Lupiac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lupiac
Lupiac
L'église Saint-Barthélemy de Lupiac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Auch
Intercommunalité Communauté de communes d'Artagnan en Fézensac
Maire
Mandat
Véronique Thieux Louit[1]
2020-2026
Code postal 32290
Code commune 32219
Démographie
Population
municipale
304 hab. (2018 en augmentation de 1,33 % par rapport à 2013)
Densité 8,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 58″ nord, 0° 10′ 57″ est
Altitude Min. 141 m
Max. 247 m
Superficie 34,5 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton du Fezensac
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Lupiac
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Lupiac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lupiac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lupiac

Lupiac est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Lupiac est une commune de Gascogne située dans le vignoble de Saint-Mont, près de la source de la Gélise ; c'est le village natal de d'Artagnan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Lupiac se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Lupiac est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6]. La commune est, en outre, hors attraction des villes[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (89 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (89 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (35,1 %), prairies (31,8 %), terres arables (22,1 %), forêts (9,5 %), zones urbanisées (0,8 %), eaux continentales[Note 2] (0,6 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Lupiac est un des plus vieux castelnau du Sud-Ouest. Il était jadis fortifié. Il est situé dans l'ancienne province de Gascogne.

Lupiac est le berceau du plus connu des mousquetaires: d'Artagnan, né entre 1611 et 1615 au château de Castelmore (près de Lupiac) et rendu célèbre par le chef-d’œuvre d'Alexandre Dumas (Père): Les Trois Mousquetaires (1844) .

Le village d'Artagnan est situé au nord de Tarbes, dans le département voisin des Hautes-Pyrénées, ce qui explique qu'Alexandre Dumas fasse venir son héros de Tarbes...

Lupiac a gardé la forme ovale de son ancien castelnau, avec un chemin de ronde qui rappelle les anciennes fortifications. On y remarque des maisons à colombages autour de la place centrale ainsi que des galeries couvertes.

Classée commune touristique, Lupiac accueille plus de 10 000 visiteurs chaque année. Sur la place d'Artagnan, se dresse l'unique statue équestre en bronze du célèbre mousquetaire, inaugurée le . Cette œuvre est le point de départ ou d'arrivée de la Route Européenne d'Artagnan[10]. Elle relie Lupiac à Maastricht (Pays-Bas), respectivement lieux de naissance et de mort de d'Artagnan.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 2014 Yves Rispat[11] UMP Exploitant agricole, député (1993-1997), sénateur (1998-2008)
conseiller général du canton d'Aignan (1988-2008)
Président du Conseil Général (1992-1998)
mars 2014 En cours Véronique Thieux-Louit DVD Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2018, la commune comptait 304 habitants[Note 3], en augmentation de 1,33 % par rapport à 2013 (Gers : +0,53 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
1 0581 1021 1531 2201 4261 3321 3761 3931 336
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 3701 3301 2011 2931 2571 1549991 027991
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
939895755727760724687669585
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018
505433400356312312308300304
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : Saint-Mont (AOC).

Tourisme.

Chapelle Notre-Dame, ancienne chapelle des hospices Saint-Jacques, actuel office du tourisme de Lupiac.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Castelmore.
Musée d'Artagnan, dans l'ancien hospice de Lupiac
  • L'hospice Saint-Jacques et la chapelle Notre-Dame[16], dite aussi chapelle Saint-Jacques a été fondée en 1605 par Charles de Batz, sieur de la Plagne et oncle du célèbre mousquetaire. L'hospice, dont la chapelle faisait partie, abrite le musée d'Artagnan.
  • Chapelle Notre-Dame de Lupiac (Musée d'Artagnan). L'ancienne chapelle de l'hospice Saint-Jacques est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1935[17].
  • Le Château de Castelmore, où d'Artagnan est né vers 1611. C'est une gentilhommière au corps de logis rectangulaire, flanqué de tours rondes ou carrées. Ses dépendances et sa chapelle datent des XVIe et XVIIe siècles.
  • Le Château de la Plagne.
  • L'Église Saint-Barthélemy date de 1849. Elle a remplacé un édifice plus ancien dont il ne reste que le portail gothique.
  • La chapelle de Pujos.
  • Chapelle Saint-André de Cahuzères.
  • Le lac de Lacoste, lieu de baignade en pleine saison. Endroit prisé des amateurs de nature et de pêche.
  • Le Musée d'Artagnan. Ce lieu permet de découvrir d'Artagnan, le célèbre gascon et son époque à travers un parcours sonore et visuel avec casques d'audio-guidage comportant un circuit d'exposition et un film.
  • La statue équestre de d'Artagnan. Œuvre monumentale en bronze de l'artiste Daphnée du Barry . Inaugurée le .
  • La Place d'Artagnan.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • D'Artagnan, de son vrai nom Charles de Batz de Castelmore, né à Lupiac vers 1611 et mort en 1673 au siège de Maastricht. Chaque année en août, le village honore son illustre villageois avec le festival, D'Artagnan chez d'Artagnan, une association a également été créée et réunit aujourd'hui prêt de 350 bénévoles qui travaillent durant 10 mois afin de permettre au bon déroulement de cette journée commémorative, il y a également différents ateliers qui font partie intégrante du festival tel que l'atelier couture qui, grâce aux bénévoles, a créé près de 400 costumes.
  • Famille de Montlezun seigneurs & barons de Montcassin et Lupiac et sieurs de Tajan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article La Dépêche du 06/06/2020 "Lupiac. Le nouveau conseil municipal est installé" Consulté le 2020-07-17
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Plan séisme
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 avril 2021)
  10. « Route d'Artagnan », sur Route d'Artagnan (consulté le 27 août 2017).
  11. Site de la préfecture - Fiche de Lupiac
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « LUPIAC - Décrouvrir le village de Lupiac », sur www.lupiac.fr (consulté le 9 août 2020).
  17. « Hospice Saint-Jacques », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 31 octobre 2020).