Humat Al-Hima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
حماة الحمى (ar)
Humat Al-Hima (ar)
Défenseurs de la patrie
Image illustrative de l'article Humat Al-Hima
Armoiries de la Tunisie

Hymne national de la Drapeau de la Tunisie Tunisie
Paroles Mustafa Sadiq Al-Rafi'i
années 1930
Musique Ahmed Kheireddine
Adopté en 1987
Fichier audio
Humat al-Hima (instrumental)
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Fichier audio externe Humat Al-Hima (vocale)

Humat Al-Hima (arabe : حماة الحمى Prononciation du titre dans sa version originale Écouter), signifiant Défenseurs de la patrie, est l'hymne national de la Tunisie depuis le .

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Ce chant est écrit dans les années 1930 par le poète d'origine syrienne et de naissance égyptienne Mustafa Sadiq Al-Rafi'i. Bien que certaines sources[1] attribuent la composition musicale à l'Égyptien Mohammed Abdel Wahab, le maestro Salah El Mahdi affirme que la mélodie tunisienne a été composée par le poète Ahmed Kheireddine et que la musique originale est l'œuvre de l'Égyptien Zakaria Ahmed[2], ce que confirment d'autres sources[3].

Deux vers du célèbre poème La volonté de vivre d'Abou el Kacem Chebbi ont été ajoutés à la fin du texte (« Lorsqu'un jour le peuple veut vivre... »)[4]. Salah El Mahdi indique que cet ajout est l'œuvre du nationaliste Mongi Slim en juin 1955.

Utilisation et adoption comme hymne national[modifier | modifier le code]

Connu comme l'« hymne de la révolution », notamment chanté lors des congrès et réunions du parti au pouvoir, le Néo-Destour puis le Parti socialiste destourien, Humat Al-Hima est utilisé provisoirement comme hymne national entre la chute de la monarchie le et l'adoption d'Ala Khallidi comme hymne officiel le . Après le coup d'État du 7 novembre 1987, il remplace Ala Khallidi comme hymne national.

L'usage de l'hymne est officialisé dans l’article 4 de la Constitution du [5].

Paroles[modifier | modifier le code]

Hymne national[modifier | modifier le code]

Arabe Translittération Traduction non officielle

حماة الحمى يا حماة الحمى
هلموا هلموا لمجد الزمن
لقد صرخت في عروقنا الدماء
نموت نموت ويحيا الوطن
لتدو السماوات برعدها
لترم الصواعق نيرانها
إلى عز تونس إلى مجدها
رجال البلاد وشبانها
فلا عاش في تونس من خانها
ولا عاش من ليس من جندها
نموت ونحيا على عهدها
حياة الكرام وموت العظام

ورثنا السواعد بين الأمم
صخورا صخورا كهذا البناء
سواعد يهتز فوقها العلم
نباهي به ويباهي بنا
وفيها كفا للعلى والهمم
وفيها ضمان لنيل المنى
وفيها لأعداء تونس نقم
وفيها لمن سالمونا السلام

إذا الشعب يوما أراد الحياة
فلا بدّ أن يستجيب القدر
ولا بد لليل أن ينجلي
ولا بد للقيد أن ينكسر
Refrain:
Ḥumāt al-ḥimá yā ḥumāt al-ḥimá
Halummū halummū li-majdi iz-zaman
Laqad ṣarakhat fī ʿurūqinā ad-dimā
Namūtu namūtu wa-yaḥyā al-waṭan
Li-tadwi is-samāwātu bi-raʿdihā
Li-tarmi iṣ-ṣawāʿiqu nīrānahā
Ilá ʿizzi Tūnis ilá majdihā
Rijāl al-bilādi wa-shubbānahā
Fa-lā ʿāsha fī Tūnis man khānahā
Wa-lā ʿāsha man laysa min jundihā
Namūtu wa-naḥyā ʿalá ʿahdihā
Ḥayāt al-kirāmi wa-mawt al-ʿiẓām
Refrain
Wa-rithnā as-sawāʿida bayn al-ʾumam
Ṣukhūran ṣukhūran ka-hadhā al-bināʾ
Sawā‘idu yahtazzu fawqahā al-ʿalam
Nubāhī bihi wa-yubāhī binā
Wa-fīhā kafā lil-ʿulá wa-al-himam
Wa-fīhā ḍamānun li-nayli il-muná
Wa-fīhā li-ʾaʿdāʾi Tūnis niqam
Wa-fīhā li-man sālamūnā as-salām
Refrain
Idhā ash-shaʿbu yawman arāda al-ḥayāh
Fa-lā budda an yastajīb al-qadar
Wa-lā budda lil-layli an yanjalī
Wa-lā budda lil-qaydi an yankasir
Refrain
Refrain :
Ô Défenseurs de la Nation !
Donnons ses lettres de gloire à notre temps !
Dans nos veines, le sang a tonné :
« Mourons, Mourons pour que vive la Patrie ! »
Que le tonnerre résonne dans les cieux
Et que les éclairs libèrent leurs flammes !
Pour la gloire et la grandeur de la Tunisie !
Les hommes et les jeunes du Pays !
Que ne vive point en Tunisie quiconque la trahit.
Que ne vive point en Tunisie qui ne sert pas dans ses rangs !
Nous vivons et mourons pour l’engagement,
La vie des Augustes ou la mort des Grands !
Refrain
Parmi les pays, nous avons hérité de la vaillance de nos bras :
Des rocs aussi durs que cette construction !
Des membres qui tiennent l’étendard de la nation !
Le drapeau est notre fierté et nous sommes la sienne.
Nos bras nous propulseront au faîte de l’ardeur et de la grandeur,
Et seront les garants qui exauceront nos vœux !
Ils se vengeront des ennemis de la Tunisie,
Et étreindront ceux qui nous voulaient la paix.
Refrain
Lorsqu’un jour, le peuple aspire à vivre,
Le destin se doit de répondre !
Les ténèbres se dissiperont !
Et les chaînes se briseront !
Refrain

Paroles du texte égyptien[modifier | modifier le code]

Arabe Translittération Traduction

حماة الحمى يا حماة الحمى
هلموا هلموا لمجد الزمن
لقد صرخت في العروق الدما
نموت نموت و يحيا الوطن
لتدو السماوات في رعدها
لترم الصواعق نيرانها
إلى عز مصر إلى مجدها
رجال البلاد و فتيانها
فلا عاش من ليس من جندها
ولا عاش في مصر من خانها
نموت ونحيا على عهدها
حياة الكرام وموت الكرام

بلادي احكمي واملكي واسعدي
فلا عاش من لم يعش سيدا
بحر دمي وبما في يدي
أنا لبلادي وروحي فدا
لك المجد يا مصر فاستمجدي
بعزة شعبك طول المدى
ونحن أسود الوغى فاشهدي
وثوب أسودك يوم الصدام

ورثنا سواعد باني الهرم
صخورا صخورا كهذا البنا
سواعد يعتز فيها العلم
نباهي به ويباهي بنا
وفيها كفاء العلى والهمم
وفيها ضمان لنيل المنى
وفيها لأعداء مصر النقم
وفيها لمن سالمونا السلام
Refrain:
Ḥumāt al-ḥimá yā ḥumāt al-ḥimá
Halummū halummū li-magdi iz-zaman
Laqad ṣarakhat fī il-ʿurūqi id-dimā
Namūtu namūtu wa-yaḥyā al-waṭan
Li-tadwi is-samāwātu fī raʿdihā
Li-tarmi iṣ-ṣawāʿiqu nīrānahā
Ilá ʿizzi Miṣrin ilá magdihā
Rigāl al-bilādi wa-fityānahā
Fa-lā ʿāsha man laysa min gundihā
Wa-lā ʿāsha fī Miṣra man khānahā
Namūtu wa-nahyā ʿalá ʿahdihā
Ḥayāt al-kirāmi wa-mawt al-kirām
Refrain
Bilādi uḥkumī wa-amlikī wa-asʿadī
Fa-lā ʿāsha man lām yaʿish sayyidā
Bi-ḥurri damī wa-bimā fī yadī
Anā li-bilādī wa-rūḥī fidā
Laki il-magdu yā Miṣru fa-astamgidī
Bi-ʿizzati shaʿbiki ṭūl al-madá
Wa-naḥnu usūd al-waghá fa-ash′hadī
Wuthūba usūdiki yawm aṣ-ṣidām
Refrain
Wa-rithnā sawāʿida bānī il-haram
Ṣukhūran ṣukhūran ka-hadhā al-bināʾ
Sawā‘idu yahtazzu fīhā al-ʿalam
Nubāhī bihi wa-yubāhī binā
Wa-fīhā kafāʾu ul-ʿulá wa-al-himam
Wa-fīhā ḍamānun li-nayli il-muná
Wa-fīhā li-ʾaʿdāʾi Miṣra an-niqam
Wa-fīhā li-man sālamūnā as-salām
Refrain
Refrain :
Ô Défenseurs de la Nation !
Allons à la rencontre de la gloire !
« Mourons s'il le faut pour que vive la Patrie ! »
Clame le sang qui coule dans nos veines.
Que n'y vive point quiconque refuse d'être au nombre de ses soldats !
Tenus par notre serment de fidélité à son égard,
Nous vivrons sur son sol dans la dignité,
Ou nous mourons, pour elle, dans la grandeur.
Refrain
Sois maître de tes destinées, ô mon pays, et sois heureux !
Car il n'est point de vie pour celui qui est privé de sa souveraineté.
Mon sang bouillant est tout ce que je possède de plus cher,
Je suis prêt à en faire sacrifice pour mon pays par mon âme.
Gloire à toi, Égypte ! De la grandeur de ton peuple, demeure à jamais fière !
Regarde tes enfants se lancer, tels des lions,
À l'assaut de l'ennemi le jour du combat.
Refrain
Nous avons hérité la force des bras du bâtisseur de la grande pyramide
Des bras aussi durs que le roc de ces imposants édifices,
Et qui portent l'étendard du pays.
Cet étendard qui fait notre fierté et qui est lui-même fier d'être porté par nous.
des bras qui nous propulsent vers les plus hauts sommets,
De la gloire et de la grandeur,
Qui nous garantissent la réalisation de nos vœux,
Qui font abattre des malheurs sur les ennemis de notre Patrie,
Mais qui sont pacifiques à l'égard de ceux qui nous veulent la paix.
Refrain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Page consacrée à Humat Al-Hima (National Anthems)
  2. Page consacrée aux symboles et hymnes de la Tunisie (Students of the World)
  3. Hasan Darwich, Alhan Zaman, éd. Culture Palaces Corporation, Le Caire, 2005, p. 343-344
  4. Abderrazak Cheraït, Abou el Kacem Chebbi, éd. Appolonia, Tunis, 2002, p. 19
  5. Premier chapitre de la Constitution tunisienne de 2014 (Marsad)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Documents[modifier | modifier le code]