Gérard Bocholier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gérard Bocholier, né en 1947 à Clermont-Ferrand, est un poète français. Agrégé de lettres, il a été professeur de lettres classiques en hypokhâgne au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand jusqu'en 2010. Il dirige la revue Arpa[1] ; en outre, il collabore à la NRF et à la Revue de Belles Lettres publiée à Genève.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Bocholier est né à Clermont-Ferrand en 1947 dans une vieille famille de vignerons de la Limagne, originaire de Monton (commune de Veyre-Monton, dans le Puy-de-Dôme) et est franc-comtois par sa famille maternelle (Les Fourgs, dans le Doubs).Il a passé son enfance et son adolescence à Monton, que les poèmes en prose du Village emporté évoquent avec ses habitants. La lecture de Pierre Reverdy à qui il consacrera un essai détermine en grande partie sa vocation. Il reçoit en 1971, des mains de Marcel Arland, directeur de la NRF, le prix « Paul Valéry » réservé à un poète étudiant. Agrégé des lettres la même année, il a enseigné d’abord 4 ans à Aurillac avant d’être nommé professeur en hypokhâgne au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand et conseiller pédagogique. Il a participé en 1976 à la fondation de la revue de poésie Arpa, dont il est directeur depuis 1984.Des rencontres ont éclairé sa route: celle de Jean Grosjean, puis de Jacques Réda, qui l'accueillent à la NRF, dont il devient chroniqueur régulier de poésie à partir des années 90, mais aussi l'amitié affectueuse d'Anne Perrier, poète de Suisse Romande, Grand Prix National de Poésie en France, dont il préface les œuvres en 1996.

Il se consacre à une œuvre poétique et critique, tout en collaborant à de nombreuses revues littéraires : Revue de Belles Lettres (Genève), Chemin des livres, NRF, Thauma, Patchwork...

Depuis 2009, il se consacre essentiellement à l'écriture de "psaumes". Le premier volume, préfacé par son ami Jean-Pierre Lemaire, paraît en 2010 chez Ad Solem, le deuxième volume en 2012 avec un envoi de Philippe Jaccottet.

Il a publié trois livres numériques: L'Ordre du silence (extraits de deux livres anciens épuisés), La marche de l'aube (poèmes inédits), ainsi qu'un essai, Les chemins tournants de Pierre Reverdy, en 2014 et 2015 sur le site Recours au poème Il tient une chronique de poésie intitulée Chronique du veilleur sur le même site internet Recours au poème. Il est membre du jury du prix Louis-Guillaume.

Il collabore à l'hebdomadaire La Vie comme critique de poésie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Ordre du Silence, Chambelland, 1975
  • Le vent et l'homme, Éditions Rougerie, 1976
  • L'arbre et la nuit, Éditions Rougerie, 1979
  • Chemin de guet, Subervie, 1979
  • Liens, Éditions Rougerie, 1981
  • Lèvres, Rougerie, 1983
  • Poésie en Auvergne, anthologie, Rougerie, 1983
  • Pierre Reverdy, le phare obscur, Champ Vallon, 1984
  • Terre de ciel, vignettes de Martine Mellinette, Cheyne éditeur, 1985
  • Poussière ardente, Éditions Rougerie, 1987
  • Si petite planète, vignettes de Martine Mellinette, Cheyne éditeur, 1989
  • Secret des lieux, Éditions Rougerie, 1990
  • Poèmes du petit bonheur, Hachette (Livre de poche), 1992
  • Un chardon de bleu pur, Table Rase, 1992
  • Terre prochaine, Éditions Rougerie, 1992
  • Baudelaire en toutes lettres, Éditions Bordas, 1993
  • Cinq poèmes-livres, éditions illustrées numérotées, aux éditions Grandir (1993)
  • Voix secrète, L'Arrière-Pays, 1995
  • Chants de Lazare, L'Arrière-Pays, 1998
  • Le village et les ombres, L'Arbre, 1998
  • Lueurs de fin, Éditions Rougerie, 2000
  • La Veille, L'Estocade, 2000
  • Les ombrages fabuleux, L'Escampette, 2003
  • Du feu jeté, L'Arrière-Pays, 2004
  • Le Démuni, Tarabuste, 2005
  • La Venue, Éditions Arfuyen, 2006
  • Jour au-delà, Éditions Rougerie, 2006
  • Abîmes cachés, L'Arrière-Pays, 2010
  • Psaumes du bel amour, Ad Solem, 2010
  • Belles saisons obscures, Arfuyen, 2012
  • Psaumes de l'espérance, Ad Solem, 2012
  • Le Village emporté, L'Arrière-Pays, 2013
  • Passant, La Porte, 2014
  • Le poème exercice spirituel, Ad Solem, 2014
  • Figures et miracles, bois gravés de Clément Leca, La Fenêtre ouverte, 2015
  • Chant de patience, gravures de Philippe Chassang, Les Cahiers des passerelles, 2016
  • Les Etreintes invisibles, L'herbe qui tremble, 2016
  • Nuits, Ad Solem, 2016
  • Les chemins tournants de Pierre Reverdy, Editions Tituli, 2016
  • Les nuages de l'âme. Journal 1996-2016, Editions Pétra, 2016

Préfaces

Anne Perrier, Œuvre poétique 1952-1994 (L'Escampette, 1996)

Béatrice Douvre, Poèmes (L'Arrière-Pays, 1998)

Jean-Pierre Boulic, L'Instant si fragile (Le Nouvel Athanor, 2005)

Monique Saint-Julia, Claire-Voie (Editions n & b, 2008)

Olivier Verdun, Au gré des regs contondants (Editions de l'Atlantique, 2009)

Janine Modlinger, Une lumière à peine (Editions de l'Atlantique, 2012)

Jean-Pierre Farines, Le portail gris bleu (Editions de l'Atlantique, 2012)

Janine Modlinger, Eblouissements (Ad Solem, 2014)

Anne Goyen, Paroles données (Ad Solem, 2016)

Ouvrages collectifs

Lire Reverdy , Presses Universitaires de Lyon, 1990

Reverdy aujourd'hui, Presses de l'Ecole Normale Supérieure, 1991

Pour saluer Robert Marteau, Champ Vallon, 1996

Pierre-Albert Jourdan, Cahier Dix, Le Temps qu'il fait, 1996

Le Pays Cadou, Le Vert Sacré, 2003

Pierre-Alain Tâche. Une poétique de l'instant, Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, 2006

Roger Munier, Cahier Dix-sept, Le Temps qu'il fait, 2010

L'inquiétude de l'esprit ou pourquoi la poésie en temps de crise?, Editions Cécile Defaut, 2014

Jean-Claude Pirotte, Classiques Garnier, 2015

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Paul Valéry (1971)
  • Prix Ilarie Voronca pour Chemin de guet (1978)
  • Prix Albert Hennequin de la Société des Gens de lettres (1979) pour Chemin de guet
  • Prix Louis-Guillaume pour Poussière ardente (1987)
  • Grand prix de poésie pour la jeunesse pour Poèmes du petit bonheur (1991)
  • Prix Jacques Normand de la Société des Gens de lettres (1991) pour Terre prochaine
  • Prix Paul Verlaine 1994 (Maison de Poésie) pour l'ensemble de son œuvre
  • Prix Louise-Labé 2011 pour Abîmes cachés
  • Prix François Coppée de l'Académie Française pour Psaumes de l'espérance (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la revue Arpa