Pierre Gabriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Gabriel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Pierre Gabriel, né le à Bordeaux et mort à l’hôpital de Rangueil à Toulouse le , est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a vécu depuis son enfance en Pays d’Armagnac, à Condom (Gers). Il fit ses études universitaires d’Anglais à la Faculté des Lettres de Bordeaux. Avant de prendre sa retraite, il s’est occupé d’un vignoble et d’une distillerie. Il a imprimé durant quinze ans, à l’aide d’une presse à bras, une série de cahiers de poésie intitulés Haut Pays. En outre, il a publié une quinzaine de recueils salués à plusieurs reprises. L’ensemble de son œuvre a été couronné par le Grand Prix de Poésie du Mont-Saint-Michel l’année de sa mort, en 1994

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Seule mémoire, Subervie, 1965, Prix Artaud 1967
  • L’Amour de toi, Gaston Puel, La Fenêtre Ardente, 1967
  • La Vie sauve, Rougerie, 1970
  • La Main de bronze, Chambelland, 1972
  • Le Nom de la nuit, Rougerie, 1973
  • Lumière natale, Rougerie, 1979
  • La Seconde porte, Rougerie, 1982, Prix Apollinaire 1983
  • La Route des Andes, Rougerie, 1987
  • La Nuit venue, Rougerie, 1992
  • La Cinquième vérité, Rougerie, 1994
  • La Vie en gage, L’Arrière-Pays, 1994
  • L’Amour même, Voix d’Encre, 1997
  • Où ta demeure, voyageur ?, L'Arrière-Pays, 1997
Romans et Nouvelles
  • L’Ormeau, E.F.R. Paris, 1976
  • Une Vie pour rien, E.F.R. Paris, 1978
  • Le Serpent bleu, L’Âge d’Homme, 1988, Prix Prométhée de la Nouvelle
Pour la Jeunesse
  • Chaque aube tient parole, poèmes, Cheyne éditeur, 1988
  • Le Cheval de craie, Le Dé Bleu, coll. Le farfadet bleu, 1997

Liens externes[modifier | modifier le code]

Une présentation de Pierre Gabriel par le poète Michel Baglin