Matthieu Baumier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Matthieu Baumier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Matthieu Baumier, né le , est un romancier, essayiste, critique littéraire et poète français.

Il contribue à divers journaux, revues et magazines. Ses critiques littéraires portent essentiellement sur les littératures de genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthieu Baumier a passé son enfance à Bagneux, dans l'ancienne « banlieue rouge » de Paris. Il a vécu un temps au Ghana, à Accra.

Il vit actuellement en Bourgogne.

Il a été membre du comité de rédaction de la revue Supérieur Inconnu alors dirigée par Sarane Alexandrian.

Co-fondateur avec le poète Gwen Garnier-Duguy et rédacteur en chef de la revue de poésie en ligne Recours au Poème, 2012-2016[1]. Dans ce cadre il a édité des recueils de poésie sous forme de livres numériques[2].

En 2016, il co-dirige avec Gwen Garnier-Duguy l'anthologie de poètes contemporains Poème/Ultime recours, Recours au Poème éditeurs[3].

Éditeur pour les défuntes éditions À Contrario (romans), 2003-2005[4].

Co-fondateur et rédacteur en chef de la revue philosophique La Sœur de l'ange, 2003-2006[5].

Co-direction d'une Anthologie de l'Imaginaire en dix volumes (en compagnie du poète Paul Sanda), 2000-2001[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Voyage au bout des ruines libérales libertaires, Pierre-Guillaume de Roux éditeur, 2019.
  • Peter Handke, dans Réprouvés, bannis, infréquentables (Angie David dir.), éditions Léo Scheer, 2018[7].
  • Vincent de Paul, biographie, collection Chemins d’éternité, Pygmalion/Flammarion, 2008 [8].
  • La démocratie totalitaire. Penser la modernité post-démocratique, Presses de la Renaissance/Plon,2007 |traductions : Italie, Portugal].
  • L’anti-traité d’athéologie. Le système Onfray mis à nu, Presses de la Renaissance/Plon, 2005 [traduction [9] : Italie] [10],[11]
  • Secrets d'immortalité. la mort dans l'Alchimie médiévale, paru dans La mort et l'immortalité. Encyclopédie des connaissances et des savoirs, sous la direction de Frédéric Lenoir et Jean-Philippe de Tonnac, Bayard, 2004.

Romans[modifier | modifier le code]

  • Nova Roma, écrit avec Gwen Garnier-Duguy, Rivière Blanche, SF, 2009.
  • Le manuscrit Louise B, Les Belles Lettres, 2005.
  • Les Apôtres du néant, Flammarion, 2002 (réédition J’ai Lu).
  • Une matinée glaciale, Pétrelle, 1998[12].

Recueils de poèmes et de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Silence des pierres, poèmes, préface de Françoise Bonardel, Nouvel Athanor, 2014.
  • L’épopée des fous, récit poétique, Le Grand Souffle, 2004.
  • Les bibliothèques endormies, nouvelles, À Contrario, 2004.
  • Bâtiment désespoir, prose poétique, Syllepse, collection Libre espace, 2002.
  • Les sourires de la faucheuse, nouvelles, éditinter, 2001.
  • La fête des cendres, nouvelles, préface de Sarane Alexandrian, Rafael de Surtis, 1999.
  • Souvenirs d'un œil brisé, nouvelle, Rafael de Surtis, 1999.
  • Les parfaits et autres histoires, préface de Paul Sanda, 1998.

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Molière, Dom Juan, Pocket, 2005.
  • Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, Pocket, 2005.
  • Emile Zola, Thérèse Raquin, Pocket, 2005.

Choix de textes[modifier | modifier le code]

  • L’après Heidegger/Gadamer ou la lucide fin des Lumières, dans La Revue Littéraire, 2017.
  • Lire en ligne des poèmes traduits dans la revue Sand n° 8, Berlin, 2014[13].
  • Conan, étrange barbare, dans Les nombreuses vies de Conan, sous la direction de Simon Sanahujas, Les Moutons électriques, 2009.
  • Contribution à L’Enquête sur le roman dirigée par Arnaud Bordes et Stephan Carbonnaux, Le Grand Souflfe, 2007.
  • Du sang en mon âme, nouvelle, dans Tatouages, sous la direction d’Alain Pozzuoli, Les Belles Lettres, 2007.
  • Salut à Alexandre Zinoviev, essai, dans La Revue des deux Mondes, [14].
  • Interdits bourgeois, nouvelle, dans Histoires de Paris, sous la direction d’Alain Pozzuoli, Sortilèges, 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], Notice d'autorité de la BNF
  2. [2], présentation de Recours au poème éditeurs par la revue de poésie Terre à Ciel.
  3. [3], présentation de cette anthologie dans la revue de poésie Terres de femmes.
  4. [4], présentation de quelques titres.
  5. [5], présentation de la revue.
  6. [6], Notice d'autorité BDFI.
  7. « Editions Léo Scheer : Réprouvés, bannis, infréquentables ( Collectif) », sur leoscheer.com (consulté le )
  8. Marie-Catherine d'Hausen, « Le saint Vincent de Paul de Matthieu Baumier », Famille Chrétienne,‎ (lire en ligne)
  9. Matthieu Baumier, page Wikipédia en italien
  10. Matthieu BAUMIER, L'anti traité d'athéologie. Le système Onfray mis à nu, edi8, , 187 p. (ISBN 978-2-7509-0678-8, lire en ligne)
  11. « Les contradicteurs d'Onfray réagissent », sur la-croix.com, (consulté le ).
  12. Matthieu (1968- ) Auteur du texte Baumier, Une matinée glaciale : roman : Matthieu Baumier, Éd. Pétrelle, (lire en ligne)
  13. lire en ligne
  14. Matthieu Baumier, « Salut à Alexandre Zinoviev », Revue des deux Mondes,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]