Chant de Ralliement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chant de Ralliement (fr)
Image illustrative de l'article Chant de Ralliement
Blason du Cameroun

Hymne national de Drapeau du Cameroun Cameroun
Autre(s) nom(s) Ô Cameroun, berceau de nos ancêtres (fr)
Paroles René joseph jam Afane
1928
Musique Samuel Minkio Bamba
1928
Adopté en 1957
Fichier audio
Chant de ralliement (instrumental)
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Fichier audio externe MIDI file

O Cameroun berceau de nos ancêtres est l'hymne national du Cameroun.

Créé en 1928, il fut adopté officiellement en 1957. Le compositeur est Samuel Minkio Bamba, et l'auteur principal des paroles René Jam Afane, qui lors d'une séance de travail à l'École Normale de Foulassi, fit la synthèse de différentes proposition des élèves[1]. Les paroles furent modifiées en 1970.[réf. nécessaire]

Paroles[modifier | modifier le code]

En Français[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

I.
Ô Cameroun terre de nos ancêtres,
Va debout et jaloux de ta liberté.
Comme un soleil ton drapeau fier doit être
Un symbole ardent de foi et d'unité.
Que tous tes enfants du nord au sud,
de l'est à l'ouest soient tout amour,
Te servir que ce soit leur seul but,
Pour remplir leur devoir toujours.

Refrain :
Chère patrie, terre chérie,
Tu es notre seul et vrai bonheur,
notre joie et notre vie,
A toi l'amour et le grand honneur

II.
Tu es la tombe où dorment nos pères,
Le jardin que nos aïeux ont cultivé.
Nous travaillons pour te rendre prospère.
Un beau jour enfin nous serons arrivés
De l'Afrique sois fidèle enfant,
Et progresse toujours en paix,
Espérant que tes jeunes enfants,
T'aimeront sans bornes à jamais.

En Langues locales[modifier | modifier le code]

Des versions chantées non officielles existent et sont enseignées dans les écoles des 10 provinces et en langues locales. En Bangangté[2], Dschang[3], Douala[4].Bassa[5], Fufuldé[6], Bulu[7], Bafut[8] et en d'autres langues[9].

Paroles avant 1970[modifier | modifier le code]

I.

O Cameroun, berceau de nos ancêtres,
Autrefois, tu vécus dans la barbarie.
Comme un soleil, tu commences à paraître,
Peu à peu tu sors de ta sauvagerie.
Que tous tes enfants, du Nord au Sud,
De l’Est à l’Ouest soient tout amour.
Te servir que ce soit leur seul but,
Pour remplir leur devoir toujours.

Refrain :

Chère Patrie, terre chérie,
Tu es notre unique et vrai bonheur.
Notre joie et notre vie
A toi l’amour et le grand honneur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Dike DeLancey, Rebecca Mbuh, Mark W. Delancey, « Cameroon national anthem », in Historical Dictionary of the Republic of Cameroon, Scarecrow Press, 2010 (4e éd.), p. 84-86 (ISBN 9780810873995)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hugues Seumo, « Cameroun: Nos emblèmes nationaux sont-ils encore respectés de nos jours? », sur camer.be (consulté le 14 mai 2017)
  2. Resurrection des Langues Minoritaires - Resulam, « Hymne National Camerounais en langue Mə̀dʉ̂mbὰ (Bangangté) »,‎ (consulté le 15 juillet 2017)
  3. pawel Miami, « L'hymne du Cameroun en dschang », (consulté le 15 juillet 2017)
  4. Licla, « Hymne national camerounais en duala », (consulté le 15 juillet 2017)
  5. Air V, « HYMNE DU CAMEROUN EN LANGUE BASSA CHANTE PAR L'ECOLE PUBLIQUE DE TAÏ DANS LA SANAGA MARITIME », (consulté le 15 juillet 2017)
  6. Nord Cameroun, « Hymne national Camerounais en langue peul », (consulté le 15 juillet 2017)
  7. Yannick Enama, « Hymne nationale du Cameroun en bulu », (consulté le 15 juillet 2017)
  8. christian fungwa, « Cameroon's natioan anthem in the Bafut language », (consulté le 15 juillet 2017)
  9. munabato, « Mwenge mw´Ekombo », (consulté le 15 juillet 2017)