Canton d'Artenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton d'Artenay
Situation du canton d'Artenay dans le département de Loiret.
Situation du canton d'Artenay dans le département de Loiret.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement(s) Orléans
Chef-lieu Artenay
District Neuville (1790-1795)
Code canton 45 01
Histoire de la division
Création 1790, 1806
Modification(s) 1965
Disparition 1801, 2015
Démographie
Population 9 395 hab. (2012)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Superficie 196,87 km2
Subdivisions
Communes 6, 11 puis 10

Le canton d'Artenay est une ancienne division administrative française du département du Loiret.

Il est créé en 1790 sous la Révolution française et supprimé en 1801 sous le Consulat puis est reformé en 1806 sous la Premier Empire et supprimé à nouveau en 2015 sous la Cinquième République.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton est créé le 10 février 1790 sous la Révolution française[1]. Il est alors inclus dans le district de Neuville.

À la suite de la suppression des districts et de la création des arrondissements qui survient en 1801 (9 vendémiaire, an X) sous le Consulat, le canton est supprimé[2].

Évolution de la composition du canton[modifier | modifier le code]

Communes ayant appartenu au canton (1790-2015)
Nom Année d'intégration Canton précédent Année de sortie Canton suivant
Artenay 1790, 1806 - , Neuville 2015 Meung-sur-Loire
Bucy-le-Roi 1790, 1806 - , Neuville 2015 Meung-sur-Loire
Cercottes 1806 Neuville 2015 Meung-sur-Loire
Chevilly 1790, 1806 - , Neuville 2015 Meung-sur-Loire
Creuzy 1790, 1806 - , Patay 1965 Absorbée par Chevilly et Sougy
Gidy 1806 Ingré 2015 Meung-sur-Loire
Huêtre 1806 Patay 2015 Meung-sur-Loire
Lion-en-Beauce 1790, 1806 - , Neuville 2015 Meung-sur-Loire
Ruan 1790, 1806 - , Neuville 2015 Meung-sur-Loire
Sougy 1806 Patay 2015 Meung-sur-Loire
Trinay 1806 Neuville 2015 Meung-sur-Loire

1790-1801[modifier | modifier le code]

À sa création sous la Révolution française, le canton est composé des six communes suivantes : Artenay[3], Bucy-le-Roi[4], Chevilly[5], Creuzy[6], Lion[7], Ruan[8]. En 1801, le canton d'Artenay est supprimé, toutes ses communes sont reversées dans le canton de Neuville à l'exception de Creuzy reversée dans le canton de Patay.

1806-2015[modifier | modifier le code]

Sous le Premier Empire, selon le décret impérial du 21 août 1806 intitulé « décret contenant rectification de plusieurs Cantons dont sont composés les Justices de paix du département du Loiret », le canton d'Artenay est réapparaît dans l'arrondissement d'Orléans. Il est composé de dix communes : les six d'origine auxquelles s'ajoutent Gidy issue du canton d'Ingré, Huêtre et Sougy issues du canton de Patay et Trinay issue du canton de Neuville[9].

En 1965, la commune de Creuzy est absorbée par les communes de Chevilly et Sougy, le canton ne compte donc plus que 10 communes.

Liste des conseillers généraux successifs[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1806 1833 pas de conseillers généraux
dans chaque canton
   
1844
(décès)
Jacques Parfait Eustase
Darblay
(1787-1844)
  Maître de poste, propriétaire, maire de Chevilly
1848 Charles Michel Lefebvre   Cultivateur
Maire d'Artenay
1848 1864 Jean Germain Guillaume Désiré
Courtois
(1812-1898)
  Propriétaire, cultivateur
1894
(décès)[10]
Jules Darblay
(1817-1894)
(fils de Jacques Darblay)
Droite Propriétaire, maître de poste
Président du comice agricole de l'arrondissement d'Orléans
Maire de Chevilly
[11] 1927
(décès)[12]
Louis Darblay
(fils du précédent)
Républicain
National
Propriétaire
Vice-président puis président du syndicat des agriculteurs du Loiret
Député du Loiret de 1901 à 1906, puis de 1919 à 1924
1927 1940 Jean Darblay
(fils du précédent)
URD Propriétaire
Maire de Chevilly
mandat interrompu en 1940
1940 1945 Seconde Guerre mondiale    
1945 1949 Jean Darblay RI Maire de Chevilly
1949 1957
(décès)
Adrien Godard   Propriétaire à Artenay
1957 1961 M. Malon DVD  
1961 1971 Jean-Claude Aldebert DVG puis FGDS Vétérinaire
Maire d'Artenay (1969-1971)
1971 1979 M. Lacombe DVD  
1979 1998 José Cardona DVG Maire d'Artenay (1978-2001)
1998 2011 Philippe Paillet[Note 1] DVD Maire de Chevilly (1989-2008)
Vice-président du conseil général
2011 2015 Pascal Gudin DVD Maire d'Artenay (depuis 2008)
Les données manquantes sont à compléter.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2004 : Philippe Paillet (Divers droite) est élu au 2e tour avec 37,91 % des suffrages exprimés, devant Pascal Gudin (Divers) (23,42 %) et Monique Chicot (PRG) (23,4 %). Le taux de participation est de 67,5 % (4 224 votants sur 6 258 inscrits)[13].
  • Élections cantonales de 2011 : Pascal Gudin (Divers droite) est élu au 2e tour avec 50,39 % des suffrages exprimés, devant Philippe Paillet (Divers droite) (49,61 %). Le taux de participation est de 46,13 % (2 897 votants sur 6 280 inscrits)[14].

Géographie[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

À sa disparition en 2015, le canton d'Artenay, d'une superficie de 196,87 km2, est composé de dix communes [15]. Il comptait 9651 habitants en 2014.


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Artenay 45008 CC de la Beauce Loirétaine 20,50 1 820 (2014) 89
Bucy-le-Roi 45058 CC de la Beauce Loirétaine 4,58 176 (2014) 38
Cercottes 45062 CC de la Beauce Loirétaine 24,24 1 411 (2014) 58
Chevilly 45093 CC de la Beauce Loirétaine 41,76 2 739 (2014) 66
Gidy 45154 CC de la Beauce Loirétaine 23,91 1 793 (2014) 75
Huêtre 45166 CC de la Beauce Loirétaine 13,15 277 (2014) 21
Lion-en-Beauce 45183 CC de la Beauce Loirétaine 7,00 144 (2014) 21
Ruan 45266 CC de la Beauce Loirétaine 16,26 210 (2014) 13
Sougy 45313 CC de la Beauce Loirétaine 28,25 847 (2014) 30
Trinay 45330 CC de la Beauce Loirétaine 17,22 234 (2014) 14

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, le canton comptait 9 395 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 801 5 846 6 758 8 097 8 297 8 251 8 395 9 254 9 395
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

Âge de la population[modifier | modifier le code]

La pyramide des âges, à savoir la répartition par sexe et âge de la population, du canton d'Artenay en 2009[18] ainsi que, comparativement, celle du département du Loiret la même année[19] sont représentées avec les graphiques ci-dessous. La population du canton comporte 49,9 % d'hommes et 50,1 % de femmes. Elle présente en 2009 une structure par grands groupes d'âge légèrement plus jeune que celle de la France métropolitaine[Note 2]. Il existe en effet 131 jeunes de moins de 20 ans pour cent personnes de plus de 60 ans, soit un indice de jeunesse[Note 3] de 1,31, alors que pour la France cet indice est de 1,06. L'indice de jeunesse du canton est également supérieur à celui du département (1,1) et à celui de la région (0,95)[20].

Pyramide des âges du canton d'Artenay en 2009 en pourcentage[18].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
0,9 
5,6 
75 à 89 ans
7,9 
12,4 
60 à 74 ans
12,3 
21,3 
45 à 59 ans
20,2 
23,0 
30 à 44 ans
22,2 
16,5 
15 à 29 ans
15,4 
20,9 
0 à 14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département du Loiret en 2009 en pourcentage[21].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,6 
75 à 89 ans
9,5 
13,4 
60 à 74 ans
13,9 
20,1 
45 à 59 ans
20,0 
20,3 
30 à 44 ans
19,5 
19,3 
15 à 29 ans
17,7 
19,9 
0 à 14 ans
18,2 

Statistiques[modifier | modifier le code]

Source : Atlas cantonal du Loiret, 18 : Canton d'Artenay
Division du sol, exprimée en hectares (Année 18)
Labours Prés Vignes Bois Divers Total
ha  % ha  % ha  % ha  % ha  % ha
' ' ' ' '

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 2004
  2. L'âge est la durée écoulée depuis la naissance. Il peut, selon l'Insee, être calculé selon deux définitions : l'âge par génération (ou âge atteint dans l'année), qui est la différence entre l'année de collecte de l'information et l'année de naissance, et l'âge en années révolues qui est l'âge atteint au dernier anniversaire. Par exemple, à la date du 1er janvier 2010, une personne née le 10 septembre 1929 est âgée de 81 ans en âge atteint dans l'année et de 80 ans si l'on considère son âge en années révolues. Les résultats du recensement de la population sont désormais présentés en utilisant l'âge en années révolues.
  3. L'indice de jeunesse est égal à la division de la part des moins de 20 ans par la part des plus de 60 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne), p. 162
  2. « Arrêté du 9 vendémiaire an X portant réduction des justices de paix du département du Loiret - Bulletin des lois de 1801 - page 42 », sur gallica.bnf.fr, Paris, Imprimerie nationale des lois (consulté le 5 décembre 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Auxy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 août 2015)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Bucy-le-Roi », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 août 2015)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Chevilly », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 août 2015)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Creuzy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 août 2015)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Lion-en-Beauce », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 août 2015)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Ruan », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 août 2015)
  9. Louis Rondonneau, Collection générale des lois : décrets, arrêtés, sénatus-consultes, avis du conseil d'État et réglemens d'administration publiés depuis 1789 jusqu'au 1er avril 1814. Gouvernement Impérial : 3 juillet 1806 - 22 décembre 1808, vol. 10, Paris, Imprimerie royale, coll. « Bulletin des lois », , 434 p. (lire en ligne), 2e, p. 485-486.
  10. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6256891h/f1.item.r=canton.zoom
  11. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6234530m/f2.item.r=canton.zoom
  12. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k246503p/f5.item.r=canton.zoom
  13. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 13 mai 2013.
  14. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 13 mai 2013.
  15. « Liste des communes du canton d'Artenay », sur insee.fr (consulté le 13 mai 2013)
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  18. a et b « Évolution et structure de la population du canton d'Artenay en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 20 mai 2013).
  19. « Recensement de la population du département du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 20 mai 2013).
  20. « Bases de données du recensement 2009 - départements et régions (à télécharger, 265 ko) », sur le site de l'Insee (consulté le 20 mai 2013).
  21. « Résultats du recensement de la population du Loiret en 2009 », sur www.recensement-2009.insee.fr (consulté le 20 mai 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]