Wayback Machine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du site

La Wayback Machine (littéralement « la machine à revenir en arrière ») est la partie des clichés du Web de l'organisme canadien Internet Archive. Wayback Machine a été créé le 24 octobre 2001 par Brewster Kahle afin de stocker et indexer tout ce qui se trouve sur le web. La Wayback Machine est mise à jour à partir du contenu d'Alexa. Ce service permet aux utilisateurs de voir les versions archivées de pages Web à travers le temps : c'est l'« index à trois dimensions ».

Les clichés sont disponibles de six à douze mois après leur capture. La fréquence des instantanés est variable, toutes les mises à jour de sites Web ne sont pas enregistrées, et des intervalles de plusieurs semaines peuvent être observés.

En 2006, la Wayback Machine contenait près de deux pétaoctets de données. Le volume augmente à un rythme de 20 téraoctets par mois, soit une augmentation de deux tiers par rapport aux douze téraoctets par mois qui étaient le taux de croissance en 2003. Cette croissance est supérieure à la quantité de texte contenue dans les plus importantes bibliothèques du monde, notamment la Bibliothèque du Congrès. En 2009, la Wayback Machine contenait près de trois pétaoctets de données et son augmentation était de 100 téraoctets par mois. Les données sont archivées dans des systèmes fabriqués par Capricorne Technologies, des Petabox racks.

L'appellation « Wayback Machine » renvoie à des épisodes du The Rocky and Bullwinkle Show, où M. Peabody, un chien à l'air professoral et son assistant Sherman (un animal de compagnie humain), utilisent une machine à remonter le temps appelée « WABAC Machine » pour décrire des évènements historiques célèbres5.

En 2015, la Russie aurait par erreur bloqué l'intégralité du site Wayback Machine.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, la Wayback Machine propose une version bêta en plus de la version normale pour chercher des sites web.

Voir aussi[modifier | modifier le code]