Call of Duty (série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série de jeux vidéo. Pour le premier jeu vidéo de la franchise, voir Call of Duty.

Call of Duty (de l'anglais, signifiant littéralement l' « Appel du devoir ») est une série de jeux vidéo de tir subjectif sur la guerre. La série a été créée par le studio Infinity Ward et est éditée par Activision. Elle prend initialement pour cadre la Seconde Guerre mondiale pour ensuite (depuis le 4e opus) évoluer vers des conflits modernes fictifs.

Le 30 novembre 2009, Activision annonce que la série s'est vendue à plus de 55 millions d'exemplaires[1], notamment grâce au succès sans précédent de Call of Duty: Modern Warfare 2 qui a aligné plusieurs records de ventes aux États-Unis et au Royaume-Uni [2].

Après la sortie de Call of Duty: Black Ops, qui bat les records de vente de Modern Warfare 2 la série porte son total à 74 millions d'exemplaires de jeu vendu, avec 49 millions d'exemplaires vendu pour les quatre derniers opus sorti sur consoles de la septième génération.

La sortie de Call of Duty: Modern Warfare 3 en novembre 2011 va elle aussi battre de nouveaux records, avec près de 30 millions d'exemplaires écoulés toutes plate-formes confondues.


Historique[modifier | modifier le code]

Le premier opus, Call of Duty (Infinity Ward) est commercialisé sur Microsoft Windows en 2003. Son succès a ouvert la voie à un opus spécialement dédié aux consoles, Call of Duty : le Jour de gloire, développé par le studio Spark Unlimited et édité en décembre 2004 sur Nintendo GameCube, PlayStation 2 (PS2) et Xbox. Une version N-Gage de Call of Duty, développée par Nokia est également commercialisée en novembre 2004.

Le deuxième épisode, Call of Duty 2 a également été développé par Infinity Ward en novembre 2005 sur Microsoft Windows et Xbox 360. La version Nintendo GameCube, PlayStation 2 (PS2) et Xbox, développé par Treyarch, est sortie au même moment sous le nom de Call of Duty 2: Big Red One.

Le troisième volet de la série, intitulé Call of Duty 3 : En Marche Vers Paris (Treyarch), a été commercialisé en 2006, uniquement sur consoles (PlayStation 2 (PS2), PlayStation 3 (PS3), Xbox, Xbox 360, Wii). Un épisode pour la PlayStation Portable, Call of Duty : les Chemins de la Victoire, développé par Amaze Entertainment, est commercialisée en mars 2007.

Le 4e épisode, nommé Call of Duty 4: Modern Warfare (Infinity Ward), est commercialisé le 9 novembre 2007, disponible sur PC et consoles. Ce dernier est le premier de la série Call of Duty ayant pour contexte un conflit moderne.

Un 5e opus nommé Call of Duty: World at War sort le 14 novembre 2008, disponible sur PC et consoles. Après la belle réussite du précédent opus, le studio Treyarch fait le choix de revenir au temps de la Seconde Guerre mondiale mais cette fois dans le Pacifique.

Infinity Ward s'est chargé du 6e épisode intitulé Call of Duty: Modern Warfare 2 sorti le 10 novembre 2009, et qui est la suite du 4e. Sortent en même temps Call of Duty: Modern Warfare : Mobilized sur Nintendo DS par n-Space, et un portage de Call of Duty 4 sur Wii par Treyarch sous le nom de Call of Duty: Modern Warfare - Édition Réflexes.

Le 7e épisode est développé par Treyarch. Nommé Call of Duty: Black Ops, le jeu se déroule pendant la Guerre froide et pendant la guerre du Viêt Nam et est sorti le 9 novembre 2010. Activision a annoncé que Sledgehammer Games, leur nouveau studio formé par d'anciens directeurs de Visceral Games aurait pour premier titre un Call of Duty qui s'étend au genre action-aventure[3].

Le 8e épisode, nommé Call of Duty: Modern Warfare 3 est sorti le 8 novembre 2011[4], développé par Sledgehammer Games et Infinity Ward avec l'aide de Raven Software[5].

Le 9e opus de la série, intitulé Call of Duty: Black Ops II est sorti le 13 novembre 2012, développé par Treyarch et toujours édité par Activision.

Le 10e opus de la série, intitulé Call of Duty: Ghosts, est sorti le 5 novembre 2013, développé par Infinity Ward, Raven Software et par Neversoft et toujours édité par Activision.

En 2014, le développeur annonce que le temps de développement des jeux de la licence passera à trois ans grâce à l'intégration d'un troisième studio, Sledgehammer Games[6].

Série principale[modifier | modifier le code]

Nom du jeu Développeurs Plateformes Date de sortie Ventes[7]
Call of Duty Infinity Ward Windows, Mac, PS2, XB, GC, N-Gage 4,50 millions[8]
Call of Duty 2 Infinity Ward Windows, Mac, Xbox 360, PS2, XB, GC 6,05 millions[9]
Call of Duty 3: En marche vers Paris Treyarch PlayStation 3, Xbox 360, Wii, PlayStation 2, Xbox 7,36 millions[10]
Call of Duty 4: Modern Warfare Infinity Ward Windows, Mac, PlayStation 3, Xbox 360, Wii, Nintendo DS, PSP 19,66 millions[11],[12]
Call of Duty: World at War Treyarch Windows, PlayStation 3, Xbox 360, Wii, PlayStation 2, DS 16,76 millions[13]
Call of Duty: Modern Warfare 2 Infinity Ward Windows, PlayStation 3, Xbox 360, Wii, Nintendo DS 30,5 millions[14],[15],[16],[17]
Call of Duty: Black Ops Treyarch Windows, Mac, PlayStation 3, Xbox 360, Wii, Nintendo DS 29,39 millions[18]
Call of Duty: Modern Warfare 3 Infinity Ward, Sledgehammer Games Windows, PlayStation 3, Xbox 360, Wii, Nintendo DS 29,46 millions[19]
Call of Duty: Black Ops II Treyarch Windows, PlayStation 3, Xbox 360, Wii U, PSV 25,87 millions[20],[21]
Call of Duty: Ghosts Infinity Ward Windows, PlayStation 3, Xbox 360, Wii U, PlayStation 4, Xbox One 19,97 millions[22]
Call of Duty 11 Sledgehammer Games[6] Windows, PlayStation 3, Xbox 360, PlayStation 4, Xbox One

Steam[modifier | modifier le code]

Depuis le , Call of Duty et Call of Duty 2 sont disponibles via Steam, la plate-forme de téléchargement de Valve Software. Quant à Modern Warfare 2, Call of Duty: Black Ops et Call of Duty: Black Ops II , ces jeux nécessitent obligatoirement le lancement depuis Steam.

Droits sur la série[modifier | modifier le code]

Call of Duty et Modern Warfare sont actuellement des marques déposées de Activision Publishing[23]. Cependant, selon une lettre d'intention que Mike Griffith, PDG d'Activision aurait signé avec Vince Zampella et Jason West, anciens dirigeants d'Infinity Ward, ces derniers auraient personnellement des droits sur les jeux Call of Duty et Modern Warfare. Cette lettre stipulerait 3 conditions : « l'autorité créative de West et Zampella sur le développement de tous les jeux sous la licence Modern Warfare (ou tout autre Call of Duty ayant pour thème l'après-guerre du Viêt Nam ou le futur), ainsi que le contrôle total d'Infinty Ward (un tel jeu nécessiterait l'approbation écrite de West et Zampella); le droit de Zampella et West à opérer indépendamment Infinity Ward, ainsi que la possibilité de développer une nouvelle licence après avoir fini Modern Warfare 2; le paiement d'une redevance (en plus du salaire et des bonus) à tous les employés d'Infinity Ward pour chaque jeu Call of Duty, une autre pour les jeux Modern Warfare et une redevance technologique pour les jeux d'Activision utilisant une technologie significative d'Infinity Ward[24]. » Or, Activision a licencié ces deux employés le 1er mars 2010 pour « ruptures de contrats » et « insubordination ». La compagnie considère également que les droits de la franchise leur appartient complètement[25]. Zampella et West ont porté plainte contre Activision, et réclament les droits sur la série (ainsi qu'une redevance impayée)[25]. Si Zampella et West arrivent à faire valoir leurs droits au tribunal, Activision ne pourra plus éditer de titre Modern Warfare sans leurs autorisations. Le procès débutera le 29 mai 2012[26]. Aux dernières nouvelles en date de juin 2012, ils en seraient venus à un accord à l'amiable, les deux parties n'ayant pas exposé leurs modalités; il en faudra noter donc, que durant le procès, la somme demandée par les deux créateurs Zampella et West était de deux milliards de dollars et que l'action d'Activision a baissé le jeudi suivant la fin du procès (du au retraits, des plaintes des deux compères) de plusieurs pour-cents.

Controverses[modifier | modifier le code]

La série de jeux Call of Duty est l'une de celles qui sont soupçonnées de favoriser l'agressivité[27].

Sortie en 2011, le modèle de commercialisation du jeu Call of Duty: Modern Warfare 3 le rend plus coûteux que les précédents, par ses extensions de jeu vidéo, extrait d'un article de Le Nouvel Observateur (2013) : « Car "Call of Duty" offre régulièrement en téléchargement des packs de trois cartes, à 15 € le pack. À 70, voire 75 € le jeu neuf, on rajoute ces packs téléchargeables qui atteignent parfois le nombre de 4 ou 5... Je vous laisse faire le calcul. » (...) « Vous imaginez la même chose, avec un film amputé de plusieurs scènes qu'on devrait payer ? Ou un livre avec des chapitres en moins ? »[28].

De manière générale, Call of Duty est désormais controversé par la communauté pour le manque d'innovation dans les derniers épisodes, resservant le même gameplay à un public peu exigeant[réf. nécessaire], ainsi que pour les articles circulant dans les journaux spécialisé du jeux-vidéo qui qualifie le moteur graphique utilisé pour la série de, "vieillissant", et affiche un déclin net pour l’intérêt de la sortie d'un nouvel opus privilégiant la concurrence tel que Battlefield ou encore plus modestement Medal of Honor (série).

Par mesure de sécurité en août 2011, la principale coopérative de magasins norvégiens "Coop Norge", a décidé de ne plus vendre le jeu suite à la double attaque meurtrière de Anders Behring Breivik, amateur de jeu vidéo, le [29].

En 2013, BFM TV publie un article intitulé « Comment les profits de 'Call of duty' partent aux Bermudes », elle informe que « Le leader mondial des jeux vidéo Activision Blizzard, filiale de Vivendi, est très rentable. Mais il ne paye quasiment aucun impôt hors des Etats-Unis, et notamment en France, grâce à un montage d'optimisation fiscale. »[30] (voir Concurrence fiscale).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Call of Duty, la plus grande franchise de divertissement de tous les temps », sur Zone Numérique
  2. voir Call of Duty: Modern Warfare 2#Ventes
  3. (en) « New Call of Duty Title Announced », sur IGN,‎ 2 mars 2010
  4. « Call of Duty 3 », sur callofduty.com
  5. « Modern Warfare 3 est développé par Infinity Ward, Raven Software et Sledgehammer Games »,‎ 20 janvier 2011
  6. a et b « Activision Blizzard : un trosième studio Call Of Duty », sur jvn.com
  7. « Call of Duty: 135 millions de ventes pour la série Call of Duty. », sur vgchartz.com,‎ octobre 2012
  8. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Call+of+Duty%3A+Finest+Hour&publisher=&platform=&genre=&minSales=0&results=200
  9. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Call+of+Duty+2&publisher=&platform=&genre=&minSales=0&results=200
  10. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Call+of+Duty+3&publisher=&platform=&genre=&minSales=0&results=200
  11. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Call+of+Duty+4&publisher=&platform=&genre=&minSales=0&results=200
  12. http://www.vgchartz.com/game/6054/call-of-duty-roads-to-victory/Global/
  13. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=World+at+War
  14. http://www.theguardian.com/technology/gamesblog/2011/sep/12/modern-warfare-3-interview
  15. http://www.vgchartz.com/game/28848/call-of-duty-modern-warfare-2/Global/
  16. http://www.vgchartz.com/game/28847/call-of-duty-modern-warfare-2/Global/
  17. http://www.vgchartz.com/game/28849/call-of-duty-modern-warfare-2/Global/
  18. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Black+Ops
  19. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Modern+Warfare+3
  20. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=black+ops+ii
  21. http://www.vgchartz.com/game/70846/call-of-duty-black-ops-declassified/Global/
  22. http://www.vgchartz.com/gamedb/?name=Call+of+Duty%3A+Ghosts
  23. « ACTIISION::BRAND » (consulté le 14 août 2011)
  24. (en) « Scans des documents de la plainte contre Activision »
  25. a et b (en) « Activision Responds to Infinity Ward Lawsuit », sur IGN,‎ 4 mars 2011
  26. http://www.gameinformer.com/b/news/archive/2012/04/09/activision-infinity-ward-court-date-set-for-may-29.aspx
  27. Violence dans les jeux vidéo : le débat revient à l’écran (2012)
  28. Jeux vidéo : "Call of Duty" est-il impossible à arrêter ?
  29. « Pourquoi la Norvège a retiré World of Warcraft des ventes » (consulté le 4 août 2011)
  30. Exclusif - comment les profits de 'Call of duty' partent aux Bermudes BFM TV 19 juillet 2013

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Delahaye, Call of Duty: les coulisses d'une usine à succès, Presse Non-Stop, 2014, 81 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :