Union du centre démocratique (Espagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Union du centre démocratique
(es) Unión de Centro Democrático
Image illustrative de l’article Union du centre démocratique (Espagne)
Logotype officiel.
Présentation
Fondation (coalition)
(parti)
Disparition
Siège Drapeau de l'Espagne Madrid, Espagne
Positionnement Centre à centre droit
Idéologie Social-démocratie
Social-libéralisme
Démocratie chrétienne
Libéralisme
Couleurs Vert et orange

L’Union du centre démocratique (en espagnol : Unión de Centro Democrático, UCD) est un parti politique espagnol du centre. Il a joué un rôle majeur dans la transition démocratique.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

La coalition de l'UCD est officiellement constituée le , en rassemblant autour du président du gouvernement Adolfo Suárez une quinzaine de partis chrétiens-démocrates, sociaux-démocrates, libéraux et régionalistes. Ayant remporté la majorité relative aux élections constituantes du 15 juin suivant, elle se transforme en parti politique le . Le Ier congrès national est organisé en .

Idéologie Parti Dirigeants
Démocrates-chrétiens Parti démocrate-chrétien PDC Fernando Álvarez de Miranda
Íñigo Cavero
Sociaux-démocrates Fédération sociale-démocrate (es) FSD José Ramón Lasuén Sancho
Parti social-démocrate (es) PSD Francisco Fernández Ordóñez
Rafael Arias-Salgado
Parti social-démocrate indépendant (es) PSI Gonzalo Casado
Union social-démocrate espagnole (es) USDE Eurico de la Peña
Fédération sociale indépendante FSI Jesús Sancho Rof
Post-franquisme démocrate Parti populaire (es) PP Pío Cabanillas
Emilio Attard
José Pedro Pérez-Llorca
Libéraux Fédération des partis libéraux et démocrates (es) FPLD Joaquín Garrigues Walker
Antonio Fontán
Parti démocrate populaire (es) PDP Ignacio Camuñas
Parti libéral PL Enrique Larroque
Parti progressiste libéral (es) PPL Juan García Madariaga
Régionalisme Action régionale d'Estrémadure (es) AREX Enrique Sánchez de León
Parti galicien indépendant (es) PGI José Luis Meilán
Parti social-libéral andalou (es) PSLA Manuel Clavero
Union canarienne (es) UC Lorenzo Olarte
Union démocratique murcienne (es) UDM Antonio Pérez Crespo

Tensions internes[modifier | modifier le code]

L'UCD a gouverné l'Espagne sans disposer de majorité parlementaire, et a donc bénéficié de la coopération des partis tant de gauche (socialistes et communistes) que de droite (Alliance populaire). Durant sa période au pouvoir (1977-1982), le parti a été maintes fois tiraillé par des oppositions internes. Une partie de ses membres a alors rejoint le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Dissolution[modifier | modifier le code]

Après son échec aux élections législatives anticipées du 28 octobre 1982, le parti constitue une direction provisoire chargée d'apurer les dettes et prononcer sa dissolution. Ses derniers membres se répartissent alors entre l'Alliance populaire (AP), le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Centre démocratique et social (CDS).

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Nom Dates Remarques
Adolfo Suárez
(1932-2014)
Président du gouvernement (1977-81)
Président du CDS (1982-91)
Agustín Rodríguez Sahagún
(1932-1991)
Ministre de l'Industrie (1978-79)
Ministre de la Défense (1979-81)
Porte-parole du CDS au Congrès (1986-89)
Maire de Madrid (1989-91)
Leopoldo Calvo-Sotelo
(1926-2008)
Ministre des Affaires européennes (1978-80)
Second vice-président du gouvernement (1980-81)
Président du gouvernement (1981-82)
Landelino Lavilla
(1934-2020)
Ministre de la Justice (1976-79)
Président du Congrès des députés (1979-82)

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Nom Dates Remarques
Rafael Arias-Salgado
(1942-)
Ministre adjoint au président du gouvernement (1979-80)
Ministre de la Présidence (1980-81)
Ministre de l'Administration territoriale (1981-82)
Ministre de l'Équipement (1996-2000)
Rafael Calvo Ortega
(1933-)
Porte-parole de l'UCD au Sénat (1977-78)
Ministre du Travail (1978-80)
Président du CDS (1991-98)
Íñigo Cavero
(1929-2002)
Ministre de l'Éducation (1977-79)
Ministre de la Justice (1979-80)
Ministre de la Culture (1980-1981)
Président du Conseil d'État (1996-2002)
Juan Antonio Ortega
(1939-)
Ministre adjoint au président du gouvernement (1980)
Ministre de l'Éducation (1980-81)

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections générales[modifier | modifier le code]

Année Congrès des députés Sénat Gouvernement
% Députés Tête de liste Rang
1977 34,52
165  /  350
Adolfo Suárez 1er
106  /  207
Gouvernement Suárez II
1979 34,95
168  /  350
Adolfo Suárez 1er
118  /  208
Gouvernement Suárez III et Calvo-Sotelo
1982 6,80
11  /  350
Landelino Lavilla 3e
4  /  208
Opposition

Élections régionales[modifier | modifier le code]

Année AN AR AS CN CB CM CL CT EX GA IB RI MD MU NC PV VC
1980 13,5 %
18/135
8,5 %
6/75
1981 27,8 %
24/71
1982 13 %
15/109

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Année % Conseillers Capitales prov. Rang
1979 30,64
28960  /  67505
20  /  50
1er

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Personnalité de l'Union du centre démocratique.

Liens externes[modifier | modifier le code]