Pierre Gabriel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Gabriel (homonymie) et Gabriel.

Pierre Gabriel, né le à Bordeaux et mort à l’hôpital de Rangueil à Toulouse le , est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a vécu depuis son enfance en Pays d’Armagnac, à Condom (Gers). Il fit ses études universitaires d’Anglais à la Faculté des Lettres de Bordeaux. Avant de prendre sa retraite, il s’est occupé d’un vignoble et d’une distillerie. Il a imprimé durant quinze ans, à l’aide d’une presse à bras, une série de cahiers de poésie intitulés Haut Pays. En outre, il a publié une quinzaine de recueils salués à plusieurs reprises. L’ensemble de son œuvre a été couronné par le Grand Prix de Poésie du Mont-Saint-Michel l’année de sa mort, en 1994

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Seule mémoire, Subervie, 1965, Prix Artaud 1967
  • L’Amour de toi, Gaston Puel, La Fenêtre Ardente, 1967
  • La Vie sauve, Rougerie, 1970
  • La Main de bronze, Chambelland, 1972
  • Le Nom de la nuit, Rougerie, 1973
  • Lumière natale, Rougerie, 1979
  • La Seconde porte, Rougerie, 1982, Prix Apollinaire 1983
  • La Route des Andes, Rougerie, 1987
  • La Nuit venue, Rougerie, 1992
  • La Cinquième vérité, Rougerie, 1994
  • La Vie en gage, L’Arrière-Pays, 1994
  • L’Amour même, Voix d’Encre, 1997
  • Où ta demeure, voyageur ?, L'Arrière-Pays, 1997
Romans et Nouvelles
  • L’Ormeau, E.F.R. Paris, 1976
  • Une Vie pour rien, E.F.R. Paris, 1978
  • Le Serpent bleu, L’Âge d’Homme, 1988, Prix Prométhée de la Nouvelle
Pour la Jeunesse
  • Chaque aube tient parole, poèmes, Cheyne éditeur, 1988
  • Le Cheval de craie, Le Dé Bleu, coll. Le farfadet bleu, 1997

Lien externe[modifier | modifier le code]

Une présentation de Pierre Gabriel par le poète Michel Baglin