Bernard Perroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Perroy
Description de cette image, également commentée ci-après

Bernard Perroy - 2016

Naissance
Nantes
Activité principale
poète, frère consacré
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Bernard Perroy (né le à Nantes en Loire-Atlantique) est un poète français. Auteur d'une douzaine de recueils [1], certains de ses poèmes sont traduits en russe, en anglais, en espagnol ou en allemand. Il réside depuis 2009 en Sologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Perroy est marqué dès sa jeunesse par des influences multiples [2] : surréalistes, poésie espagnole et latino-américaine, ou encore Schehadé, Michaux, Bonnefoy, Jaccottet, Reverdy, Joë Bousquet, René Char, René Guy Cadou...

Après avoir étudié la philosophie à Rennes et exercé son métier de kinésithérapeute à Nantes, il entre en 1988 à la communauté catholique des Béatitudes. En 1993, il vit six mois en Éthiopie pour la fondation de l'une des maisons de sa Communauté. Il prononce ses vœux définitifs en 1994. Il poursuit sa double vocation de poète et de frère consacré sans confondre les deux domaines, même s'il est conscient des ponts qui peuvent les relier : « Ni amalgame ni dualisme » dit-il [3] en reprenant les mots du poète et bénédictin Gilles Baudry[4].

Il rencontre ce dernier en 1994 avec lequel débute une relation autant fraternelle qu'amicale. Gilles Baudry le mène vers Jean-Pierre Lemaire ou Jean Lavoué mais également vers des poètes issus de "L'École de Rochefort” : il rencontre Hélène Cadou, Annie et Serge Wellens... Son travail l'amènera à habiter près de Rochefort-sur-Loire de 2002 à 2009 comme journaliste au mensuel Feu et Lumière (poésies, chroniques d'art, divers articles ou reportages...) de 2002 à 2014.

Il entre également en relation [5] avec Gérard Pfister, Alain Suied, Gérard Bocholier, Anne Perrier, Pierre Dhainaut... Il se penchera aussi bien sur la poésie d'auteurs chrétiens contemporains (Jean-Yves Masson, Jean Bastaire, Isabelle Solari, Jean Mambrino, Nathalie Nabert...) que sur les œuvres d'auteurs du Bassin Méditerranéen (Tahar Bekri, Abdellatif Laabi, Salah Stétié, Rachel Braustrein, Mahmoud Darwich, Hamid Tibouchi...) en passant par d'autres contemporains comme Andrée Chedid, François Cheng, Charles Juliet, Pierre Gabriel, Henri Meschonnic, Jacques Ancet[6]...

Éléments sur l'œuvre[modifier | modifier le code]

Dans certains de ses textes, il évoque ses voyages (effectués généralement en tant que journaliste) : Irlande, Roumanie, Angleterre, Éthiopie, Arménie, Égypte, Israël, Benelux, Italie, Grèce, Espagne, Pologne, Allemagne, Bosnie, Liban…).

Il collabore (publications, expositions, rencontres...) avec de nombreux artistes comme les peintres Rachid Koraichi [7], Serge et Pascale Nouailhat [8] ou Nathalie Billecocq [9], le pochoiriste Jef Aérosol[10], les sculptrices Catherine Carré et Béatrice Blaise[11], le pianiste Nicolas Celoro [12],[13], la poète et artiste Ghislaine Lejard pour ses collages [14], les photographes Dominique Lefevre et Catherine Deher...

Son écriture tente de mettre en parallèle paysages extérieurs et paysages intérieurs : « Poèmes qui deviennent souvent traits d'unions entre visible et invisible... (dans une) sobriété fervente. » [15].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Recueils

Livres pauvres

Collaborations

  • Jean Mambrino, poète de la lumière, Les Cahiers Bleus, 2005
  • Gros plan sur Gilles Baudry, dossier de la revue "Friches" no 103, déc. 2009
  • Jean Hourlier, la magie d'un horloger, revue "Le Coin de Table" no 44, nov. 2010 (une version brève dans "Pages Insulaires" no 17, fév. 2011)

Présence en anthologies

  • Poème Ultime Recours, une anthologie de la poésie francophone contemporaine des profondeurs, Matthieu Baumier & Gwen Garnier-Duguy, Recours au Poème éditeurs, 2015
  • Ouvrir le vingt-et-unième siècle, anthologie franco-québécoise, co-éd. Moebius/Cahiers du Sens, 2013
  • Visages de Poésie, Tome 4, Jacques Basse, éd. Rafael de Surtis, 2010
  • Rêves de poésie ou la poésie du rêve, éd. Les dossiers d'Aquitaine, 2009
  • L’année poétique 2008, Patrice Delbourg, Jean-Luc Maxence, Florence Trocmé, éd. Pierre Seghers, 2008
  • Anthologie de la prière contemporaine, Jean-Luc Maxence, éd. Presses de la Renaissance, 2008
  • 365 méditations sur les chemins de Compostelle, Yvon Boëlle et Luc Adrian, éd. Presse de la Renaissance, 2006
  • Mur à poèmes, “Des mots pour la paix”, Maison de la Poésie Nord - Pas-de-Calais, 2006
  • Vous avez dit “Poésie” ? (Arts poétiques de 34 auteurs), Jean-Marie Gilory, éd. Sac à mots. 2003
  • “Trio poétique”, Tome 7 (B. Perroy, G. Marquès et B. Gaudy), éd. Les Amis de Thalie, 2003
  • Avec toutes mes excuses, éd. Médiaspaul, 2003
  • Sur la page où naissent les mondes (80 poètes de la Loire-Atlantique), Christian Bulting, éd. ACL-Crocus, 1988

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque Nationale de France [1]
  2. Lire sa participation à Vous avez dit Poésie ?, Sac à Mots, 2003, p. 45.
  3. Dans l'émission radio Rivages Poétiques animée par Jean-Claude Coiffard, Radio Fidélité, mai 2003.
  4. La porte des mots, Rougerie, 1992.
  5. Voir liens courrier et presse de son blog
  6. Bernard Perroy s'explique sur ces influences dans quelques articles dont Cœur à cœur, propos recueillis par J.C. Noyé, Prier no 292, juin 2007 ; Troubadour de l'indicible de Charlotte Bonnet, Feu et Lumière no 274, juillet-août 2008.
  7. Voir articles de Bernard Perroy : L'art, le signe chez Rachid Koraïchi sur le site du poète, et La symphonie des signes dans le mensuel Feu et Lumière no 228
  8. Serge et Pascale Nouailhat
  9. Miroir pour l'arbre, peintures et textes exposés à l'ENSIP (École Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Poitiers) en mars 2011.
  10. expo pochoirs/poèmes à la Maison Elsa Triolet-Aragon, à St-Arnould en Yvelynes[2][3]
  11. "Les immigrants irlandais, exposition de 30 pièces au Temple protestant d'Étampes, mars 2014
  12. Nicolas Celoro
  13. Exposition et soirée poétique musicale à l'Abbaye Blanche en Normandie (Mortain), 2004.
  14. anthologie collages et poètes sur le blog de G. Lejart [4]
  15. Jean-Luc Maxence, Les Cahiers du Sens, 2008, p. 177.
  16. exposé à la Demeure Ronsart au Prieuré St-Cosme pour le PRINTEMPS DES POETES 2017, exposition « Les Afriques du Livres Pauvres » - collection D.Leuwers - du 25 février au 28 mai 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]