Ciudad Real

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ciudad Real
Blason de Ciudad Real
Héraldique
Drapeau de Ciudad Real
Drapeau
Ciudad Real
Le siège de la Diputación provincial
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Castille-La Manche Castille-La Manche
Province Province de Ciudad Real Province de Ciudad Real
Comarque Campo de Calatrava
District judic. Ciudad Real
Budget 74 771 732 € [1] (2007)
Maire
Mandat
Pilar Zamora (PSOE)
2019-2023
Code postal 13.001 à 13.005
Démographie
Gentilé Ciudadrealeño/a, ciudarrealeño/a, culipardo/a (pop.)
Population 74 746 hab. ()
Densité 262 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 59′ 00″ nord, 3° 55′ 00″ ouest
Altitude 628 m
Superficie 28 498 ha = 284,98 km2
Distance de Madrid 190 km
Divers
Saint patron Virgen del Prado
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Castille-La Manche
Voir sur la carte administrative de Castille-La Manche
City locator 14.svg
Ciudad Real
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Ciudad Real
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Ciudad Real
Liens
Site web www.ciudadreal.es (es)

Ciudad Real est une ville d'Espagne située à 200 km au sud de Madrid, capitale de la province homonyme, dans la communauté autonome de Castille-La Manche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ciudad Real est divisée en quartiers principaux : Ciudad Real, Las Casas, Valverde et La Poblachuela.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Age

Initialement, à l'emplacement actuel de la ville, il y avait une petite ville appelée Pozo (ou Pozuelo) Seco de Don Gil. Cette ville se forme grace à des campagnes de repeuplement du "no man's land" qui menées lors de la reconquista. La population croit rapidement après le déclin de la ville voisine d'Alarcos, à laquelle elle appartenait en 1195. A l'endroit où se trouvait autrefois le nom du vieux village, il y a aujourd'hui une plaque commémorative. C'est sur la Plaza del Pilar.

La puissance des ordres militaires était alors comparable à celle des rois. Le maître de chaque ordre agissait comme seigneur féodal et avait le droit de percevoir des impôts sur les terres de son domaine. L'ordre principal de la région et celui qui a le plus de pouvoir: l' Ordre de Calatrava ne fesait pas exception . Son pouvoir était tel, qu'il pouvait être un grand allié (pour protéger les limites du royaume avec Al-Andalus) . En 1255, le roi Alphonse X el Sabio rebaptise la municipalité de Pozo Seco de Don Gil, en fondant la Villa Real. Et le roi plaça une villa de sa propriété, avec de fidèles fonctionnaires royaux, dans les domaines de l'Ordre de Calatrava.


Dans son terme municipal, à 8 kilomètres de la ville, se trouve le Cerro de Alarcos , une vieille ville ibérique avec des restes archéologiques. Connu également pour son ermitage médiéval et son château; ses environs ont été le théâtre de la bataille du même nom , où les troupes chrétiennes ont été vaincues par les Almohades (1195).

Une curiosité historique est que Villa Real, avec Madrid (qui était la Cour en exil) et Andújar , a cessé d'appartenir à la Couronne de Castille, devenant seigneurie de León VI d'Arménie entre les années 1382 et 1391. Juan I de Castille a payé la rançon de Léon VI d'Arménie, lors de sa capture par les Égyptiens, lors de la chute du dernier royaume chrétien d'Orient. En reconnaissance pour le sauvetage, León V est allé en Castille pour rendre visite à son libérateur, Juan I, et il lui a accordé la seigneurie de Madrid, et Vilareal e Andújar jusqu'à sa mort, sans possibilité d'en hériter. Henri III devient'administrateur des manoirs en 1391. Cette même année, un pogrom a lieu dans les principales villes de Castille, y compris Villarreal, et de nombreux Juifs de sa synagogue décident de se convertir au christianisme pour apaiser les esprits, au moins superficiellement.


En 1420 le Roi de Castille et de Leon Juan II lui a donné a Villa Real le titre de Ciudad Real (Ville Royale).

Transports[modifier | modifier le code]

Chemin de fer

Depuis le milieu des années 1990, la ville n'est plus qu'à une heure de train de Madrid.

Aéroport

Construit au milieu d'une plaine désertique, l'aéroport international Central-Ciudad Real, mis en service en 2008, possède une piste de 4 200 m lui permettant d'accueillir des Airbus A380. Cet aéroport censé accueillir 4 millions de passagers par an s'avère être un fiasco, l’aéroport avait coûté 1,1 milliard d’euros[2]. En 4 ans l'aéroport n'a vu passer que 100 000 voyageurs[3] et accumule plus de 590 millions d'euros de perte[4]. C'est le premier aéroport international d'Espagne entièrement financé avec des fonds privés. Le dernier vol commercial a eu lieu en mettant ainsi les 71 derniers salariés de l'aéroport au chômage[3].

L 'aéroport a été mis aux enchères en 2013 pour 100 millions d'euros[5].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la ville repose sur la taille de bois, le cuir, la céramique et l'industrie textile. La gastronomie comporte quelques plats fameux comme le pisto manchego, la caldereta, la tiznao, l'asadillo.

Le 31 juillet est jour de fête populaire (la Pandorga), le 15 août est le jour de la Vierge del Prado (des processions ont lieu dans la ville).

Le parc aquatique, les divers musées, les centres commerciaux et la place des taureaux sont les lieux de loisir principaux de la ville. La ville a donné naissance au peintre Gregorio Prieto Muñoz (1897-1992), un musée lui est consacré.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1979 1993 Lorenzo Selas Céspedes PSOE  
1993 1995 Nicolás Clavero Romero PSOE  
1995 2007 Francisco Gil-Ortega PP  
2007 2015 Rosa Romero Sánchez PP  
2015   Pilar Zamora PSOE  

Culture[modifier | modifier le code]

Ciudad Real n'est pas une ville très dense, rares sont les maisons à avoir plus de deux étages, sauf dans les nouveaux quartiers du sud. Les petites ruelles, jonchées de maisons à un seul étage, sont très typiques de cette partie de l'Espagne et sont très pittoresques.

La ville, dotée d'une université, conserve d'importants vestiges historiques, comme les églises de Santiago (Saint Jacques) et San Pedro (Saint Pierre), la cathédrale, la porte de Tolède.

La ville est également connue pour être le lieu de résidence de Jordi El Niño Polla, célèbre acteur pornographique.

Sports[modifier | modifier le code]

Le BM Ciudad Real, club de handball de la ville, était l'une des meilleures équipes d'Europe dans les années 2000, remportant notamment cinq championnats d'Espagne (2004, 2007, 2008, 2009 et 2010) et trois Ligues des champions (2006, 2008 et 2009). En 2011, le club est transféré à Madrid et devient le BM Atlético de Madrid, avant de disparaître en 2013 pour des raisons financières.

De plus, la ville a été l'une des deux villes hôtes du Championnat d'Europe de handball masculin 1996, dont la demi-finale qui voit l'Espagne s'imposer face à la RF Yougoslavie

La ville a accueilli plusieurs étapes du Tour d'Espagne :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Mairie de Ciudad Real.
  2. blog.infotourisme.net - insolite-et-si-vous-achetiez-un-aeroport
  3. a et b Marianne N°785-786 de mai 2012
  4. Chiffre de 2010 / blog.infotourisme.net
  5. 20minutes.fr du 04/10/2013 - L'aeroport ciudad real a vendre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]