Canton d'Illkirch-Graffenstaden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Illkirch-Graffenstaden
Canton d'Illkirch-Graffenstaden
Situation du canton d'Illkirch-Graffenstaden dans le département de Bas-Rhin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement(s) Strasbourg
Bureau centralisateur Illkirch-Graffenstaden
Conseillers
départementaux
Alfonsa Alfano
Yves Sublon
2015-2021
Code canton 6707
Histoire de la division
Création 13 juillet 1973
Modification 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 49 130 hab. (2017)
Densité 850 hab./km2
Géographie
Superficie 57,79 km2
Subdivisions
Communes 4

Le canton d'Illkirch-Graffenstaden est un canton français situé dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton est créé par le décret no 73-670 du scindant le canton de Geispolsheim[2].

Par décret du , le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton d'Illkirch-Graffenstaden est conservé et s'agrandit. Il passe de 3 à 4 communes[1].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1992 André Durr RPR Professeur
Député (1978-1995)
Maire d'Illkirch-Graffenstaden (1971-1995)
1992 1992
(décès)
Antoine Wach RPR 1er adjoint au maire d'Illkirch-Graffenstaden
1993 2001
(démission)
Yves Bur UDF
puis UMP
Chirurgien-dentiste
Député (1995-2012)
Maire de Lingolsheim depuis 1995
2001 2011 Jean-Claude Haller UMP Chef d'entreprise
Conseiller municipal d'Illkirch-Graffenstaden
2011 2015 Claude Froehly PS Inspecteur des Finances
Adjoint au maire d'Illkirch-Graffenstaden
(Maire depuis 2016)[3]

Élections de 2011[modifier | modifier le code]

1er tour
  • Inscrits 37 013
  • Abstentions 23 305 (62,96 %)
  • Votants 13 708 (37,04 %)
  • Blancs et nuls 208 (0,56 %)
  • Exprimés 13 500 (36,47 %)
    • Claude Froehly (Parti socialiste) 31,5 % (4 257 voix)
    • Catherine Graef-Eckert (UMP) 28,1 % (3 787 voix)
    • Jean-Paul Colin (Front national) 23,2 % (3 128 voix)
    • Françoise Werckmann (Europe Écologie) 11,3 % (1 527 voix)
    • Karl Goschescheck (Extrême droite) 4,3 % (576 voix)
    • Jean-Pierre Djukic (Parti communiste) 1,7 % (225 voix)
2e tour
  • Inscrits 37 023
  • Abstentions 22 916 (61,90 %)
  • Votants 14 107 (38,10 %)
  • Blancs et nuls 844 (2,28 %)
  • Exprimés 13 263 (35,82 %)
    • Claude Froehly (Parti socialiste) 53,3 % (7 065 voix)
    • Catherine Graef-Eckert (Union pour un mouvement populaire) 46,7 % (6 198 voix)

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Alfonsa Alfano   LR Comptable, conseillère municipale d'Illkirch-Graffenstaden
2015 en cours Yves Sublon   DVD Chef d'entreprise, maire d'Eschau

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Lors de sa création, le canton d'Illkirch-Graffenstaden comprenait trois communes[2].

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Illkirch-Graffenstaden
(chef-lieu)
67218 67400 22,21 26 379 (2012) 1 188


Lingolsheim 67267 67380 5,69 16 941 (2012) 2 977
Ostwald 67365 67540 7,11 11 682 (2012) 1 643

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton compte désormais 4 communes[1].

Liste des 4 communes du canton d'Illkirch-Graffenstaden au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Illkirch-Graffenstaden
(bureau centralisateur)
67218 Eurométropole de Strasbourg 22,21 26 780 (2017) 1 206 modifier les donnéesmodifier les données
Eschau 67131 Eurométropole de Strasbourg 11,83 5 303 (2017) 448 modifier les donnéesmodifier les données
Ostwald 67365 Eurométropole de Strasbourg 7,11 12 604 (2017) 1 773 modifier les donnéesmodifier les données
Plobsheim 67378 Eurométropole de Strasbourg 16,64 4 443 (2017) 267 modifier les donnéesmodifier les données
Canton d'Illkirch-Graffenstaden 6707 57,79 49 130 (2017) 850 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
35 49744 42148 98451 43653 81854 69755 002
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 49 130 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
47 32448 07548 26349 08749 130
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Bas-Rhin.
  2. a et b Décret n°73-670 du 13 juillet 1973 portant création de cantons dans le département du Bas-Rhin.
  3. « Bas-Rhin », sur Lalsace.fr, L'Alsace, (consulté le 28 juillet 2020).
  4. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  5. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  6. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]