptionnel sur la région des trois lacs et sur les Alpes. Le funiculaire lui-même est exploité par les transports publics neuchâtelois et fonctionne toute l'année. Il a fait il y a quelques années l'objet de débat sur sa suppression et l'association Profuni a été créée pour sa sauvegarde. Depuis sa rénovation, il fait partie des attractions touristiques réputées de Neuchâtel. Depuis Chaumont, on peut pour redescendre emprunter soit le sentier du temps qui retrace l'histoire de la terre, soit le sentier des poules, qui descend presque en parallèle avec le tracé du funiculaire. Ce sentier, très raide, est depuis longtemps utilisé pour la luge en hiver et depuis une vingtaine d'années pour des compétitions de vélo tout terrain en été.

La Coudre est reliée à Neuchâtel par le bus no 107.

Vie locale[modifier | modifier le code]

La société de gymnastique de La Coudre est réputée puisqu'elle a compté parmi ses membres Jean-Pierre Egger, ancien champion suisse du lancer du boulet devenu entraîneur du champion international du lancer du boulet Werner Günthör puis préparateur physique de l'équipage d'Alinghi, vainqueur de la Coupe de l'America. Le village a également compté des joueurs de football et de basket de niveau national.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ed.Quartier-La-tente, Vol III 1903
  • Les monuments d'art et d'histoire de la Suisse, Vol II 1963