Belmont (Gers)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castéra et Belmont.
Belmont
église de Belmont
église de Belmont
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Fezensac
Intercommunalité Communauté de communes d'Artagnan en Fézensac
Maire
Mandat
Jean-Pierre Doat
2014-2020
Code postal 32190
Code commune 32043
Démographie
Gentilé Belmontai
Population
municipale
151 hab. (2012)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 26″ N 0° 14′ 26″ E / 43.6905555556, 0.24055555555643° 41′ 26″ Nord 0° 14′ 26″ Est / 43.6905555556, 0.240555555556
Altitude 182 m (min. : 130 m) (max. : 212 m)
Superficie 15,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Belmont

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Belmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belmont

Belmont (Bèlmont en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Midi-Pyrénées. Les habitants sont les Belmontais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Belmont se situe dans le canton de Vic-Fezensac et dans l'arrondissement d'Auch, entre les vallées de l'Auzoue et de la Guiroue, à 10 km au sud de la commune de Vic-Fezensac[1],[2].

Situation de Belmont

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Belmont[2]
Castillon-Debats Préneron Roquebrune
Lupiac Belmont[2] Tudelle
Cazaux-d'Angles

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

L'altitude de la commune varie de 130 mètres à 212 mètres[3]. L'altitude moyenne est de 175 m et le village lui-même est à 197 m[1].

Belmont se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[4].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Auzoue longe la commune par l'ouest, en provenance du sud et se dirigeant vers le nord, et constitue une partie de la limite communale au sud-ouest et au nord-ouest de Belmont. La Guiroue longe la commune par l'est, également du sud vers le nord et constitue la principale partie sud-est de la limite communale[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Belmont est traversée en son milieu du nord au sud par la route départmentale qui relie Vic-Fezensac à Bassoues. Elle est également le point de départ de la D37, qui se dirige vers l'ouest en direction de Lupiac, et de la D174 qui se dirige vers l'est en direction de Le Brouilh-Monbert. Enfin, la D35 traverse le sud-est de la commune du sud vers le nord, de Cazaux-d'Angles vers Roquebrune[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Belmont (Gers)

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours André Soules[5] PRG  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 151 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
440 428 458 526 602 600 610 597 595
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
552 522 504 506 517 473 456 448 396
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
417 375 322 330 362 339 321 277 258
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 -
246 225 191 165 150 150 150 151 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

salle des fêtes de Belmont (Gers)

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 19 504 €[8].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Courtès (dir.), Communes du département du Gers, vol. I : Arrondissement d'Auch, Auch, Société Archéologique et Historique du Gers,‎ , 460 p. (ISBN 2-9505900-7-1, notice BnF no FRBNF39151085)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Georges Courtès (dir.), Communes du département du Gers, vol. I : Arrondissement d'Auch, Auch, Société Archéologique et Historique du Gers,‎ , 460 p. (ISBN 2-9505900-7-1, notice BnF no FRBNF39151085)
  2. a, b, c et d Carte IGN sous Geoportail
  3. Notice Cassini
  4. Plan séisme
  5. Site de la préfecture - fiche de Belmont
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  8. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1 février 2013).