Canton de Lingolsheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Lingolsheim
Canton de Lingolsheim
Situation du canton de Lingolsheim dans le département de Bas-Rhin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement(s) Strasbourg
Bureau centralisateur Lingolsheim
Conseillers
départementaux
Catherine Graef-Eckert
Sébastien Zaegel
2015-2021
Code canton 67 09
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 49 792 hab. (2015)
Densité 524 hab./km2
Géographie
Superficie 95,09 km2
Subdivisions
Communes 13

Le canton de Lingolsheim est un canton français du département du Bas-Rhin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du Bas-Rhin entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 18 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans le Bas-Rhin, le nombre de cantons passe ainsi de 44 à 23.

Le canton de Lingolsheim est formé de communes des anciens cantons de Mundolsheim (4 communes), de Geispolsheim (7 communes), de Illkirch-Graffenstaden (1 commune) et de Truchtersheim (1 commune). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Strasbourg. Le bureau centralisateur est situé à Lingolsheim.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Lingolsheim comprend les treize communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Lingolsheim
(bureau centralisateur)
67267 Communauté urbaine de Strasbourg 17 622 (2014)
Achenheim 67001 Communauté urbaine de Strasbourg 2 001 (2014)
Blaesheim 67049 Communauté urbaine de Strasbourg 1 329 (2014)
Breuschwickersheim 67065 Communauté urbaine de Strasbourg 1 266 (2014)
Entzheim 67124 Communauté urbaine de Strasbourg 2 138 (2014)
Fegersheim 67137 Communauté urbaine de Strasbourg 5 438 (2014)
Geispolsheim 67152 Communauté urbaine de Strasbourg 7 244 (2014)
Hangenbieten 67182 Communauté urbaine de Strasbourg 1 515 (2014)
Holtzheim 67212 Communauté urbaine de Strasbourg 3 625 (2014)
Kolbsheim 67247 Communauté urbaine de Strasbourg 888 (2014)


Lipsheim 67268 Communauté urbaine de Strasbourg 2 496 (2014)
Oberschaeffolsheim 67350 Communauté urbaine de Strasbourg 2 288 (2014)
Osthoffen 67363 Communauté urbaine de Strasbourg 832 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
2013 2014
48 16848 682
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962 puis population municipale à partir de 2006[4])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du canton était de 48 682 habitants[5].

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Catherine Graef-Eckert   LR Adjointe au maire de Lingolsheim
2015 en cours Sébastien Zaegel   LR Cadre
Maire de Geispolsheim
Ancien conseiller général du Canton de Geispolsheim (1998-2015)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Catherine Graef-Eckert et Sébastien Zaegel (UMP, 50,18 %) et Alain Favaletto et Charlotte Linck (FN, 28,37 %). Le taux de participation est de 45,69 % (16 721 votants sur 36 599 inscrits)[6] contre 47,83 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Catherine Graef-Eckert et Sébastien Zaegel (UMP) sont élus avec 71 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 44,41 % (10 848 voix pour 16 255 votants et 36 599 inscrits)[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Bas-Rhin.
  2. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 26 mai 2014)
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années [ 2006], [ 2014]
  5. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  6. « Résultats du premier tour pour le canton de Lingolsheim », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  7. « Résultats du premier tour pour le département du Bas-Rhin », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  9. « Résultats du second tour pour le canton de Lingolsheim », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]