Col de Port

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Col de Port
Image illustrative de l’article Col de Port
Le col de Port.
Altitude 1 249 m[1]
Massif Massif de l'Arize (Pyrénées)
Coordonnées 42° 53′ 57″ nord, 1° 27′ 11″ est[1]
PaysDrapeau de la France France
ValléeCouserans
(ouest)
Vallée de l'Ariège
(est)
Ascension depuisMassat Saurat
Déclivité moy.5 % 5,9 %
Déclivité max.6,5 % 9 %
Kilométrage12,3 km 9,7 km
AccèsD 618 D 618
Fermeture hivernale non
Géolocalisation sur la carte : Ariège
(Voir situation sur carte : Ariège)
Col de Port
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Col de Port

Le col de Port est un col français des Pyrénées situé dans le département de l'Ariège en région Occitanie, entre Massat et Tarascon-sur-Ariège dans le massif de l'Arize.

Le col se situe à 1 249 mètres dans le périmètre du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vaches paissant au col de Port.

Il s'agirait d'un toponyme pléonastique, port signifiant « col » en gascon. Toutefois, le port désigne parfois tout le territoire pastoral en aval du port lui-même, ou le territoire que l'on découvre une fois le port franchi[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Par la route départementale 618 (ancienne route nationale 618), il fait communiquer la vallée du Salat avec celle de l'Ariège et relie Massat à Tarascon-sur-Ariège. Il est partagé entre les communes de Boussenac et Saurat.

Il est déneigé en hiver sauf intempérie majeure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

S'y trouvent un point d'information touristique et l'auberge de la Sapinière. Situé sur le GRP du tour du pic des Trois-Seigneurs, de nombreuses randonnées sont possibles. Le rocher de Batail (1 716 m) est accessible par la crête du massif de l'Arize.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Profil de l'ascension[modifier | modifier le code]

Sur son versant sud-est, au départ du rond-point (491 m)[3] entre les routes N20, D23, et D618 à la sortie de Tarascon-sur-Ariège, il est long de 16,1 km à 4,7 %. Cependant, l'ascension commence en pente plutôt douce avec même une descente de quelques hectomètres juste après Bédeilhac[4], après 3,9 km d'ascension. La montée se durcit un peu après la traversée du village de Saurat, après plus de 6 km et à moins de 700 m d'altitude. Elle comporte des pourcentages très réguliers entre 7 et 8 % pendant plus de 5 km et dans la traversée du hameau de Prat Communal[4] néanmoins les trois ultimes kilomètres sont plus roulants[4] avec notamment deux lacets successifs dans des champs de fougères.

Sur son versant ouest, au départ de Massat (651 m), il présente un profil de 12,9 km à 4,6 %. Néanmoins, cela commence par près de 400 m de légère descente avant une ascension régulière. Après 6,25 km, la route rejoint le col des Caougnous (947 m)[5], point de départ de l'ascension du mur de Péguère. Il est ainsi possible de démarrer l'ascension du col de Port après la descente de ce col et finir ainsi par 6,65 km à 4,5 %. La descente du col de Port en direction de Massat est particulièrement sinueuse avec des virages très régulièrement.

Cyclisme amateur[modifier | modifier le code]

Ascension du col de Port lors de l'Ariégeoise 2017, sur le final du versant sud-ouest.

Ce col est prisé des cyclotouristes sportifs et voit passer presque chaque année la course cyclosportive l'Ariégeoise lorsque celle-ci, une année sur deux, arrive à Auzat.

Tour de France[modifier | modifier le code]

Lacets des derniers kilomètres du versant sud-est vus depuis un sentier pédestre.

C'est le premier grand col pyrénéen inscrit au programme d'un Tour de France à l'occasion de la neuvième étape Perpignan-Luchon lancée dès h 30 et gagnée par Octave Lapize le [6]. Il est ensuite régulièrement au programme mais l'itinéraire par le proche mur de Péguère depuis le Tour 2012 l'a démodé. Cependant, le col est au programme de la 16e étape du Tour de France 2021 entre Le Pas de la Case et Saint-Gaudens.

Année Étape Catégorie 1er au sommet
2021 16 2 Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step)
2009 8 2 Sandy Casar (La Française des jeux)
2007 15 2 Juan Manuel Gárate (Quick Step-Innergetic)
2002 12 2 Laurent Jalabert (CSC-Tiscali)
1998 11 2 Roland Meier (Cofidis)
1997 10 2 Laurent Brochard (Festina-Lotus)
1976 13 2 Roland Smet
1968 13 3 Andrés Gandarias
1965 10 3 Rik Van Looy
1957 17 HC Désiré Keteleer
1947 14 2 Albert Bourlon
1937 14 (b) Julián Berrendero
1936 16 Félicien Vervaecke
1935 15 Félicien Vervaecke
1934 René Vietto
1933 Vicente Trueba
1932 Eugenio Gestri
1931 Antonio Pesenti
1929 André Leducq
1928 Antonin Magne
1927 Adelin Benoît
1925 Ottavio Bottecchia
1924 Ottavio Bottecchia
Arsène Alancourt
1922 Jean Alavoine
1920 Philippe Thys
1919 7 Jules Nempon
1913 Marcel Buysse
1912 Eugène Christophe
1910 9 Octave Lapize

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Col de Port » sur Géoportail.
  2. Marcellin Bérot, La vie des hommes de la montagne dans les Pyrénées racontée par la toponymie, avec le concours du Centre régional des lettres de Midi-Pyrénées, 1998, Milan et parc national des Pyrénées (ISBN 2841137368)
  3. « Carte IGN classique de Château Fournié » sur Géoportail (consulté le 18 juillet 2020).
  4. a b et c Cyclingcols - Profil du col de Port
  5. « Col de Caugnous » sur Géoportail (consulté le 10 juillet 2017).
  6. Angel Cavicchiolo, « 10 étapes de légende en Ariège », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :