Biladi, Biladi, Biladi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

بلادي بلادي بلادي (ar)
Belâdi, Belâdi, Belâdi (ar)
Ma patrie, ma patrie, ma patrie
Hymne national de Drapeau de l'Égypte Égypte
Autre(s) nom(s) بلادي، لك حبي وفؤادي (ar)
« Tu as mon amour et tu as mon cœur »
Paroles Mohamed Youniss Qadi
Musique Sayed Darwich
Adopté en 1979
Fichier audio
Bilady, Bilady, Bilady (Instrumental)
noicon
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Belâdi, Belâdi, Belâdi (en arabe : بلادي بلادي بلادي; « Ma patrie, ma patrie, ma patrie ») est l'hymne national de la République arabe d'Égypte. Les paroles sont de Mohamed Youniss Qadi et la musique de Sayed Darwich. L'hymne a été adopté en 1979 et remplacé l'hymne national de la République arabe unie, Wallah Zaman Ya Silahi[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier hymne national de l'Égypte remonte à 1869 lorsqu'un hymne royal a été composé pour honorer le monarque. On ne sait pas combien de temps cet hymne a été utilisé. Bien que la monarchie ait été renversée en 1952, cet hymne a été utilisé comme une partie de l'hymne national de la République arabe unie, Wallah Zaman Ya Silahi, avec la Syrie en 1958[2].

Le compositeur Sayed Darwich était de bons amis avec le leader Mustafa Kamil. Le refrain est dérivé de l'un des discours nationalistes égyptiens les plus célèbres de Kamil[3],[4].

Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles en arabe[5] Paroles en arabe égyptien romanisé Traduction en français

كورال:
بلادي بلادي بلادي
لك حبي وفؤادي
بلادي بلادي بلادي
لك حبي وفؤادي

مصر يا أم البلاد
أنت غايتي والمراد
وعلى كل العباد
كم لنيلك من أيادي

كورال

مصر أنت اغلى درة
فوق جبين الدهر غرة
يا بلادي عيشي حرة
واسلمي رغم الأعادي

كورال

مصر يا أرض النعيم
سدت بالمجد القديم
مقصدى دفع الغريم
وعلى الله اعتمادى

كورال

مصر اولادك كرام
أوفياء يرعوا الزمام
سوف تحظي بالمرام
باتحادهم واتحادي

كورال[6]

Kourâl:
Belâdi, belâdi, belâdi
Laki ḥobbi oua fouâdi
Belâdi, belâdi, belâdi
Laki ḥobbi oua fouâdi

Meṣr yâ omme el belâd
Ânte gâyti oual morâd
Oua calâ kol lel cabâd
Kam le Nilek men âyâdi

Kourâl

Meṣr ante âglâ dorrah
Fauqe jebin el dahr gorrah
Yâ belâdi câychi ḥorrah
Oua aslami ragam l'acâdi

Kourâl

Meṣr yâ arḍe el nacim
Sodte bel majde el qadim
Maqṣedi dafco el garim
Oua calâ Allâh ectemâdi.

Kourâl

Meṣr aulâdek kerâm
Aufia yarcou el zemâm
Saufi taḥẓi bel marâm
Bâtḥâdhom oua âtḥâdi.

Kourâl

Refrain :
Ma patrie, ma patrie, ma patrie,
Tu as mon amour, et tu as mon cœur.
Ma patrie, ma patrie, ma patrie,
Tu as mon amour, et tu as mon cœur.

Ô Égypte, la mère des pays,
T'es mon but et ce que je désire.
Et tous les gens se doivent de désirer,
Combien de mains à ton Nil.

Refrain

Ô Égypte, t'es la plus chère des perles,
T'es la lumière sur le front du temps.
Ô ma patrie, vis libre,
Et sois heureuse malgré les ennemis.

Refrain

Ô Égypte, terre des primes,
T'es remplie de la gloire ancienne.
Mon but est de repousser l'ennemi,
Et c'est à Dieu que je me fie.

Refrain

Ô Égypte, nobles sont tes enfants,
Loyaux et gardiens de notre sol.
Tu obtiendras tes objectifs,
Par l'union de ton peuple.

Refrain

Outrage à l'hymne national[modifier | modifier le code]

En mai 2014, le président intérimaire Adli Mansour promulgue une loi pénalisant l'outrage au drapeau national, qui inclut entre autres le refus de se lever pour cet hymne national[7]. Cela est puni d'une peine d'emprisonnement d'un an et d'une amende de 30 000 livres, soit environ 1 520 [8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Hymne National Égyptien », sur Egypt Cairo
  2. Égypte (1869-1960) - nationalanthems.info
  3. « Commentaires sur Muashah et Découvert »
  4. Egypt - nationalanthems.info
  5. (ar) « النشيد الوطني » [« The National Anthem »], Egypt State Information Service (consulté le )
  6. النشيد الوطني Egypt State Information Service.
  7. Lefigaro.fr avec AFP, « Egypte: profaner le drapeau passible de prison », Le Figaro,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le ).
  8. Conversion au taux du 13 août 2022, sur le site 1.oanda.com.